1. Parcoursup : ce qu’on attend de vous pour entrer en licence de lettres, de langues, d'arts ou d'info-com
Boîte à outils

Parcoursup : ce qu’on attend de vous pour entrer en licence de lettres, de langues, d'arts ou d'info-com

Envoyer cet article à un ami
Maîtrise rédactionnelle, langue vivante et curiosité intellectuelle font partie des attendus en lettres, langues et arts. // © plainpicture/Westend61/Tom Chance
Maîtrise rédactionnelle, langue vivante et curiosité intellectuelle font partie des attendus en lettres, langues et arts. // © plainpicture/Westend61/Tom Chance

À compter du 22 janvier 2018, vous pourrez postuler en licence via Parcoursup, la plate-forme qui remplace APB. Pour chaque filière, des “attendus” seront listés, avec quelques variantes possibles d’une université à l’autre. En cas de capacité d’accueil limitée, seront prioritaires les candidatures qui répondent à ces exigences. Voici le profil pour réussir en licence de lettres, LLCER, LEA, lettres langues, sciences du langage, info-com, arts, arts plastiques et arts du spectacle.

C’est l’une des nouveautés de la réforme de l’enseignement supérieur : désormais, les universités pourront vérifier l'adéquation entre le profil des lycéens et le contenu de la licence visée. En cas de capacité d’accueil insuffisante, elles proposeront les places en priorité aux candidats qui ont a priori les meilleures chances d’y réussir.

Ce n’est pas une sélection à proprement parler, selon le ministère de l’Enseignement supérieur, de l’Innovation et de la Recherche, mais un moyen de réduire le taux d’échec en licence, qui frôle les 60 %. Avec ce nouveau système, chaque candidat pourra toujours, en effet, avoir une place à l’université. Si votre profil correspond à la licence demandée, vous aurez une réponse positive de la part de l’université, lors de la phase d’admission de Parcoursup.

S’il y a plus de candidats que de places disponibles (licences dites “en tension”), vous serez peut-être mis “en attente”. Vous devrez alors patienter jusqu’à ce que des places se libèrent, au fil de l’eau, entre fin mai et septembre.

En revanche, si votre profil ne correspond pas aux attendus, l’université vous répondra “oui si” via Parcoursup : vous serez accepté dans la filière, à condition de suivre un parcours adapté, avec des renforcements pour vous remettre à niveau. Là aussi, il pourra y avoir une liste d’attente.

Voici les attendus dans les filières :
lettres
LLCER
LEA
lettres langues
sciences du langage
info-com
arts, arts plastiques et arts du spectacle

Licence de lettres

Disposer d’un très bon niveau rédactionnel

Pour la licence de lettres, il vous faudra disposer d’un très bon niveau rédactionnel, qui permette notamment d’argumenter un raisonnement et d’analyser un texte.

Cette mention suppose en effet une maîtrise globale de la langue française et des qualités de compréhension fine de textes de toute nature. Elle nécessite aussi de solides capacités d’expression afin de pouvoir analyser des textes littéraires, argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.

Maîtriser au moins une langue étrangère (niveau B)

Cette mention comporte obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.

Être intéressé par la culture et l’histoire littéraires et artistiques

Pour postuler, mieux vaut être intéressé par la culture et l’histoire littéraires et artistiques, ainsi que par l’étude de la langue française. Cette formation impose en effet une connaissance de la genèse et de l’évolution des lettres françaises, avec une attention particulière pour leur dimension historique. Elle requiert également une appétence pour les textes littéraires anciens, médiévaux et contemporains, pour le monde de l’art et pour les dimensions linguistiques de la langue.

Faire preuve de curiosité intellectuelle

En licence de lettres, vous devrez faire preuve de curiosité intellectuelle, et plus particulièrement pour la littérature sous toutes ses formes (poésie, roman, essai, théâtre, cinématographie, etc.). En effet, la licence de lettres a pour objet la lecture, l'étude et la compréhension des œuvres littéraires, dans toute leur richesse, leur diversité et leur complexité.

Disposer d’une bonne culture générale et être ouvert au monde

L’intérêt pour la discipline lettres est bien évidemment essentiel, mais l’étude de la littérature impose également une bonne culture générale dans des domaines divers et une sensibilité pour les humanités dans toute leur ensemble.

Pouvoir travailler de façon autonome mais aussi en équipe

Cet attendu marque l’importance, pour la licence de lettres, de votre capacité à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, cette formation laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.

Licence LLCER

Voici les attendus en licence LLCER (langues, littératures et civilisations étrangères et régionales).

Disposer d’un très bon niveau rédactionnel

Il est important de disposer d’un très bon niveau rédactionnel qui permette d’argumenter un raisonnement. Cette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.

Maîtriser au moins une langue étrangère (niveau B)

Cette mention, qui comporte obligatoirement des enseignements de langues vivantes, impose une très bonne maîtrise au niveau baccalauréat de la langue choisie.

Faire preuve de curiosité intellectuelle

Vous devez faire preuve de curiosité intellectuelle, et plus particulièrement pour les cultures étrangères (lectures, théâtre, cinéma, documentaires, visite de musées, voyages). Cette mention impose en effet un réel intérêt pour l’histoire, la civilisation et la culture littéraire, linguistique et artistique en général, et en particulier celles de l’aire géographique de la langue choisie.

Aimer lire en français et en langue étrangère

Cette formation impose en effet une appétence pour la lecture de textes littéraires en français et dans la langue choisie.

Disposer d’une bonne culture générale et être ouvert au monde

L’intérêt pour la discipline est bien évidemment essentiel, mais l’étude des langues impose également une bonne culture générale dans des domaines diversifiés.

Pouvoir travailler de façon autonome mais aussi en équipe

Cet attendu marque l’importance, pour la formation en LLCER, de votre capacité à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, la licence LLCER laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.

Licence LEA

Pouvoir argumenter un raisonnement

En LEA (langues étrangères appliquées), il faut savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale, afin de pouvoir argumenter un raisonnement. Cette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.

Maîtriser au moins une langue étrangère (niveau B)

Cette mention comporte en effet obligatoirement des enseignements dans deux langues étrangères ; la maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.

Avoir un intérêt pour le monde de l’entreprise

Les relations entre la formation en LEA et le monde de l’entreprise constituent en effet un aspect important de cette licence.

S'intéresser à un domaine d’application : économie, droit, gestion…

Les enseignements de langue sont en effet appliqués à des secteurs économiques (SES, économie, droit, gestion, commerce, etc.).

Disposer d’une bonne culture générale et être ouvert au monde

L’intérêt pour la discipline est bien évidemment essentiel, mais l’étude des langues étrangères appliquées impose également une bonne culture générale dans des domaines diversifiés.

Pouvoir travailler de façon autonome mais aussi en équipe

Cet attendu marque l’importance, pour la formation en LEA, de votre capacité à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation en LEA laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.

Licence lettres, langues

Pouvoir argumenter un raisonnement

En licence lettres, langues, il faut savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnement. Cette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.

Maîtriser au moins une langue étrangère (niveau B)

Cette mention comporte en effet obligatoirement des enseignements de langues vivantes ; la maîtrise d’au moins une langue étrangère au niveau baccalauréat est donc indispensable.

Faire preuve de curiosité intellectuelle

Vous devrez faire preuve de curiosité intellectuelle, et plus particulièrement pour les cultures françaises et étrangères (lectures, théâtre, cinéma, documentaires, visite de musées, voyages). Cette mention nécessite en effet un réel intérêt pour la culture littéraire, linguistique et artistique en général, et en particulier celles de l’aire géographique de la langue choisie.

Aimer lire en français et en langue étrangère

Cette formation impose en effet une appétence pour la lecture de textes littéraires en français et dans la langue choisie.

Pouvoir travailler de façon autonome mais aussi en équipe

Cet attendu marque l’importance, pour la formation en lettres et langues, de votre capacité à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.

Licence sciences du langage

Pouvoir argumenter un raisonnement

En licence sciences du langage, il faut savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnement. Cette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.

Maîtriser au moins une langue étrangère (niveau B)

Cette mention comporte obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.

Être intéressé par la démarche scientifique

Cette mention suppose la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines.

Faire preuve de curiosité intellectuelle

Vous devez faire preuve de curiosité intellectuelle pour le fonctionnement du langage humain. La licence sciences du langage a en effet pour objet l'étude et la compréhension des processus langagiers et du fonctionnement de la langue dans sa diversité et sa complexité.

Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail

Cet attendu marque l’importance, pour la formation, de votre capacité à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de formations universitaires, la licence de sciences du langage laisse en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel.

Licence info-com

Pouvoir argumenter un raisonnement

Pour entrer en licence information-communication, il faut savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnement. Cette mention suppose des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire, éditer et traiter des contenus diversifiés.

Maîtriser au moins une langue étrangère (niveau B)

Cette mention comporte généralement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.

Être intéressé par la démarche scientifique

Cette mention suppose en effet la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines.

Pouvoir travailler de façon autonome mais aussi en équipe

Cet attendu marque en effet l’importance, pour cette mention, de votre capacité à travailler de façon autonome, seul ou en groupe. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation laisse en effet une place importance à l’organisation et au travail personnel.

Disposer d’aptitudes dans l’appréhension des enjeux et mécanismes socio-économiques, politiques, médiatiques et culturels

L’intérêt pour la communication et l’information est bien évidemment essentiel, mais cette mention offre une approche pluridisciplinaire et implique également une bonne culture générale dans des domaines diversifiés (histoire, géographie, sciences économiques et sociales, etc.).

S'intéresser aux questions de société, à l’actualité et aux médias, à la culture, au numérique et à l’information

Cet attendu impose, pour cette formation, que vous ayez un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui vous entoure. Cette curiosité peut être attestée par un intérêt pour les questions d’actualité, la place des médias et de la communication numérique et, enfin, l’information dans toutes ses dimensions.

Licences d'arts, d'arts plastiques, d'arts du spectacle ou de musicologie

Pouvoir argumenter un raisonnement

Pour les licences d'arts, d'arts plastiques, d'arts du spectacle ou de musicologie, il faut savoir mobiliser des compétences en matière d’expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnement. Ces mentions supposent en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d’expression, à l’écrit comme à l’oral, afin de pouvoir argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.

Maîtriser au moins une langue étrangère (niveau B)

Ces mentions comportent en effet obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d’au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.

Savoir travailler de façon autonome, faire preuve de curiosité intellectuelle

Cet attendu marque l’importance, pour la formation en arts, en arts plastiques, en arts du spectacle ou en musicologie, de votre capacité à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de formations universitaires, ces licences laissent en effet une place substantielle à l’organisation et au travail personnel. Elles supposent également une ouverture au monde et plus particulièrement au monde de l’art.

Enfin, pour cette licence, il vaut mieux être sensibilisé aux pratiques de la discipline artistique visée.