1. Ma rentrée au lycée : en première, le bac et le supérieur en ligne de mire
Témoignage

Ma rentrée au lycée : en première, le bac et le supérieur en ligne de mire

Envoyer cet article à un ami
La rentrée en première au lycée Condorcet de Saint-Maur-des-Fossés (94). // © erwin canard
La rentrée en première au lycée Condorcet de Saint-Maur-des-Fossés (94). // © erwin canard

Justine et Ludovic ont fait leur rentrée respectivement en première STMG et première S au lycée Condorcet, à Saint-Maur-des-Fossés (94). Entre orientation et bac qui se rapproche, cette année sera cruciale pour eux.

Des sourires, des rires, des cris. Quelques minutes avant 14 h 30 et l'heure de la rentrée en première au lycée Condorcet de Saint-Maur-des-Fossés, on dirait que les élèves sont contents ! Ou presque... “C'est dur, le retour ! Je voulais rester en vacances !” s'exclame Justine, qui entre en première STMG. Si les élèves de seconde, le matin même, étaient stressés et parfois esseulés, ce n'est pas le cas ici : tous retrouvent d'anciens camarades, pour leur plus grand plaisir ! Sauf Ludovic, qui intègre une première S et ne sera pas dans la même classe que ses amis. “Mais je retrouve des amis de collège, donc c'est bien quand même !"

Pour le reste, ni lui, ni Justine ne se posent de questions comme pour l'entrée en seconde. Le lycée, ils connaissent.

Une spécialisation attendue

En revanche, les interrogations autour de l'orientation commencent à leur trotter dans la tête. Logique, puisqu'ils ont dû choisir une série de baccalauréat l'an dernier. “J'avais un peu de mal en général, mais je pense que j'ai trouvé la filière qui me convient. Cela devrait bien se passer”, espère Justine, venue accompagnée de deux amis d'un lycée différent, qui font leur rentrée plus tard dans l'après-midi.

Ludovic, lui, est conscient qu'il va falloir se mettre sérieusement au travail. “Le plus dur est de se motiver. Tous les ans, je me dis que je vais travailler, mais je ne le fais jamais… Là, si je ne travaille pas, ça risque de ne pas passer. Or, si je veux pouvoir faire un métier qui me plaît, je n'ai pas le choix.” Il semble cependant sur la bonne voie : “J'ai hâte d'apprendre plus de choses dans les matières que j'aime bien comme les maths et la physique”, indique-t-il. Avant de souffler : “Il y a un point négatif par contre, je n'aime pas les SVT, alors que c'est l'une des trois matières principales de S…”

Justine arrive également pleine d'espoir. “En STMG, j'ai de nouvelles matières, comme la gestion, et surtout il n'y a plus de SVT, ni de physique, dans lesquelles j'avais des lacunes. Les profs sont également davantage derrière nous en STMG.

Globalement satisfaits

Mais à la sortie du lycée, à 16 h 00, Justine était partagée : “Je suis contente parce qu'on est beaucoup moins nombreux qu'en seconde dans la classe : 20 environ. En revanche, j'ai cours le samedi matin…” Ce qui n'est pas le cas de Ludovic. “Et, en plus, je commence à 11 h 00 le lundi !” Que du bonheur…

Concernant les nouvelles mesures de sécurité, Justine est, là encore, dubitative : “C'est bien qu'il y ait des sonneries différentes pour les incendies et les attaques terroristes, mais je n'aime pas qu'on fouille notre sac avant d'entrer dans le lycée.” Pour Ludovic, en revanche, “toutes ces mesures sont nécessaires : c'est bien de renforcer la sécurité”.

Les deux lycéens repartent finalement assez satisfaits de cette journée de rentrée. Mais le plus dur reste à faire. Et cela dès demain matin, lorsque le réveil sonnera pour la première journée de cours.