Newsletter

Université : qui sont les nouveaux présidents ?

Marie-Anne Nourry avec Thibault Franceschet et Ronan Planchon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Nouveaux présidents universités 2016
Parmi les 55 présidents et présidentes d'université élus au cours des derniers mois, 30 effectuent leur premier mandat. // ©  EducPros
Pendant le premier semestre 2016, une grande partie des conseils centraux des universités a été renouvelée. 55 présidents ont été élus, dont 30 pour un premier mandat. Leur profil ? Un homme de 55 ans, professeur des universités, ancien vice-président, ayant effectué toute sa carrière dans son établissement. Portrait-robot, à l'occasion de l'université d'été de la CPU, les 31 août et 1er septembre 2016.

Un vent nouveau souffle sur la communauté des présidents d'université. Sur les 55 personnalités élues en 2016, un peu plus de la moitié a débuté un premier mandat, d'une durée de quatre ans renouvelable une fois, depuis l'entrée en vigueur de la loi LRU. Ces nouveaux présidents sont cependant loin d'être de parfaits inconnus puisque tous assumaient déjà des responsabilités dans leur établissement. Deux sur trois étaient vice-présidents, les autres directeurs de composante, de laboratoire ou de conférence de doyens. Et pour plus de la moitié, ils ont passé la totalité de leur carrière dans leur université.

C'est le cas de Michèle Cottier, élue en novembre 2015 à Saint-Étienne, qui a obtenu son doctorat de médecine dans son université, avant d'y devenir PU-PH (professeure d’université-praticienne hospitalière). Ou encore de Frédéric Fleury à Lyon 1 qui y a successivement obtenu son doctorat en biologie, enseigné, dirigé le département de biologie, assumé la charge de vice-président du patrimoine immobilier et du développement durable avant d'être finalement élu président.

Les profils "Sciences sociales" en perte de vitesse

Comme l'illustrent ces deux présidents, les profils scientifiques ont la part belle dans cette vague électorale. La montée en puissance des sciences dures (44 % contre 31 % en 2012) s'accompagne d'un maintien des disciplines de santé, au détriment des LLSHS (lettres, langues, sciences humaines et sociales), qui ont perdu huit points.

Parmi les 30 nouveaux dirigeants, près d'un sur trois a suivi sa formation initiale au sein d'une grande école. On compte ainsi cinq normaliens, un ingénieur AgroParisTech – ex-INA-PG (Ary Bruand à Orléans) –, une diplômée de l'IEP de Grenoble (Nathalie Dompnier à Lyon 2) et pour la première fois un diplômé d'école de commerce : David Alis, président de Rennes 1, passé par les bancs de l'ESC Tours avant d'obtenir son doctorat en sciences de gestion à Aix-Marseille.

Autre fait inédit : un Prag a été élu président. Matthieu Gallou, agrégé de philosophie, a pris la tête de l'UBO, dont il occupait auparavant la fonction de premier vice-président. Pour le reste, on retrouve une écrasante majorité de professeurs d’université (87 %), dont 21 % de PU-PH. Ils ne sont que trois à posséder le statut de maître de conférences : Joël Alexandre à Rouen, Philippe Ellerkamp à Avignon et Christian Roblédo à Angers. Peut-être parce que les membres de ce collège, de manière générale, ont la volonté de conserver une activité de recherche qui leur permettra de devenir professeurs d’université.

Une communauté vieillissante

L'âge moyen des nouveaux présidents élus est de 55 ans. Un chiffre un peu plus élevé que lors de la dernière vague d'élections en 2012, où les présidents avaient en moyenne 53 ans. Le doyen est Alain Eschalier, qui a débuté son premier mandat à l'université d'Auvergne à 67 ans. La limite d’âge est fixée à 68 ans mais des élections anticipées ne seront pas nécessaires, la création de la grande université Clermont Auvergne, fusion des universités d'Auvergne et Blaise Pascal, étant prévue au 1er janvier 2017. Les PU-PH restent cependant souvent les plus âgés de la communauté, la durée de leurs études pouvant dépasser quinze ans dans certaines spécialités.

Le titre de plus jeune président ne revient pas à un "petit nouveau" mais est toujours détenu par Fabrice Lorente, 39 ans, qui a été élu pour un second mandat à l'université de Perpignan Via Domitia. Essai transformé pour le benjamin qui avait exposé ses doutes en 2012, alors qu'il était âgé de 35 ans : "Je craignais au départ que l'âge soit une barrière infranchissable, d'autant que je ne suis pas professeur !"

Selon lui, la taille "humaine" de l'établissement avait contribué à son élection. "Je n'aurais jamais pu accéder à cette fonction dans l'université qui m'a formé, Aix-Marseille 2." Une idée que le cru 2016 vient contrebalancer. À 42 ans, la benjamine des nouveaux présidents, Nathalie Dompnier, a remporté les élections à Lyon 2, qui compte plus de 28.000 étudiants. Une double performance pour la professeure de sciences politiques puisque les femmes demeurent une minorité dans la communauté.

le maintien du Plafond de verre

Seulement 12 femmes occupent la tête des universités, dont cinq élues une première fois cette année. Les élections se suivent et ne se ressemblent pas : alors qu'elles étaient 15 en 2008, un chiffre encourageant, leur représentation était tombée à sept en 2012. Les cinq nouvelles présidentes remplacent toutes des hommes à des postes souvent de grande envergure. Corinne Mascala succède ainsi à Bruno Sire à Toulouse 1 Capitole, Sylvie Retailleau à Jacques Bittoun à Paris-Sud.

Notons que Lise Dumasy, rangée dans la catégorie des "nouvelles", détient paradoxalement un record de longévité. Si elle vient d'être élue pour un premier mandat à la nouvelle université Grenoble-Alpes, fusion des trois universités grenobloises, elle avait auparavant occupé la présidence de Grenoble 3, de 2008 à 2015, et encore avant de 1999 à 2004.

Enfin, l'autre minorité de la communauté, que constituent les présidents issus de la diversité, est encore moins représentée que les femmes. Seuls deux des nouveaux présidents élus en 2006 portent un prénom non francophone [méthodologie de l’Observatoire des discriminations] : Hassane Sadok, à l'université du Littoral-Côte-d'Opale, et Abdelhakim Artiba, à Valenciennes. Un vent nouveau, donc, mais qui laisse une impression de déjà-vu.

Les élections à venir
Élections bloquées, annulées ou mandat toujours en cours... d’ici au début de l’année 2017, plusieurs nouveaux scrutins sont attendus dans les universités.

Université de Picardie-Jules-Verne à Amiens : l'université a vu ses élections bloquées suite à un problème de majorité qui ne se dégage pas pour l'élection de la dernière personnalité extérieure manquante ; un nouveau scrutin va être organisé le 9 septembre.

Université Paris 8 : les élections ont été annulées, comme en 2012. L'histoire se répète pour Danièle Tartakowski, qui reste une fois de plus favorite et assure, en attendant le nouveau scrutin, la charge d'administratrice provisoire.

Université de La Réunion : un nouveau scrutin va être organisé en septembre, faute de majorité absolue lors des élections organisées le 1er juillet 2016. Frédéric Cadet a été nommé administrateur provisoire.

Université Paris-Dauphine : le second mandat de Laurent Batsch prendra fin en novembre.

Université de Nîmes : le  premier mandat d’Emmanuel Roux prendra fin le 29 novembre.

Université de Strasbourg : le second mandat d’Alain Beretz prendra fin le 31 décembre.
Les biographies des nouveaux présidents

