Brevet : le jour J, comment réussir l’épreuve d’histoire-géographie ?

Par Dimitri Schlichter, publié le 10 Mai 2021
5 min

Vous avez bien révisé vos fiches ? Dates importantes, personnages illustres, mots-clés et définitions incontournables… Place désormais à l’épreuve du brevet en histoire-géographie-EMC ! Nos conseils pour organiser efficacement vos deux heures de travail.

Vous avez les points clés de vos cours en tête, mais craignez de ne pas assurer face à votre copie le jour de l'épreuve d'histoire-géo au brevet ? Suivez les conseils de ces professeurs pour vous lancer avec succès dans le traitement du sujet.

La veille de l'épreuve, il faut "éviter de réviser, conseille d'abord Marie-Ange Hennion, professeure d’histoire-géographie-EMC au collège Charles Foucauld de Tourcoing (59). Aérez-vous la tête, faîtes du sport pour vous changer les idées. Mais surtout éviter les écrans pour ne pas vous mettre en situation de tension." Pour son confrère Kévin Durchon, professeur au collège Saint-Joseph de Lille (59), "il est important de bien dormir pour avoir l’esprit vif et clair."

Mais avant d’aller vous coucher, "préparez vos affaires (crayons de couleurs taillés, stylos, normographe…) ainsi que votre carte d’identité et votre convocation, rappelle Marie-Ange Hennion. Ça vous évite le stress du matin."

Lire aussi

Lisez les consignes avant de vous lancer

Le jour J, dès que vous recevez la copie de l’épreuve, "vous devez lire l’ensemble des consignes avant de vous lancer, préviennent les deux professeurs. Une lecture active de 10 à 15 minutes est l’idéal, 5 minutes minimum." Pensez à prendre une montre pour gérer votre temps, car les téléphones sont interdits !

"N’hésitez pas à surligner ou entourer les verbes ‘consignes’, ce sont des mots-clés importants. Cela vous permettra de bien cerner les éléments attendus dans la réponse", indique Marie-Ange Hennion. Et pour éviter de perdre du temps et de vous disperser, "commencez par ce qui vous apparaît comme le plus abordable. Le sujet avec lequel vous êtes le plus à l’aise. Mais surtout, plongez-vous dans un seul exercice à la fois", complète l’enseignante. Sans pour autant bloquer sur une question, avertit Kévin Durchon : "ne perdez pas de temps, passez à une autre et essayez d’y revenir en fin d’épreuve, si c’est possible".

Lire aussi

Faites des phrases courtes et rendez une copie aérée

Ne vous lancez pas tête baissée dans la rédaction une fois le sujet lu. "Posez seulement des mots, des concepts, des idées sur votre brouillon", suggère Marie-Ange Hennion. "Je conseille à mes élèves de diviser leur brouillon en quatre colonnes, indique Kévin Durchon. La première colonne pour noter le verbe de consigne (‘expliquez’, ‘identifiez’, ‘nommez’…) ; la deuxième pour écrire votre réponse ; la troisième pour apporter la justification, et la dernière pour ajouter des connaissances personnelles qui permettent de valoriser votre réponse et de vous faire gagner des points bonus."

Pour la rédaction, allez à l’essentiel en veillant à répondre aux questions simples : quoi ? qui ? où ? quand ? pourquoi ? Et en évitant les paraphrases. "Privilégiez les phrases courtes en faisant attention à la ponctuation, indique Marie-Ange Hennion. Pour l’analyse de document par exemple, la cinquième question est celle qui nécessite le plus d’écrit. Cinq à dix lignes sont suffisantes."

Pour fluidifier vos propos, "utilisez des connecteurs logiques (en outre, de plus, par ailleurs…), mais ne commencez pas vos phrases par ‘car’ ou ‘parce que’, ce n’est pas très apprécié par les correcteurs", signale l’enseignante. Par ailleurs, "une copie aérée avec des sauts de ligne pour bien structurer vos idées rend le travail plus agréable à lire", précise Kévin Durchon. À vous de jouer et bon courage à tous !

Articles les plus lus Collège

A la Une brevet

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !