Qui va finalement bénéficier de l’aide exceptionnelle de rentrée ?

Par Séverine Mermilliod, publié le 05 Août 2022
3 min

Après examen en commission mixte paritaire, un compromis a été trouvé puis adopté jeudi soir par les députés et sénateurs : les étudiants boursiers et allocataires d’APL la percevront bien, tout comme les bénéficiaires de la prime d'activité.

Annoncée par le gouvernement en juillet pour les étudiants boursiers, bénéficiaires des APL, du RSA ou de l'AAH (allocation aux adultes handicapés), l’aide exceptionnelle de rentrée de 100 euros avait été retoquée par le Sénat dans la nuit du 2 au 3 août. La chambre haute proposait de la remplacer par une aide de 150 euros aux seuls bénéficiaires de la prime d’activité et de l’AAH, au grand dam des associations étudiantes.

Après examen en commission mixte paritaire, marche arrière : sénateurs et députés se sont accordés "sur la nécessité d’allouer une aide exceptionnelle de rentrée à TOUS les bénéficiaires de la prime d’activité, au même titre que les allocataires des minima sociaux", précise la commission.

Cette aide est l'une des principales mesures du projet de loi de finances rectificative adopté par les députés et les sénateurs ce jeudi 4 août.

Soulagement des associations étudiantes

"L’amendement de la honte est tombé par un compromis", s’est félicité sur Twitter le sénateur socialiste Rémi Cardon. "Victoire pour les étudiant·e·s ! Les bénéficiaires des #APL et des #bourses recevront bien l'aide de rentrée de 100€", a de son côté réagi la Fage (Fédération des associations générales étudiantes).

Au total, le dispositif devrait coûter 1,1 milliard d’euros à l’État. La prime de 100 euros (1 milliard au total) sera destinée aux bénéficiaires des minima sociaux, tandis que les 100 millions restants seront alloués aux bénéficiaires de la prime d’activité. Le montant pour ces derniers n’est pas encore fixé.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une bourses et prêts étudiants

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !