Bac 2021 : à J-1, des candidats détendus et déjà fixés sur leur sort

Par Thibaut Cojean, publié le 16 Juin 2021
5 min

Déjà au courant de leur note du bac, la plupart des lycéens de terminale générale et technologique abordent sereinement l'épreuve de philo et se mobilisent avant tout pour la mention. L’épreuve de français est, elle, plus stressante pour les élèves de première.

La philo, c’est déjà demain ! Et si l’épreuve est généralement source de stress pour les candidats au bac, cette édition 2021 ne démarrera pas avec la même dose d’adrénaline.

"Je suis assez détendue", explique Jade, en terminale générale au lycée Galilée de Franqueville-Saint-Pierre (76). La raison d’un tel relâchement ? "Je sais que ma note minimum sera 16,5/20." En effet, les aménagements du bac 2021 prévoient que la note que le candidat obtiendra en philo sera la plus élevée entre sa moyenne annuelle et celle de sa performance à l’épreuve écrite.

Présence obligatoire aux épreuves

Si la présence des candidats est tout de même obligatoire (sous peine d’avoir zéro), l’épreuve de philo ne présente donc pas forcément beaucoup d’enjeux. "Je peux toujours faire mieux [que la moyenne de l’année]. C’est possible, mais je ne suis pas stressée grâce à cette sécurité", explique la lycéenne.

Cela ne l’empêche pas de rester studieuse en consacrant 4 heures par jour aux révisions, et d'avoir ses notions de prédilection, notamment l’art, qu’elle trouve plus facile à exploiter en dissertation. Roman, lui, travaille environ "une heure par jour". Bien que sa moyenne en philo soit plus faible, 11,5/20, il ne se sent "pas particulièrement stressé".

Le lycéen de Saint-Maur-des-Fossés (94) a lui aussi ses sujets préférés, et espère tomber sur "la nature", "la liberté" ou "la justice". Il a fait le calcul : "Si j’ai plus de 13 en philo, j’ai la mention très bien au bac."

Lire aussi

Plus d’enjeu pour l’épreuve anticipée de français

C’est là l’autre raison de la sérénité des candidats de terminale qui plancheront demain matin : 82% du bac général et technologique 2021 a été attribué au contrôle continu. La majeure partie d’entre eux connaissent donc déjà leur note ou presque. "Sans le grand oral et avec ma moyenne de philo, j’ai 18 au bac", sourit Jade.

La situation des élèves de première n’est en revanche pas si rose. "Perso, je suis très stressée", témoigne Zoé, lycéenne parisienne qui passera l’écrit de français demain après-midi. Pas le droit à l’erreur. "C’est un examen donc ça reste stressant, même si je m’en suis bien sortie aux bacs blancs."

En deux à trois heures de révisions quotidiennes, l’élève de première reprend ses fiches de l’année, peaufine sa technique au commentaire, exercice qu’elle a déjà choisi, et espère tomber sur un sujet de poésie, ou des extraits de fables de la Fontaine. Le travail en groupe la rassure. "J’apprends avec ma meilleure amie, ça m’aide à réviser car on parle comme dans une discussion."

Lire aussi

Objectif : décrocher une mention

Après l’écrit, elle aura tout le temps de réviser l’oral, qu’elle passe vendredi 25 juin. "C’est bien d’avoir une semaine sans cours et des journées entières pour réviser." L’oral, le grand, sera l’enjeu de la fin d’année pour les élèves de terminale. "C’est un plus gros coefficient. C’est là qu’il y a le plus de points à gagner", estime un Roman "plutôt fort à l’oral", qui vise un 18 ou un 19.

Jade, elle, mise sur les quelques jours entre l'épreuve de philo et l’oral pour s’entraîner à "ne pas parler trop vite". Si elle maîtrise ses sujets, elle va se montrer attentive à la forme et essayer de corriger les petits défauts. "Ma prof m’a dit que je me balance pendant l'oral", a-t-elle noté.

Dans sa classe, comme dans celle de Roman, presque tout le monde a déjà le bac. Après le taux de réussite record lors de l’édition 2020, les quelques épreuves restantes du bac 2021 ont-elles encore un intérêt ? "On cherche tous la mention, ou la satisfaction personnelle."

Articles les plus lus

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !