1. Regards sur l’éducation 2012 : l’OCDE dresse un portrait en demi-teinte de la France
Décryptage

Regards sur l’éducation 2012 : l’OCDE dresse un portrait en demi-teinte de la France

Envoyer cet article à un ami

L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) publie mardi 11 septembre 2012 la nouvelle édition de son rapport “Regards sur l’éducation”. Le document dresse de la France un portrait en demi-teinte par rapport à la quarantaine de pays passés au crible. Petit croquis en 7 points de l'élève français.

Que retenir des dernières évaluations de l'OCDE sur le système éducatif français ? Parmi les points à souligner, un taux de scolarisation des 15-19 ans en baisse, des professeurs  plus jeunes en moyenne qu’ailleurs, des étudiants étrangers encore attirés par l'Hexagone et un impact toujours prégnant de la formation des parents sur le parcours scolaire de leurs enfants. Autant de sujets qui peuvent alimenter les débats actuels, à l’heure de la concertation sur la refondation de l’école…


25 %
 

Tous les jeunes, selon leur origine sociale, n’affichent pas les mêmes performances et n’ont pas les mêmes chances d’accéder aux études supérieures. Ainsi, seulement 25 % des jeunes adultes dont les parents n’ont pas le bac sont diplômés de l’enseignement supérieur. C’est toutefois mieux que dans la moyenne des pays de l’OCDE (20 %).


47 %
  

Les diplômés de l’enseignement supérieur peuvent espérer avoir des revenus 47 % plus élevés en moyennes que les revenus des diplômés du secondaire.


84 %
 

84 % des 15-19 ans étaient scolarisés en 2009, contre 89 % en 1995. Un chiffre en légère baisse, donc. Pourtant, les déscolarisés ont bien souvent une insertion professionnelle délicate.


6,3 %

 

La France a investi 6,3 % de son PIB (produit intérieur brut) en 2009 dans l’éducation (contre 6,2 % pour la moyenne des pays de l’OCDE). Des dépenses qui ne baissent pas malgré la crise. Entre 2000 et 2009, les efforts financiers ont plutôt porté sur le supérieur. Sur la décennie, l’Hexagone a augmenté de 19 % ses dépenses par étudiant, contre 15 % en moyenne dans les pays de l’OCDE.


11,6 %
 

Les étudiants étrangers représentent 11,6 % des effectifs de l’enseignement supérieur.


21.098 €
 

C'est le salaire annuel statutaire d’un enseignant en lycée public en début de carrière en France. C’est moins que le salaire moyen d’un enseignant débutant en lycée dans les pays de l’OCDE, qui s’élève à 24.141 €. Le salaire des enseignants du primaire et du secondaire est inférieur à la moyenne de l’OCDE.


49 %

 

Les enseignants sont moins âgés en France que dans le reste des pays de l’OCDE : 49 % ont moins de 40 ans dans l’enseignement primaire (contre 42 % dans l’OCDE), 39 % dans l’enseignement secondaire.