Pourquoi suivre une langue régionale au collège ?

Par Clément Rocher, publié le 13 Septembre 2022
5 min

Breton, basque, catalan, corse, créole... Dans plusieurs régions de France, certains collèges proposent de suivre un enseignement de langue régionale. En option ou en section bilingue, cela favorisera l'ouverture culturelle des élèves.

Au collège, on ne trouve pas que le français et les langues étrangères. Dans certaines régions de France, vous pouvez aussi suivre des cours de langue régionale. Sept langues sont proposées en tout : le basque, le breton, le catalan, le corse, le créole, le gallo et l'occitan. Comment en profiter et pour quels bénéfices ? L'Etudiant fait le point.

L'option "Langue et culture régionale"

Certains collèges proposent aux élèves d'apprendre une langue régionale en option. Le cours "Langue et culture régionale" ne dure qu'une à deux heures par semaine et est ouvert à tous les élèves débutants intéressés par une initiation à la langue, mais aussi à la culture régionale.

En plus du vocabulaire et des règles de grammaire de la langue, les élèves découvrent donc également la culture associée à cette langue. Cette option leur permet de mieux connaître et comprendre l’histoire, les arts, l’architecture, la gastronomie ou encore la toponymie (noms de lieux) de leur région.

Lire aussi

La section bilingue de langue régionale

Une autre possibilité peut être de rejoindre la section bilingue de langue régionale d'un collège. Celle-ci est davantage destinée aux collégiens qui ont déjà suivi l'apprentissage de la langue régionale à l'école primaire. "Les élèves en section bilingue peuvent développer de réelles compétences en langue, ce sera un atout pour plus tard", estime Maxime Touzé, professeur d'histoire-géographie en langue bretonne au collège Pierre Stéphan, à Briec (29). L'enseignant conseille aux élèves ayant suivi une langue régionale enfant de la poursuivre au collège.

En plus de l'apprentissage brut de la langue régionale, ces classes bilingues comportent au moins une matière non linguistique en langue régionale. "La majorité des établissements propose un enseignement en histoire-géographie en langue régionale. Cela demande des connaissances linguistiques suffisamment importantes pour suivre un tel cours", explique Erica Lafforgue, professeure d'histoire-géographie en langue catalane au collège Gustave Violet, à Prades (66).

"Les élèves parlent le plus possible en breton mais le but c’est qu’ils progressent aussi en histoire-géo. On apprend le vocabulaire breton et français car il y a aussi des mots de vocabulaire importants à maîtriser en langue française", complète Maxime Touzé.

En histoire-géo, le travail s'opère souvent avec des études de cas. "Dans cette discipline, quand on traite de la Rome antique, on fait des liens entre la romanisation des territoires de l'Empire romain et l'origine romane et latine du catalan", explique l'enseignante catalane.

Lire aussi

Les bénéfices de la découverte des langues régionales

L'apprentissage d'une langue régionale participe à l'ouverture culturelle des élèves. Ils peuvent acquérir une meilleure connaissance de leur environnement local. "Cela permet aux jeunes de s'ancrer dans un territoire. C'est une ouverture vers le monde extérieur et le plurilinguisme", explique Erica Lafforgue.

Mais les collégiens sont aussi invités à découvrir le patrimoine local par le biais de sorties culturelles ou d'activités afin de mieux comprendre le monde qui les entoure. "Avec ma classe de sixième, nous avons travaillé avec de la céramique, illustre l'enseignante de Prades. Les élèves ont réalisé des supports qui expliquent la vie d'une personnalité ou d'un événement. Le travail a été ensuite exposé dans l'établissement."

Lire aussi

Des points bonus au brevet

Comme pour les autres langues vivantes, l’étude d’une langue régionale s’inscrit dans un parcours scolaire. Cela signifie qu'il faudra faire preuve d’assiduité pendant votre apprentissage de la langue régionale car l’évaluation est prise en compte dans la moyenne générale à chaque trimestre.

Les élèves inscrits dans la section bilingue ont d'ailleurs la possibilité de passer l'épreuve d'histoire-géographie du brevet en langue régionale. Contrairement au brevet classique, les questions sont traduites et les candidats doivent répondre dans la langue régionale. Cela demande aux élèves qui composent en langue régionale de bien s'entraîner à la rédaction, même si les professeurs savent faire preuve de bienveillance.

"On ne va pas pénaliser un élève s'il bute sur un mot. On va évaluer les connaissances, la cohérence de la copie, la capacité de l'élève à construire une réflexion", rassure Erica Lafforgue. De plus, il est possible de se voir accorder jusqu'à 20 points supplémentaires au contrôle continu en vue de l’obtention du brevet.

Articles les plus lus Collège

Contenus supplémentaires

A la Une réussir au Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !