Décryptage

Collège : absence prolongée d’un professeur de mathématiques et rôle du chef d’établissement

Par Isabelle Maradan, publié le 12 février 2013
3 min

QUESTION AU MÉDIATEUR - Que faire lorsqu'un enseignant n'est pas remplacé durant un ou plusieurs mois ? Une classe de 4e n’avait pas de professeur de mathématiques depuis plusieurs semaines. Le médiateur est intervenu afin que le chef d’établissement garantisse la continuité du service d’éducation.

Le problème posé

Une fédération de parents d'un collège situé dans une académie d’Île-de-France a saisi le médiateur au mois de décembre. Une classe de 4e n’avait pas de professeur de mathématiques depuis plusieurs semaines, l’enseignante contractuelle en poste depuis le début de l’année ayant rapidement pris un congé parental. Le rectorat ne parvenait pas à trouver de candidat : seule deux personnes ont pris contact avec lui suite à une annonce passée à Pôle Emploi, mais elles ne remplissaient pas les conditions de diplôme.

Au sein de l’établissement, le principal a sollicité les trois autres enseignants de mathématiques pour leur proposer de prendre en charge en heures supplémentaires les cours de la classe. Deux d’entre eux ont refusé car leur emploi du temps comprenait déjà trois heures supplémentaires. Le troisième enseignant, qui n’assurait pas d’heure supplémentaire, a refusé également.
 

Qu’a fait le médiateur ?

Après avoir été saisi, le médiateur a d’abord pris contact avec le rectorat et l’inspection de mathématiques, qui lui ont exposé la situation. Il a ensuite rencontré le chef d’établissement et envisagé avec lui différentes hypothèses pouvant permettre de sortir de l’impasse.

Deux solutions ont été finalement mises en œuvre par le principal. En attendant qu’un enseignant contractuel vienne occuper le poste, les élèves de la classe concernée ont été accueillis deux heures par semaine dans le cours de mathématiques d’un enseignant d’une autre classe de 4e (avec l’accord de l’enseignant). Par ailleurs, un des enseignants de physique-chimie a accepté de prendre en charge l’enseignement de mathématiques de la classe en difficulté, à raison de deux heures hebdomadaires, en heures supplémentaires. L’enseignant de physique-chimie consacrait l’essentiel de ses cours à des exercices corrigés. À la fin du mois de janvier, ce dispositif fonctionnait de façon satisfaisant depuis un mois.
 

Que faut-il retenir ?

Certaines disciplines sont confrontées à des difficultés de recrutement d’enseignants. C’est le cas en particulier des mathématiques (cette année le nombre des candidats au CAPES est inférieur au nombre des postes offerts). Cette situation peut conduire à ce que des classes soient dépourvues d’enseignants pendant des périodes plus ou moins longues.

Le médiateur est saisi de plusieurs réclamations de parents sur ce thème. Afin de surmonter les difficultés, il est souvent nécessaire que les chefs d’établissements, en charge de la gestion des ressources humaines comme de la continuité du service d’éducation, sachent rechercher et mettre en œuvre des solutions pragmatiques et innovantes. Ces solutions peuvent conduire à dépasser le cadre de la classe traditionnelle au profit de dispositifs adaptés aux différentes situations d’enseignement (dédoublement, regroupement, utilisation des nouvelles technologies, individualisation). 

Contacter le médiateur de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur
Les coordonnées du médiateur et des médiateurs académiques

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !