1. Matthias : « Trouver une entreprise où faire son alternance, c'est le nerf de la guerre ! »
Partenariat

Matthias : « Trouver une entreprise où faire son alternance, c'est le nerf de la guerre ! »

Envoyer cet article à un ami
Recherche entreprise alternance // © Fotolia
Recherche entreprise alternance // © Fotolia

À PPA, la grande école de commerce et de management 100 % alternance, les étudiants sont en alternance dès la première année du Bachelor. « Une chance ! » se réjouit Matthias Quentin, étudiant en troisième année du Bachelor Marketing.

À 23 ans, le jeune homme est en contrat d’apprentissage au sein du réseau GES (grandes écoles spécialisées), où il est chargé de communication. Durant toute l’année, il passe deux semaines dans l’établissement, puis une semaine en cours. « Ce rythme nous permet de nous intégrer à la vie de l’entreprise et de mener à bien des missions à moyen et long terme », explique-t-il.

Matthias participe aux nombreuses actions visant à accroître la visibilité du groupe, notamment lors des salons d’orientation. Dans cette optique, il prépare les étudiants chargés de représenter l’école et s’occupe de la logistique sur place. Ce qui suppose de travailler régulièrement le week-end, lorsqu’ont lieu les événements ! Le reste du temps, il contribue au référencement de l’école sur les différents sites regardés par les étudiants.

« L’alternance, c'est génial mais il faut s’y préparer »

« L’alternance, c’est génial mais il faut s’y préparer », prévient néanmoins Matthias. Premier conseil : pour gérer le rythme, il faut être bien organisé et prendre l’habitude de se fixer soi-même des deadlines, « en particulier pour les travaux de groupes, car on peut facilement être débordé ».

Au-delà du rythme de travail, « l’alternance oblige aussi à changer de posture, précise Matthias. Il faut avoir conscience de ce basculement. Lorsque vous intégrez une entreprise, vous réalisez que ce n’est plus un jeu. On vous confie de vraies responsabilités, des collègues comptent sur vous ». À moyen terme, c'est aussi l’occasion de mettre un pied dans une entreprise et cela débouche régulièrement sur une embauche, rappelle Matthias.

La semaine de cours permet de développer « un autre regard sur la pédagogie. On ne se contente pas de faire acte de présence, on sait pourquoi on est là. »

Trouver une entreprise, cela s’anticipe !

Mais justement, pour avoir la chance d’être là, encore faut-il trouver une entreprise ! « C'est le nerf de la guerre », assure Matthias. Dans cette perspective, il faut anticiper sa recherche d'établissement pour que cela n’empiète pas sur ses révisions du baccalauréat – pour ceux qui souhaitent intégrer PPA en première année – et « ne pas rajouter du stress au stress ».

« C’est un moment délicat à gérer, se souvient Matthias. Dans l’idéal, il faut commencer à envoyer des lettres de candidature aux entreprises vers mars-avril et se montrer très proactif ».

Il est important également de travailler ses entretiens sur la forme et le fond. « Cela peut être naturel pour certains, mais pas pour tous. Il faut donc s’habituer à mettre un costume et à se présenter de manière simple et percutante. » Il conclut : « C’est une chance exceptionnelle de réussir à se faire financer l’école par l’entreprise, ce serait dommage de passer à côté ! »