1. Vie étudiante
  2. Bourse & Prêts étudiants
  3. Comment savoir si mon établissement accepte les étudiants boursiers ?
Boîte à outils

Comment savoir si mon établissement accepte les étudiants boursiers ?

Envoyer cet article à un ami
Si votre établissement vous le permet, vous pourrez donc constituer, de janvier à mai, votre dossier social étudiant (DSE) auprès du CROUS. // © Adobe Stock/ BillionPhotos.com
Si votre établissement vous le permet, vous pourrez donc constituer, de janvier à mai, votre dossier social étudiant (DSE) auprès du CROUS. // © Adobe Stock/ BillionPhotos.com

Toutes les formations du supérieur ne vous donnent pas les mêmes droits à la bourse sur critères sociaux du CROUS. Si la plupart des établissements accueillent des étudiants boursiers, il existe quelques cas particuliers. Découvrez comment vous y retrouver.

À critères sociaux équivalents, tous les étudiants ne bénéficient pas des mêmes droits quant à l'obtention d'une bourse du CROUS. Tout dépend de l'établissement dans lequel vous êtes inscrit. S'il est public, vous êtes automatiquement éligible aux bourses. En revanche, ce n'est pas forcément le cas si vous êtes inscrit dans un établissement privé. Et ce, qu'il s'agisse d'une université, d'une école ou d'un lycée. Des critères au cas par cas, pas toujours évidents à comprendre.

L'accueil de boursiers selon le type d'établissement

Il n'existe pas de règle générale concernant l'attribution des bourses pour les étudiants d'établissements privés. Pour autant, quoi qu'il en soit, si l'établissement existait à la date du 1er novembre 1952, il peut accueillir des étudiants boursiers de plein droit. Vous pourrez donc pleinement bénéficier des services du CROUS, et notamment de la bourse sur critères sociaux.

Si votre établissement, et les formations proposées, ont été créé plus tardivement, alors la situation se fait au cas par cas : l'établissement doit nécessairement avoir fait une demande d'habilitation auprès du ministère de l'Enseignement supérieur s'il souhaite accueillir des étudiants boursiers. Le seul moyen de le savoir est encore de joindre la direction de l'établissement en question pour vous renseigner.

Lire aussi : Coronavirus : une aide de 200 euros versées aux 800.000 étudiants et jeunes précaires

Les cas particuliers : formations en lycée, écoles spécialisées et facultés libres

Outre la date, il existe tout de même plusieurs cas particuliers. Notamment celui des universités privées. Si celles-ci répondent à certaines exigences de l'État sur le nombre de professeurs doctorants, les universités peuvent adopter le nom de "faculté libre", et obtiennent par conséquent le droit d'accueillir des étudiants boursiers.

Si vous souhaitez vous diriger vers un BTS ou une classe préparatoire dans un lycée privé : vous pourrez prétendre à la bourse du CROUS du moment que votre lycée est sous contrat avec l'Êtat. Cela signifie qu'il reçoit des subventions de l'État et qu'il respecte un certain nombre d'engagements au niveau de l'enseignement. S'il ne l'est pas, aucune dérogation ou demande d'habilitation n'est possible.

Pour les écoles dépendant d'un autre ministère que celui de l'Enseignement supérieur, tel que, par exemple, celui de la Culture pour les écoles d'arts ou de l'Agriculture pour les écoles vétérinaires, la situation dépend d'un établissement à un autre. Il n'existe pas de règle générale. Vous devrez donc nécessairement joindre l'établissement pour le savoir.

Les écoles consulaires

Le cas des écoles consulaires, comme les écoles d'ingénieurs ou de commerce, diffère légèrement. Du fait de leur situation, qui ne dépend pas du ministère de l'Enseignement supérieur mais des chambres de commerce, ces établissements doivent formuler une demande de reconnaissance auprès de l'État pour permettre aux étudiants éligibles de bénéficier des aides du CROUS.

Lire aussi : Précarité les aides spécifiques d'urgence pour les étudiants

Comment bénéficier des aides ?

Si votre établissement vous le permet, vous pourrez donc constituer, de janvier à mai, votre dossier social étudiant (DSE) auprès du CROUS. En fonction de votre situation familiale, prenant en compte les revenus de votre foyer, le nombre de frères et sœurs et la distance de votre logement familial à votre lieu d'études, vous pourrez prétendre à une bourse.

Dans le cas contraire, d'autres solutions s'offrent à vous pour financer vos études. En fonction de votre parcours, vous pourrez peut-être bénéficier d'une bourse d'une fondation ou d'une aide financière de votre région, département ou ville. La plupart des écoles proposent également des frais d'inscription minorés en fonction de votre environnement familial.

Lire aussi : Bourses étudiantes : voyez plus loin que le CROUS !