1. Quel niveau d’entrée en prépa ?

Quel niveau d’entrée en prépa ?

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Khâgnes : les ENS ne sont plus seules à les proposer Quel niveau d’entrée en prépa ? Des prépas très spécifiques

Réputées élitistes, les classes préparatoires aux grandes écoles se sont ouvertes à toutes sortes de bacheliers ces dernières années. Si certains lycées parisiens ou versaillais continuent d’attirer massivement les meilleurs bacheliers de France, beaucoup de prépas dites "de proximité" ont su adapter leur rythme pour accompagner des élèves prometteurs vers des grandes écoles de bon niveau.

Ce qui préoccupe la majorité des candidats à la prépa, c’est le souci de faire coïncider au mieux le niveau de la classe préparatoire visée avec celui de leur bulletin scolaire de terminale.

Une crainte désormais infondée. Combien redoutent d’être refoulés de partout, faute d’avoir bien estimé la qualité de leur dossier ? Or, c’est une préoccupation qui ne devrait plus avoir lieu d’être, depuis la mise en place de la procédure informatisée en classe préparatoire (www.admission-postbac.org). Celle-ci garantit à tous les candidats que leur dossier sera étudié de manière objective dans chaque établissement demandé, du premier au dernier vœu. "Le candidat ne doit pas présumer de la façon dont son dossier va être évalué, assure Jean-Alain Hiver. Il a le niveau nécessaire pour réussir dans chaque établissement où son dossier aura été retenu."

La meilleure stratégie consiste donc à "étaler" ses vœux au moment de déposer le dossier de candidature, en établissant un panel de lycées réputés de niveaux différents : prestigieux, moyens, "petits". Bref, ne pas hésiter à tenter sa chance…

Géraldine Dauvergne