1. Classement 2018 des écoles d'ingénieurs : le top 10 pour bénéficier de l'alternance
Bancs d’essai

Classement 2018 des écoles d'ingénieurs : le top 10 pour bénéficier de l'alternance

Envoyer cet article à un ami
Près de la moitié des étudiants de IMT Mines Alès sont en alternance. // © Gilles Lefrancq / IMT Mines
Près de la moitié des étudiants de IMT Mines Alès sont en alternance. // © Gilles Lefrancq / IMT Mines

Voici, selon notre palmarès 2018, les écoles d'ingénieurs qui comptaient le plus d'élèves en contrat d'apprentissage ou de professionnalisation en 2016-2017.

Alors que le gouvernement entend faire de l’apprentissage une priorité, ceux qui suivent cette voie sont de plus en plus nombreux dans les cursus ingénieurs. En 2004, les ingénieurs apprentis ne représentaient que 1,5 % des diplômés. Actuellement, ils sont près de 15 %. L’alternance peut être une vraie opportunité de se forger une expérience en même temps que ses études, et ce sans avoir à régler de frais de scolarité pris en charge par l’entreprise. Plusieurs écoles en ont même fait leur spécialité, comme l’EI.CESI (85 % d’alternants) présent dans toute la France, l’école universitaire ESIPE Marne-la-Vallée (85 %), ou encore 3iL, à Limoges (67 %).

Lire aussi : Découvrez tous les résultats de notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2018

Écoles Taux d’alternants* Nombre d’alternants
EI.CESI (1) (accessible à bac) 85 % 2.969
ESIPE-MLV, Marne-la-Vallée 85 % 429
3iL, Limoges (accessible à bac) 67 % 163
IMT Mines Alès 49 % 290
EI.CNAM (1) 48 % 2.000
ESIGELEC, Rouen (accessible à bac) 47 % 316
ICAM (1) (accessible à bac) 46 % 871
Polytech Paris-Sud (accessible à bac) 46 % 225
Grenoble INP-Pagora 44 % 73
ESIEE Amiens (accessible à bac) 43 % 126

* École comptant, en 2016–2017, le taux le plus important d’élèves en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.
(1) Écoles ayant plusieurs sites en France.
Les écoles sont accessibles à bac+2 sauf exception signalée.

Lire aussi : Les meilleures écoles d'ingénieurs dans 10 autres domaines

Zoom sur IMT Mines Alès

Avec près de la moitié de ses étudiants en alternance en 2016–2017, IMT Mines Alès propose trois formations d’ingénieurs spécialisés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation : conception et management de la construction, informatique et réseaux, et le cursus mécatronique à la croisée de l’électronique, de l’informatique et de la mécanique. Quarante places sont offertes dans chaque spécialité. Pour y postuler, il faut être titulaire d’un BTS, d’un DUT ou au moins avoir effectué deux ans de licence dans des matières proches de la spécialité choisie.