Mohamed-Iyad Smaïne, meilleur jeune lecteur de France : "J'aime la sensation de monter sur scène"

Par Gabriel Joly, publié le 16 Septembre 2020
4 min

VOUS FAITES L’ACTU. Mohamed-Iyad Smaïne est devenu le meilleur jeune lecteur de France après avoir remporté le concours de l'émission "La Grande Librairie" diffusé sur France 5.

"C’est vraiment incroyable". Deux semaines après sa victoire au concours de lecture "Et si on lisait à voix haute !", Mohamed-Iyad Smaïne n’en revient toujours pas. Ce collégien de Villefranche-sur-Saône (69) faisait partie des six collégiens finalistes qui se sont départagés dans l'émission "La Grande Librairie" sur France 5.

Tout s’est passé très vite pour le jeune homme, qui s’est découvert une vocation pour la lecture il y a moins d’un an, alors qu’il venait de rentrer en 3e.

Lire aussi

La révélation pour ce novice du théâtre

"Avant, je bégayais, je n’étais pas éloquent. Aujourd'hui, j’ai pris confiance en moi et je me sens même mieux dans ma peau", raconte Mohamed. Il hésitait même à lever la main en cours car il n’arrivait pas à organiser ses idées.

Mohamed a suivi une option théâtre en 3e. C’est là que ses professeurs lui ont parlé du concours de "La Grande Librairie." "Tout de suite, je me suis dit que ce serait fou de passer à la télé." Coaché par les 3 professeurs de l'atelier théâtre, l’élève a ensuite dû se préparer aux échéances suivantes en plein confinement.

Pour les qualifications, il a choisi un extrait de "Petit Pays" de Gaël Faye. Un choix symbolique car c’est ce livre qui lui a donné le goût de la lecture. "Lorsqu’on a dû le lire en cours, ça m’a ouvert les yeux sur la lecture". Sa prestation lui a permis de rejoindre la grande finale du concours.

Mohamed (au centre) sur le plateau de "La Grande Librairie".
Mohamed (au centre) sur le plateau de "La Grande Librairie". // © Mohamed-Iyad Smaïne

Lire aussi

Une finale bien préparée avec l’aide de ses professeurs

Mohamed a tout fait pour être prêt le jour de la finale. Pendant l’été, il est allé au collège pour travailler avec ses coachs. "Même quand je suis parti en vacances, j’ai continué à exercer ma mémoire sur les textes".

Le jour J, il a passé la journée à réviser avec ses professeurs venus l’encourager en marchant dans Paris. Ces derniers lui ont aussi donné de précieux conseils. "Ils m’ont dit de rester de mon côté dans les loges pour faire des exercices de respiration car les autres allaient faire des blagues pour évacuer le stress".

Une tactique payante pour le collégien qui a remporté le concours malgré la pression. Mohamed a ébloui le jury avec son interprétation de "Sermons joyeux" de Jean-Pierre Siméon, un texte technique qu’il a choisi pour sa proximité avec le théâtre. "Au-delà de la lecture, j’aime jouer et incarner les personnages", explique le Caladois.

Le jeune homme a encore du mal à réaliser mais il n’oublie pas ses professeurs. "Je suis fier de ce que je suis devenu mais je suis reconnaissant car c'est à 90% grâce à eux".

Désormais au lycée, il souhaite poursuivre le théâtre et ne s’interdit pas de rêver : "Aujourd’hui, c’est clair que j’aimerais être comédien ou faire du cinéma".

Articles les plus lus

A la Une vous faites l'actu

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !