Par Amélie Petitdemange, publié le 04 Juin 2021
5 min

À l'image de Dauphine-PSL, l'ESTP développe son parc privé de logements étudiants. Réservée à ses étudiants, la résidence, inaugurée le 26 mai dernier, renforce l'attractivité de l'école et la vie de campus.

L'école d'ingénieurs ESTP (École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie) accueille 2.500 élèves dont 13% d’ étrangers. Les étudiants déambulent sur son campus "à l'américaine" : parc arboré, terrain de sport…

Pourtant, nombre d'entre eux ne restent pas sur le campus après les cours ou pour participer à des événements. L'école est en effet située en banlieue parisienne, à Cachan (94). Quant à sa Maison de famille, qui hébergeait des étudiants, elle est en travaux jusqu'en 2023 pour donner un coup de neufs à 52 studios individuels.

Création d'une résidence étudiante avec 87 logements

L'école a donc mis en place une nouvelle stratégie, avec l'ouverture d'une résidence étudiante flambant neuve, qui comporte 87 logements. Le 26 mai dernier, le directeur de l'école, le président du conseil d'administration et la maire de Cachan l'ont inauguré.

86 studios pour une ou deux personnes et un T2 pour deux personnes se répartissent sur plusieurs étages, surmontés d'une grande terrasse. 53 de ces logements sont déjà occupés par des étudiants de première année ou en période de stage, et la totalité devrait être louée d'ici la rentrée 2021. Ils pourront aussi accueillir des enseignants.

Les studios contiennent un lit double ou des lits simples.
Les studios contiennent un lit double ou des lits simples. // © Amélie Petitdemange

Paul, en première année de cursus travaux publics, occupe un des studios de 21m2. "Le bâtiment est tout neuf, on a l'impression d'être des cobayes. L'isolation de la douche fuit un peu, par exemple. Mais ce sont des détails, les chambres et les lieux de vie sont réussis", témoigne-t-il.

Lire aussi

Rencontrer d'autres étudiants

L'étudiant paye actuellement 480 euros, comme anciennement dans la Maison de famille de l'ESTP, mais son loyer devrait s'aligner en juin sur les prix de la résidence. Les studios pour une ou deux personnes sont loués entre 720 et 800 euros et le deux pièces 1.400 euros. Un prix plus élevé que les résidences du Crous, où un logement parisien de la même surface est loué environ 400 euros.

"J'ai préféré le campus de l'ESTP car il y a 50 minutes de trajet depuis Paris. C'était aussi un choix de mes parents, qui préfèrent me savoir proche de l'école. Le dossier était très simple. Pas besoin de justification de revenus, il suffit d'étudier à l'ESTP", explique Paul. Un choix qui a été salutaire pendant la crise sanitaire. "On était entre amis sur le campus. Même si les cours étaient en ligne, il y avait un côté social. Et on a le Crous juste à côté pour déjeuner".

À la rentrée 2021, Paul va tout de même quitter le campus pour s'installer en colocation à Arcueil (94). "On veut louer une maison avec des copains pour être plus tranquilles. Mais cette expérience était positive, voire indispensable. Ça m'a permis de rencontrer d'autres étudiants et de participer facilement aux événements", raconte le jeune homme.

L'unique deux pièces, qui n'est pas encore loué, dispose aussi d'une terrasse.
L'unique deux pièces, qui n'est pas encore loué, dispose aussi d'une terrasse. // © Amélie Petitdemange

Deux résidences pour les étudiants de Dauphine-PSL

L'ESTP n'est pas la seule école à développer cette stratégie de résidences dédiées à ses étudiants. Dauphine – PSL gère ainsi un parc d’environ 600 logements, dont 55 acquis via la Fondation Dauphine et 190 loués à Saint-Ouen-sur-Seine (93). Les autres logements sont réservées chez différents bailleurs sociaux, dont le Crous.

La résidence de Saint-Ouen-sur-Seine propose 138 studios et des appartements partagés entièrement meublés. Ouverte à tous les étudiants de Dauphine – PSL qui habitent loin, boursiers ou non-boursiers, cette résidence est à 35 minutes du campus de la Porte Dauphine. Elle a ouvert ses portes à la rentrée 2019, afin de faire face à la pénurie de logements à Paris et de réduire le temps de trajets de ses étudiants.

Espaces de travail et de détente

Ces logements renforcent aussi l'attractivité des universités et écoles concernées. Les étudiants dauphinois logés à Saint-Ouen bénéficient d’un espace de travail et de détente, d’une laverie et d’un jardin-patio de 200 m².

Les tarifs sont davantage dans la moyenne de ceux de l'ESTP : 699 euros pour un studio de 18 m², toutes charges comprises (chauffage, électricité, wifi, eau…). Il existe des réductions pour les boursiers du Crous.

La deuxième résidence de Dauphine-PSL, à 25 minutes de transport en commun du campus, se situe à Nanterre (92), près de la Défense. Créée dès 2017, elle propose 55 studios de 16 m² à 31 m², également meublés. À la différence des autres résidences, elle est réservée aux étudiants boursiers. Les loyers oscillent entre 550 euros et 700 euros charges comprises. Comme dans la résidence de l'ESTP, les logements de Dauphine-PSL sont éligibles aux APL.

A la Une logement étudiant

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !