publié le 21 May 2007
6 min

Consultez, matière par matière, tous les corrigés des épreuves du brevet, rédigés par des professeurs de la spécialité. Vous trouverez pour chaque matière un plan détaillé de la réponse à donner.

Le sujet (le corrigé est juste en-dessous) :
SUJET JUIN 09
Discutez des sujets et des corrigés du brevet 2009 sur nos forums

Le corrigé :

Sujet 1 : Les transformations de la société française entre 1945 et 1975

Questions :

1°) Pendant les Trente Glorieuses, la famille Schnell s’équipe de biens de consommation courante, tel que de l’électroménager (réfrigérateur) mais aussi des biens plus onéreux comme une automobile (d’abord d’occasion puis une neuve). La hausse du salaire de Monsieur Schnell, l’entrée dans la vie active de son épouse et le recours au crédit permettent à cette famille d’améliorer sa vie quotidienne et de participer à une société de consommation.

2°) L’espérance de vie des Français augmente en moyenne de 10 ans entre 1946 et 1975 (même si l’écart entre les hommes et les femmes reste notable) et en même temps la mortalité infantile diminue très fortement. Ces deux éléments sont révélateurs de l’amélioration de l’état de santé des Français, grâce aux progrès de la médecine, de l’hygiène, du système de santé et de l’évolution de l’alimentation.

3°) La photographie du document 3 représente les grands ensembles de la ville de Sarcelles dans le val d’Oise, construits dans les années soixante. Au premier plan on distingue un vaste terrain vague non construit, tandis qu’au second plan on aperçoit des barres d’immeubles dont certains sont assez hauts. Ce type d’habitat est aujourd’hui souvent qualifié de « cités ».
Ces constructions sont nécessités par la croissance démographique de l’après guerre puisque la population française croît de plus de 10 millions d’habitants entre 1946 et 1975 (baby boom) et par l’augmentation du taux d’urbanisation : l’exode rural pousse vers les villes une population toujours plus nombreuse.

Paragraphe argumenté
Le sujet de présentait pas de difficulté particulière. Le principal piège était de ne pas trop s’aventurer sur le terrain économique : il ne s’agit pas de traiter des Trente Glorieuses, mais de voir leurs effets sur les niveaux et mode de vie.

Introduction : Il faut évidemment évoquer ici le contexte de croissance économique d’après-guerre et la reconstruction qui l’accompagne. Il s’agit de mesurer les effets des Trente Glorieuses (expression de Jean Fourastié) sur la société française entre 1945 (au sortir de la Seconde Guerre mondiale) et 1975 (début du ralentissement de la croissance).

Plusieurs plans étaient possibles, mais l’ensemble des documents invitait à présenter les bouleversements du monde du travail, l’émergence d’une société de consommation et de nouveaux cadres de vie.


I- Une société active en mutation
On peut dans un 1er temps, présenter les changements liés à la croissance économique (à rappeler brièvement) dans le monde du travail.
La population active a beaucoup augmenté pendant les Trente Glorieuses, c’est la période du plein emploi et c’est surtout le secteur tertiaire qui explose tandis que le secteur primaire est très en recul.
Ceci est lié à l’augmentation du travail féminin, l’arrivée de populations immigrées sur le territoire (notamment les rapatriés d’Algérie) et l’arrivée à l’âge du travail de nombreux enfants du baby boom.
Ces changements ont des conséquences sur les niveaux de vie : les classes moyennes émergent grâce à l’augmentation des salaires, leurs enfants font des études plus longues et sont plus nombreux à la fin de cette période à obtenir le baccalauréat.

II- Une population plus nombreuse et plus urbanisée
La croissance des Trente Glorieuses s’accompagne de mutations démographiques :
-baisse de la natalité : âge tardif du mariage (allongement des études, recul des traditions et pratiques religieuses), contraception, urbanisation.
- baisse du taux de mortalité et hausse de l(‘espérance de vie: système de santé performant (sécurité sociale créée en 1945), progrès de la médecine, de la prise en charge des personnes âgées.
Le secteur des services est majoritairement situé en ville et c’est ce cadre urbain qui devient la cadre de vie des Français : le taux d’urbanisation augmente, on construit de grands ensembles à la périphérie des grandes agglomérations.
Les campagnes se dépeuplent (désertification) en même temps que l’agriculture poursuit sa « révolution silencieuse » (mécanisation).

III- Les conséquences sur les modes de vie
La société est devenue une société de consommation de masse : les familles s’équipent de biens standardisés (électroménager, automobile) , les grandes surfaces apparaissent.
Les modes de vie s’uniformisent : les comportements alimentaires, vestimentaires deviennent les mêmes. Les loisirs (vacances, pratiques des sports) sont rendus possibles grâce à l’abaissement du temps de travail, aux congés payés, mais aussi par la diffusion de modèles de consommation par les nouveaux média (télévision surtout).

Conclusion : même si l’examinateur n’en attend pas une, il est bien vu de résumer en quelques lignes votre analyse et d’y apporter un autre regard. Les grands ensembles (et les crises qu’ils traversent depuis plus de 20 ans) pouvaient en être un bon exemple.


Qu'ont fait les autres? Comment fallait-il développer ce plan ? Discutez de ce sujet et des autres sujets du brevet sur les forums de l'Etudiant.

Revenir à la liste des sujets et des corrigés du brevet 2009.

A la Une brevet

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !