Sarah El Haïry : "Une mission de service civique est un plus sur un CV"

Par Etienne Gless, publié le 23 Septembre 2020
4 min

INTERVIEW. Le plan de relance du gouvernement prévoit de proposer 100.000 missions de service civique supplémentaires l'an prochain. Sarah El Haïry, la secrétaire d'État en charge de la Jeunesse et de l'Engagement revient pour l'Etudiant sur les atouts pour votre orientation et pour votre CV de ces missions d'intérêt général.

Le plan "1 jeune 1 solution" prévoit d’augmenter massivement le nombre de missions de service civique

Oui, allez sur www.service-civique.gouv.fr pour voir toutes les missions proposées. Nous mettons en place 100.000 missions en plus des 145.000 initialement prévues : 20.000 de plus d’ici la fin de l’année et 80.000 de plus en 2021. C’est énorme et ça ne se substitue pas à un emploi. Depuis la fin du confinement de nombreux jeunes se sont engagés et se questionnent sur leur avenir. Certains se cherchent encore, d’autres veulent changer de voie, donner une autre orientation à leur vie professionnelle, se sentir plus utiles. Pour tous ceux là il y a les missions de service civique. Pendant 8 mois en moyenne, les jeunes s’engagent dans une mission d’intérêt général : ils font œuvre utile, reprennent confiance en eux -s’ils doutaient- voire découvrent des milieux professionnels auxquels ils n’auraient pas accès sans diplôme ou relations.

Le service civique peut donc servir de révélateur de vocations ?

Oui, j’ai vu des jeunes galvanisés par leur service civique au sein des hôpitaux de l’APHP au point de vouloir se former et travailleur en milieu hospitalier. Une étudiante en première année d’études de santé qui avait raté son concours pour faire médecine s’est passionnée pour le métier d’infirmière et a changé de voie. Le service civique permet de découvrir de l’intérieur un univers professionnel et ses différents métiers. C’est mieux que le stage flash de 3ème qui dure une semaine ! C’est une opportunité en or si vous êtes en questionnement sur l’orientation à prendre sur votre chemin.

Lire aussi

Le service civique ne s’adresse donc pas à un public jeune particulier ?

Il est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans, voire 30 ans si vous êtes en situation de handicap. Il n’y a aucun critère de niveau de diplôme pour effectuer une mission de service civique. Vous effectuez une mission d’intérêt général au sein d’une association, d’une collectivité, d’un hôpital, d’un EhpadC’est un des rares dispositifs qui permet un brassage social important. Dans une équipe de jeunes en service civique vous trouvez encore de la mixité sociale : s’y côtoient des jeunes diplômé bac+5, des étudiants en année de césure, des titulaires d’un CAP ou encore des jeunes sans aucun diplôme.

Réaliser une mission de service civique est-ce un plus sur un CV ?

C’est l’occasion de servir une cause d’intérêt général tout en acquérant une expérience qui a de la valeur sur le marché du travail. Le service civique a d’ailleurs prouvé son efficacité depuis 10 ans : 75% des jeunes ayant réalisé une mission sont en emploi ou en formation dans les 4 à 8 mois qui suivent cette expérience. L’effet "tremplin" est même très fort pour les jeunes peu ou pas diplômés. Un club d’entreprises s’engage d’ailleurs auprès de l’Agence du service civique à reconnaitre et valoriser les compétences développées lors d’une mission de service civique. Les engagements que vous avez et qu’on met traditionnellement en bas de CV dans la rubrique "Divers" ont vocation à remonter en tête de votre CV car ils témoignent de votre savoir-être.

Lire aussi

Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !