1. Jeunes diplômés : comptable, un métier recherché et pas si monocorde
Boîte à outils

Jeunes diplômés : comptable, un métier recherché et pas si monocorde

Envoyer cet article à un ami
Comptable, un métier où s'allient compétences techniques et relationnelles. // © Phovoir // © Phovoir
Comptable, un métier où s'allient compétences techniques et relationnelles. // © Phovoir // © Phovoir

Indispensable à l’entreprise, le comptable organise et contrôle ses données financières. De quoi attirer celles et ceux qui ont le sens de la précision et veulent avoir des responsabilités. À contre-courant des idées reçues, c’est également un métier de contacts. Intéressé ? Foncez ! Les offres d’emploi sont nombreuses, de bac à bac+5, avec de belles perspectives de carrière.

Son BTS (brevet de technicien supérieur) comptabilité et gestion des organisations en poche, Benjamin a déjà fait six semaines de stage en entreprise. Ce qui lui a valu de décrocher un poste d'assistant comptable pour une durée déterminée dans une concession automobile où il prend en charge la saisie des factures, l'analyse des comptes ainsi que la gestion de la trésorerie. Très rigoureux et particulièrement assidu, ce jeune homme de 23 ans a un bel avenir professionnel devant lui car il pourra évoluer tout au long de sa carrière.

"Les entreprises ne peuvent se passer de comptables. Ils sont partout : dans les PME (petites et moyennes entreprises), les grandes entreprises, les cabinets d'expertise-comptable. Et les possibilités d'embauche sont nombreuses", certifie Jessica Mourot, consultante en recrutement département finance d'entreprise chez Fed Finance. Pour preuve, "sur les huit dernières semaines, 57.392 offres de comptable ont été publiées par 5.229 entreprises. Ce qui correspond à 17.840 offres uniques, hors doublons ou 7.994 offres en direct, hors intérim et cabinets de recrutement (voir la carte de France)", a calculé Diego de Brisoult, fondateur de GéoJobs.

Rigueur, logique et sens de la communication

Mais n'est pas comptable qui veut. "Bien sûr, le comptable doit aimer les chiffres, être rigoureux et organisé. Mais contrairement aux idées reçues, le métier est également un métier de contacts. Il est en relation constante avec ses clients, ses collaborateurs et différents organismes (administration fiscale, assureurs, banquiers, etc.)", souligne Thierry Carlier, directeur de l'École de l'expertise-comptable et de l'audit. En d'autres termes, l'image du comptable qui gratte des chiffres sur du papier, dans la solitude de son bureau, est bel et bien révolue.

"Libéré des travaux répétitifs grâce à l'informatique, le comptable travaille de plus en plus pour les gestionnaires et les décideurs de l'entreprise. Il leur fournit les outils et les documents dont ils ont besoin pour choisir une stratégie et fixer des objectifs", détaille Diego de Brisoult. D'où sa grande discrétion à l'intérieur comme à l'extérieur de l'entreprise. Ce qui n'exclut pas d'avoir le sens de la communication, car il devra être capable de s'exprimer à l'oral comme à l'écrit pour présenter et expliquer ses travaux. "Discret, communiquant et très disponible", résume ainsi Diego de Brisoult. Pas question de compter ses heures en période de clôture des comptes ou de paie, car respecter les délais est impératif.

Plusieurs niveaux de responsabilités...

"La comptabilité recouvre plusieurs métiers. La profession recrute de bac à bac +5", indique Jessica Mourot. L'aide-comptable est chargé de la tenue des comptes, de l'enregistrement des opérations. L'assistant de gestion est le collaborateur du dirigeant de PME-PMI qui assure les fonctions administratives, commerciales et comptables. Le comptable supervise le travail de l'aide-comptable et établit des documents de synthèse qui mettent en lumière la situation financière de l'entreprise. Le directeur financier conçoit, met en œuvre et développe le système d'information et de gestion financière. L'auditeur analyse le fonctionnement d'un service ou d'une entreprise afin de proposer des recommandations au chef d'entreprise. Enfin, l'expert-comptable assure une mission de conseil auprès des dirigeants d'entreprise.

... et trois niveaux de diplômes

"L'apprentissage des techniques informatiques et bureautiques est indispensable. Le comptable doit maîtriser des logiciels appliqués à la comptabilité comme SAP ou Sage", prévient Jessica Mourot. La filière comptabilité et gestion se compose de trois niveaux de diplômes : le DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) à bac+3 (niveau licence) ; le DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) à bac+5 (niveau master) ; le DEC (diplôme d'expert-comptable) à bac+8, rang suprême de la hiérarchie comptable. Ces diplômes sont recherchés et les diplômés ont souvent plusieurs propositions à la sortie de leur cursus. Les salaires des débutants varient de 20.000 € à 28.000 € bruts par an pour un BTS, de 24.000 € à 32.000 € pour un DCG et de 30.000 € à 36.000 € pour un DSCG.

Les offres d'emplois de comptable par région (septembre/octobre 2014)
La carte ci-dessous indique, région par région, le nombre d'offres d'emploi de comptable déposées sur le site GéoJobs.fr. Sur les huit dernières semaines, 57.392 offres de comptable ont été publiées par 5.229 entreprises.

Carte France Géojobs.fr Comptables

100 CV et lettres de motivation pour tous les profilsPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les métiers de la comptabilité et de l’expertise comptable", par Dominique Perez.