1. Lycée : coup de neuf dans les programmes de seconde à la rentrée 2019
Décryptage

Lycée : coup de neuf dans les programmes de seconde à la rentrée 2019

Envoyer cet article à un ami
Grands changements dans les programmes de SES, de physique-chimie et de SVT. // © plainpicture/R. Mohr
Grands changements dans les programmes de SES, de physique-chimie et de SVT. // © plainpicture/R. Mohr

Qui dit réforme du bac, dit évolution des programmes. Si vous entrez en seconde à la rentrée 2019, vos cours d’histoire, de sciences économiques et sociales ou de physique ne ressembleront plus à ceux de vos aînés. Décryptage.

En seconde, si les programmes en langues ou en éducation physique et sportive ne vont pas, ou peu, évoluer à la rentrée 2019, la plupart des enseignements du tronc commun sont modifiés. Simplifications, nouvelles périodes étudiées, disparition de thèmes… L’Etudiant vous récapitule les principaux changements.

Français

"L’accent est mis sur l’histoire littéraire. Cela invite le professeur à structurer ses cours de cette façon", explique Romain Vignest, président de l’Association des professeurs de lettres. Ainsi, le programme s’articule toujours autour des quatre grands genres littéraires – poésie, littérature d’idées, théâtre et roman – mais les périodes étudiées évoluent.

Lire aussi : Réforme du lycée : ce qui change en seconde à la rentrée 2018

Si vous faites votre entrée en seconde en septembre 2019, vous étudierez par exemple la poésie du Moyen-Âge au XVIIIe siècle, alors que vos prédécesseurs se focalisaient plutôt sur le romantisme et le surréalisme des poèmes du XXe siècle.

Histoire-géographie

Petites transformations du programme d’histoire. La première partie consacrée à l’Antiquité et au Moyen-Âge est raccourcie et étudiée sous le prisme du monde méditerranéen, alors que le précédent programme dédiait deux thèmes distincts à la citoyenneté dans le monde antique et aux sociétés et cultures médiévales.

D'autre part, alors qu’il fallait être en section européenne pour étudier l’histoire d’Outre-Manche, vous pourrez désormais tout savoir sur le Bill of Rights ou l’Habeas Corpus dans le tronc commun de seconde : le troisième thème de l’année compare l’État français au modèle britannique pendant l'époque moderne.

Lire aussi : Réforme du lycée : quelles spécialités proposera votre établissement ?

Enfin, si les professeurs de seconde enseignaient la Révolution française, le nouveau programme prévoit d’en rester aux Lumières et à la société d’ordres. Il vous faudra donc patienter jusqu’en première pour retrouver les récits de la prise de la Bastille ou de la Terreur de Robespierre.

Le programme de géographie a tout autant évolué. Alors que le développement durable était jusqu’à présent le fil conducteur, il sera restreint au premier des quatre thèmes abordés à partir de la rentrée 2019. L’accent sera mis sur les problématiques de développement, de démographie et de mobilité. La dernière partie sera consacrée à l’étude de l’Afrique australe, présentée comme un espace en profonde mutation.

Mathématiques

Deux tiers est-il un décimal ? Un rationnel ? À la rentrée 2019, les ensembles font leur retour dans le programme de seconde. Les propriétés sur les racines seront elles aussi de nouveau abordées. Globalement, l’enseignement du calcul et des propriétés algébriques sera renforcé.

Quant aux fonctions, certaines ressurgissent quand d’autres disparaissent. Tandis que les fonctions cube et racine carré sont de nouveau enseignées, les fonctions circulaires (cosinus, sinus) et polynômes du second degré ne sont plus au programme.

De même, les élèves de seconde n’étudieront plus la géométrie dans l’espace. Mais ils verront les notions de "déterminant de deux vecteurs", de "critère de colinéarité" ou de "projeté orthogonal d’un point sur une droite".

Au niveau des statistiques, la notion d’écart-type est de retour et les élèves apprennent à calculer des pourcentages d’évolution successifs. Un peu de dénombrement est également prévu pour le chapitre de probabilités.

Sciences de la vie et de la Terre

Si les trois axes principaux – "La Terre dans l’univers, la vie et l’évolution du vivant", "Enjeux planétaires contemporains" et "Corps humain et santé" – du programme de SVT ne changent pas dans leur intitulé, des notions ne sont plus abordées tandis que de nouvelles font leur apparition.

Lire aussi : Réforme du lycée : combinez vos spécialités comme vous le voulez

Les programmes n’évoquent plus par exemple le système solaire ou le fonctionnement du muscle. Mais à partir de la rentrée 2019, les élèves de seconde étudieront le principe d’érosion ou encore les relations entre les agrosystèmes et le développement durable. Par ailleurs, au lieu d’étudier les effets de l’effort physique, les lycéens aborderont les thèmes de la sexualité humaine ou des micro-organismes.

Sciences physiques et chimie

Aujourd’hui, le gouvernement met l’accent sur la pratique expérimentale et l’activité de modélisation. Le contenu a aussi évolué. Jusqu’à présent, le programme s’articulait autour de la santé, de la pratique du sport et de l’univers. Les élèves étudiaient alors le fonctionnement des échographies, des fibroscopies, la composition des médicaments, les besoins de l’organisme lors d’une activité sportive ou encore le système solaire.

Désormais, ces grands chapitres ont laissé leur place à trois thèmes plus classiques : "La constitution et transformation de la matière", "Les mouvements et interactions" et "Les ondes et signaux". Si vous êtes de futurs élèves de seconde, vous apprendrez par exemple en quoi consiste le principe d’inertie ou la loi des nœuds.

Sciences économiques et sociales

Le principal changement dans ce nouveau programme repose sur la mise en place d’un cloisonnement disciplinaire : l’économie est désormais séparée de la sociologie et des sciences politiques. "Cela se traduit par une disparition du thème de la consommation et du pouvoir d’achat", regrette Erwan le Nader, président de l’ APSES (Association des professeurs de sciences économiques et sociales).

Lire aussi : Réforme du lycée : quelles spécialités pour quelles études ?

La question du chômage n’est par ailleurs plus abordée, sauf sous le prisme du manque de qualifications. "Or, l’absence de diplôme n’est qu’une explication parmi d’autres du chômage", complète Erwan Le Nader. La macro-économie est quant à elle quasiment absente du programme de seconde. L’intervention de l’État et les relations entre acteurs sociaux et économiques ne sont que peu évoquées.

Enfin, selon le président de l’APSES, le programme serait devenu très technique. Voire trop pour un enseignement qui était jusqu’à présent considéré comme une introduction aux sciences sociales.

Enseignement moral et civique

Jusqu’à présent, les enseignants construisaient leurs cours à partir de deux grands axes : "La personne et l’État de droit" et "Égalité et discrimination." Désormais, cet enseignement se focalisera sur un seul thème chaque année. En classe de seconde, les élèves étudieront la liberté.

Sciences numériques et technologie

Cette nouvelle matière diffère quelque peu de l’enseignement d’exploration "informatique et création numérique". Les cours porteront sur six thématiques : le Web, les réseaux sociaux, les données structurées et leur traitement, la localisation, la cartographie et la mobilité, l’informatique embarquée et les objets connectés ainsi que, pour finir, la photographie numérique.