1. Aux urnes, étudiants ! Élections des CROUS, mode d'emploi
Décryptage

Aux urnes, étudiants ! Élections des CROUS, mode d'emploi

Envoyer cet article à un ami
Jusqu'à la fin novembre 2018, les étudiants sont invités à voter pour élire leurs représentants au CROUS et agir sur des pans de leur vie étudiante. // © Fred MARVAUX/REA
Jusqu'à la fin novembre 2018, les étudiants sont invités à voter pour élire leurs représentants au CROUS et agir sur des pans de leur vie étudiante. // © Fred MARVAUX/REA

Jusqu’au 29 novembre 2018, 2,7 millions d’étudiants sont appelés aux urnes pour élire leurs représentants au sein des CROUS. Un vote important pour les associations d’étudiants qui espèrent ainsi porter leurs revendications jusqu’en 2020.

Tous les deux ans, les inscrits à l’université peuvent faire entendre leur voix. Cette année, l’élection des représentants étudiants aux CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) a débuté le 13 novembre 2018 dans l’académie de La Réunion. Pour les autres, le vote se déroule les 20, 22, 27 et 29 novembre.
Les étudiants élisent une liste composée de 14 membres (dont sept suppléants). À l’issue du vote, sept sièges sont attribués proportionnellement aux élus dans chaque académie.

Pourquoi voter ?

Bourses, restaurants universitaires, logements, santé… Les 28 CROUS de France ont pour principal objectif d’améliorer la vie quotidienne des étudiants.
Si certaines décisions sont d’envergure nationale – comme le prix du ticket RU ou le montant des bourses –, d’autres concernent directement les académies. "C’est le cas de la rénovation d’une cafétéria, du prix d’un sandwich ou d’une boisson dans les points de restauration…", détaille Lilâ Le Bas, la présidente de l’UNEF (Union nationale des étudiants de France). "Chaque territoire a des besoins différents, il faut s’adapter", confirme Orlane François, son homologue à la Fage (Fédération des associations générales étudiantes).

Lire aussi : Vie étudiante : 7 infos à connaître sur le resto U

Membres du conseil d’administration du CROUS, les sept représentants "jeunes" peuvent ainsi participer aux décisions et défendre les intérêts des étudiants. Et cela au même titre que les autres membres du conseil (représentants de l’État, des collectivités locales, de l’enseignement supérieur, du personnel du CROUS…), au nombre de 15 ou 20 selon les régions.
Au niveau national, en janvier 2019, ces étudiants élus voteront à leur tour pour les huit représentants du CNOUS (Centre national des œuvres universitaires et scolaires) dont les missions sont similaires.

Qui se présente ?

Plusieurs listes sont présentées au sein des académies. Les principales sont rattachées aux grandes associations étudiantes telles que la Fage qui a remporté la majorité des sièges en 2016 , l’UNEF, l’UNI (Union nationale interuniversitaire) et bien d'autres.
Depuis plusieurs semaines, les candidats ont mené une campagne pour inciter les étudiants à voter et surtout pour présenter leur projet. "C’est un travail sur le long terme, on ne s’arrête jamais", confie Orlane François. Lilâ Le Bas ajoute : "On veut faire prendre conscience aux étudiants que c’est le seul moment où ils peuvent vraiment s’exprimer, c’est très important".

Parmi les propositions…

L’UNI veut, entre autres, créer des titres de restauration étudiants d’un montant de 6,50 € utilisables dans les restos U et les commerces. L’UNEF met l’accent sur la création de l’allocation d’autonomie qui permettrait d’augmenter le nombre de boursiers. Quant à la Fage, elle porte un projet d’aide globale d’indépendance dont l’objectif est d’individualiser les aides financières selon les besoins et la situation des étudiants.

Les votants peuvent se renseigner auprès de leur établissement et sur le site du CROUS pour connaître en détails toutes les listes participantes et leur programme.

Comment voter ?

Pour pouvoir voter, les étudiants doivent impérativement se munir de leur carte étudiante ou de leur pièce d’identité et d’une attestation d’inscription à l’université. L’élection peut se dérouler au sein de l’établissement, des restaurants universitaires, etc.
Il est aussi possible de voter par procuration ou par correspondance. Pour cela, il faut s’adresser à votre université qui vous transmettra le formulaire nécessaire ou directement au CROUS qui pourra éventuellement mettre en place un système de vote à distance.