Des lycéens des Hauts-de-France en immersion au Festival d’Avignon

Par Florian Dacheux, publié le 19 Juillet 2022
5 min

Issus de lycées généraux et professionnels, ces derniers découvrent une sélection de spectacles tout en participant à des ateliers.

Théâtre, danse, marionnettes, musique, déambulations en piscine ou encore fictions radiophoniques… C’est au cœur d’une sélection audacieuse du Festival d’Avignon (84) que 180 lycéens des Hauts-de-France et 24 enseignants se retrouvent tour à tour immergés en ce mois de juillet.

Pour la majorité d’entre eux, c’est une grande première dans la Cité des Papes. Au-delà de la beauté des lieux, tous sont impressionnés par l’ambiance qui règne en ville, où les murs sont jonchés d’affiches. "Comme je n’ai pas vraiment l’habitude de partir en vacances, me retrouver ici au milieu de tous ces festivaliers, c’est génial", s’exclame Chris à l’ombre d’un platane de la Cour Saint-Joseph.

Lire aussi

Echanges autour des spectacles du In et du Off

Avec des élèves des lycées Mariette de Boulogne-sur-Mer (62), Gambetta-Carnot d’Arras, et Léo Lagrange de Bully-les-Mines, Chris sort tout juste d’une heure de palabres autour d’"Hernani on Air", une pièce vu la veille munis d’un casque audio.

"Dans la continuité du temps de préparation effectué au printemps, notre travail, c’est de les accompagner à voir des spectacles avec des sujets et des formes un peu surprenantes, parfois dans d’autres langues, tout en travaillant sur des mises en situation, le jeu, l’impro, l’écriture, le texte", explique Charly Mullot, metteur en scène et animateur artistique pour le CEMEA (Centre d’entraînement aux méthodes d’éducation active).

Entre deux spectacles du In et du Off du Festival d'Avignon, de nombreux ateliers et débats ont lieu afin que chacun enrichisse l’autre de son expérience de spectateur. Une façon de libérer leur émotivité tout comme leur esprit critique. "On réalise des travaux en groupe sur les pièces que l’on va voir, puis on les débriefe ensuite, raconte Axel. Toute la ville est vraiment focus sur le théâtre. C’est incroyable."

Lire aussi

"Le théâtre peut avoir beaucoup d’impact"

En entrant ainsi dans les coulisses de la création, les lycéens ont la chance de rencontrer metteurs en scène, comédiens et autres scénographes, à commencer par les équipes artistiques des 16 compagnies soutenues par l’opération "Hauts-de-France en Avignon".

Initié en 2017, ce dispositif fait écho cette année aux questions de société du moment. Quatre spectacles sont particulièrement adaptés aux jeunes publics avec des thèmes liés à l’image de soi, aux réseaux sociaux, à la construction de l’identité ou à la quête du bonheur. De quoi s’interroger collectivement.

"Le théâtre peut dénoncer des choses, affirme Chris. Je suis favorable aux pièces sur le sexisme, les violences faites aux femmes, sur les minorités." "Le théâtre peut avoir beaucoup d’impact, rebondit Zoé. En dehors de cela, il aide à communiquer, à s’exprimer. Sur scène, on devient quelqu’un d’autre. On devrait tous en faire plus tôt à l’école."

Lire aussi

Rendre le festival d'Avignon accessible à tous

Favoriser le rayonnement du théâtre dans l’institution scolaire ? C’est en effet la raison d’être de ce projet. En préformant des spectateurs critiques, les encadrants veulent encourager une approche plus transversale des arts. "Notre force, c’est de participer à rendre les spectacles accessibles à tout le monde à l’heure où le Festival In reste encore réservé à un public blanc, vieux et bourgeois", estime Charly Mullot du CEMEA.

Originaire de Boulogne-sur-Mer, Samuel résume parfaitement l’expérience festivalière : "Ce qui est bien, c’est de confronter nos avis. En plus de rencontrer du monde, on voit vraiment des mises en scène originales avec beaucoup de prises de risque. Ce n’est pas comme au cinéma. Cela semble beaucoup moins superficiel."

Ces prochains jours, d’autres groupes débarqueront du Nord. Ces jeunes festivaliers bénéficieront à leur tour d’une immersion au pays du spectacle vivant. À eux de casser les codes.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !