1. Sept challenges à relever
Boîte à outils

Sept challenges à relever

Envoyer cet article à un ami

Le challenge vous émoustille ? Quelle que soit la discipline, il existe sûrement un concours qui correspond à vos talents. « Je suis passionné par les maths depuis que je suis tout petit », explique Kévin Webster, du lycée international de Saint-Germain-en-Laye (78) qui est reparti avec le troisième prix de mathématiques au concours général 2005. « Même si j'avais déjà participé aux Olympiades en première, j'ai vraiment été très surpris par le résultat, c'est en quelque sorte la reconnaissance de mon travail, une très bonne expérience en tout cas. »

De nombreux cadeaux à gagner

 

Lancez-vous ! Si le concours général existe depuis le XVIIIe siècle, d'autres sont plus récents. Organisé par le Sénat, « Jeunes Citoyens-Reporters » en est à sa troisième édition seulement. En dehors du classement qui peut être, selon le cas, national ou académique, les lauréats reçoivent des diplômes, des médailles, parfois des livres, des chèques cadeaux, des CD ou encore des DVD. Les plus chanceux repartent avec du matériel vidéo, des voyages. La remise des prix a souvent lieu dans un endroit prestigieux (le Sénat, la Sorbonne..).
« Les concours sont là pour rompre les habitudes scolaires, mais servent également à des fins pédagogiques : quand un élève participe à un concours, il se sent tout de suite valorisé », constate Philippe Salvy, directeur du Centre départemental de documentation pédagogique de Seine-Saint-Denis et fondateur du Concours de unes. Après le succès télévisuel du Pensionnat de Chavagnes, verra-t-on un jour la réhabilitation de la remise des prix à l'école ?

1. Le nec plus ultra, pour la gloire

 

Baudelaine, Victor Hugo et Pasteur font partie des nombreux lauréats du célèbre concours général. C'est le plus ancien événement du genre, puisque la première distribution de prix a eu lieu le 23 août 1747. Il distingue chaque année les meilleurs élèves des classes de première et de terminale des lycées d'enseignement général, technologique et professionnel, et des centres de formation d'apprentis. Les épreuves, bien que conformes aux programmes, sont plus exigeantes et plus longues qu'au bac. En 2005, 13 040 candidats ont participé. Félicités par le ministre de l'Éducation nationale, les 146 lycéens lauréats reçoivent à l'occasion d'une cérémonie des cadeaux luxueux (maroquinerie, stylos de marque, livres) en plus de leur diplôme. Inscriptions au mois de décembre dans vos établissements et épreuves en mars.
• Concours général, informations : dans votre lycée et sur le site www.eduscol.education.fr.

2. Reporter d'images

 

Ce concours propose aux lycéens de réaliser, par équipe de deux au minimum, un reportage vidéo sur un thème précis d'une durée maximale de trois minutes. Celui-ci doit être monté dans l'optique d'être diffusé dans le cadre d'un journal ou d'un magazine télévisé. L'année dernière, le thème imposé était : « Ce qu'ils font est formidable ! » Les trois premiers prix reçoivent des livres, des clés USB, des logiciels, mais également du matériel vidéo. Inscription en ligne du mois d'octobre au mois de mai.
• Concours Jeunes Citoyens-Reporters, informations sur www.publicsenat.fr.

3. Envie d'écrire ? 

 

Ce prix récompense chaque année de jeunes auteurs âgés de 15 à 24 ans pour une œuvre d'imagination (conte, nouvelle, récit). Un jury d'écrivains sélectionne les lauréats, et tous les candidats reçoivent une fiche de lecture avec des conseils et des appréciations. Les gagnants remportent des voyages culturels, des stages et des lots de livres. Petit plus : s'ils sont de qualité, les textes primés sont édités par le Mercure de France. Inscription avant le mois de janvier.
• Prix du jeune écrivain, informations sur http://perso.wanadoo.fr/prix.du.jeune.ecrivain/

4. Pour Rimbaud en herbe

 

Ce concours international de poésie francophone est destiné aux lycéens et étudiants de moins de 25 ans. Le concours se fait uniquement par l'intermédiaire du site Internet. Une cérémonie de remise des prix est organisée au mois de novembre dans le cadre du Salon de l'éducation. Les lauréats y reçoivent l'anthologie des poèmes sélectionnés lors du concours (environ 2 000 en 2005) et mis en ligne sur le site, ainsi que des lots composés de livres, de CD et de DVD. En 2005, près de 5 000 personnes de plus de 60 pays différents ont envoyé leurs poèmes. Pour participer, vous devez envoyer votre œuvre entre janvier et avril.
• Poésie en liberté, informations sur www.poesie-en-liberte.fr.

5. Les maths, rien que des maths

 

Ce concours, qui a lieu chaque année, est ouvert aux lycéens de première, toutes sections confondues. Quatre exercices de maths sont proposés, dont deux nationaux et deux académiques. L'an dernier, 4 895 lycéens ont participé et 14 d'entre eux ont été primés au niveau national, avec un palmarès distinct par séries de bac. Guillaume Barraquand (école privée Lacordaire à Marseille) et David Waszek (lycée Louis-Le-Grand à Paris ) ont remporté la première place ex-aequo en série scientifique. Les meilleurs peuvent ensuite intégrer l'équipe française de l'Olympiade internationale de mathématiques. Inscriptions dans son lycée début janvier, épreuve mi-mars.
• Olympiades de mathématiques, informations : www.education.gouv.fr.


6. Des nouvelles de Saint-Malo

 

Ce concours individuel d'écriture de nouvelles est ouvert aux jeunes âgés de 11 à 18 ans. Vous devez imaginer un récit de quatre pages à partir d'un incipit (début de récit) d'une œuvre définie chaque année. Les récits des finalistes des sélections académiques font l'objet d'une publication dans un livre de poche, édité à 30 000 exemplaires. Un jury présidé par un écrivain établit les cinq lauréats qui reçoivent des chèques-cadeaux d'une valeur de 200 à 400 €, à valoir dans les centres culturels E.Leclerc. Inscriptions en septembre.
• Concours de nouvelles de Saint-Malo « Étonnants voyageurs ». Informations : tél. 02.23.40.11.51 et www.etonnants-voyageurs.net.

7. Zéro faute en dictée

 

Une compétition d'orthographe, ça vous tente ? La Dictée de Paris, de Jean-Pierre Colignon, responsable de la langue française au Monde, devient cette année Dictée nationale. Des épreuves de qualification par correspondance ont lieu jusqu'au 2 mai. Pour y participer, adressez-vous à la mairie du XVIe arrondissement de Paris. On vous fera parvenir un questionnaire portant sur la grammaire et l'orthographe. À la suite de cette épreuve, 330 personnes seront sélectionnées. Et la finale aura lieu le 21 octobre à Paris.
• Dictée nationale, informations : mairie du XVIe arrondissement de Paris, tél. 01.40.72.16.16.

Deux concours à faire avec sa classe

  
Pour faire le saut en maths. Il s'agit d'un test individuel de cinquante minutes sous forme de questionnaire à choix multiples. Le concours est ouvert du CE2 au supérieur. Nombreux prix : affiches, livres, magazines et, pour les meilleurs, voyages en Europe, CD-Roms, calculatrices, jeux...
• Kangourou des mathématiques, informations : www.mathkang.org/concours/index.html.
La presse en fête. Les élèves (école, collège, lycée) doivent réaliser par équipe la une d'un journal. Ils reçoivent le matin de l'épreuve des photos et des dépêches d'agence. Ils ont ensuite la journée pour confectionner leur première page sur ordinateur. En 2005, 3 200 jeunes ont participé au concours en France et à l'étranger. Inscription sur le site en décembre-janvier.
• Concours de unes, informations : www.crdp.ac-creteil.fr/crdp/anim_peda/une/index.html.