ALEXANDRE Joël, président de l'université de Rouen-Normandie, 59 ans, élu en mai 2016
ALIS David, président de l'université Rennes 1, 48 ans, élu en mars 2016
ARTIBA Abdelhakim, président de l'université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, 58 ans, élu en mars 2016
ASTRUC Jean-Pierre, président de l'université Paris 13, 63 ans, élu en mai 2016
BRUAND Ary, président de l'université d'Orléans, 59 ans, élu en juin 2016
CAMART Jean-Christophe, président de l'université Lille 1 Sciences et Technologies, 53 ans, élu en mai 2016
CÉLÉRIER Alain, président de l'université de Limoges, 57 ans, élu en avril 2016
COTTIER Michèle, présidente de l'université Jean-Monnet-Saint-Étienne, 59 ans, élue en novembre 2015
DENISE Pierre, président de l'université de Caen-Normandie, 57 ans, élu en avril 2016
DOMPNIER Nathalie, présidente de l'université Lumière Lyon 2, 42 ans, élue en avril 2016
DUMASY Lise, présidente de l'université de Grenoble-Alpes, 62 ans, élue en janvier 2016
ELLERKAMP Philippe, président de l'université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, 48 ans, élu en décembre 2015
ESCHALIER Alain, président de l'université d'Auvergne, 67 ans, élu en décembre 2015
FLEURY Frédéric, président de l'université Claude-Bernard Lyon 1, 51 ans, élu en mai 2016
GALLOU Matthieu, président de l'université de Bretagne occidentale, 44 ans, élu en mars 2016
GELLÉ Guillaume, président de l'université de Reims Champagne-Ardenne, 46 ans, élu en mars 2016
GILLI Patrick, président de l'université Paul-Valéry Montpellier 3, 55 ans, élu en mars 2016
GUILLEMOT Didier, président de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 55 ans, élu en mai 2016
HADDAD Georges, président de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 65 ans, élu en mai 2016
LACROIX Daniel, président de l'université Toulouse-Jean-Jaurès, 56 ans, élu en mai 2016
MAMONNE Pasquale, président de l'université d'Artois, 58 ans, élu en mai 2016
MASCALA Corinne, présidente de l'université Toulouse 1 Capitole, 56 ans, élue en mai 2016
MONTAGNE Olivier, président de l'université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne, 52 ans, élu en mars 2016
OGIER Jean-Marc, président de l'université de La Rochelle, 48 ans, élu en avril 2016
RETAILLEAU Sylvie, présidente de l'université Paris-Sud, 51 ans, élue en mai 2016
ROBLÉDO Christian, président de l'université d'Angers, 49 ans, élu en février 2016
SADOK Hassane, président de l'université du Littoral-Côte-d'Opale, 57 ans, élu en avril 2016
VELASCO-GRACIET Hélène, présidente de l'université Bordeaux-Montaigne, 53 ans, élue en mars 2016
VENDRIX Philippe, président de l'université François-Rabelais de Tours, 52 ans, élu en mai 2016
VINEL Jean-Pierre, président de l'université Toulouse 3 Paul-Sabatier, 65 ans, élu en janvier 2016

Les biographies des présidents élus pour un second mandat

AMARA Mohamed, président de l'université de Pau et des Pays de l'Adour, 62 ans, réélu en avril 2016
BAHI Jacques Mohcine, président de l'université de Franche-Comté, 55 ans, réélu en avril 2016
BALAUDÉ Jean-François, président de l'université Paris-Nanterre, 53 ans, réélu en janvier 2016
BERLAND Yvon, président de l'université d'Aix-Marseille, 65 ans, réélu en janvier 2016
BERNARD Mathias, président de l'université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand, 47 ans, réélu en avril 2016
BLAISE Fabienne, présidente de l'université Lille 3 Charles-de-Gaulle, 59 ans, réélue en mai 2016
BONNIN Alain, président de l'université de Bourgogne, 57 ans, réélu en mars 2016
CHAMBAZ Jean, président de l'UPMC, 63 ans, réélu en mars 2016
COMBY Jacques, président de l'université Jean-Moulin Lyon 3, 60 ans, réélu en mai 2016
DARDEL Frédéric, président de l'université Paris-Descartes, 56 ans, réélu en décembre 2015
EL GUERJOUMA Rachid, président de l'université du Maine, 56 ans, réélu en mai 2016
GANGLOFF-ZIEGLER Christine, présidente de l'université de Haute-Alsace, 57 ans, réélue en juin 2016
GERMINET François, président de l'université de Cergy-Pontoise, 45 ans, réélu en mars 2016
JEAN Yves, président de l'université de Poitiers, 61 ans, réélu en avril 2016
JOBERT Barthélémy, président de l'université Paris-Sorbonne Paris 4, 53 ans, réélu en mars 2016
LABOUX Olivier, président de l'université de Nantes, 54 ans, réélu en mars 2016
LEYTE Guillaume, président de l'université Paris 2 Panthéon-Assas, 54 ans, réélu en juin 2016
LORENTE Fabrice, président de l'université de Perpignan-Via-Domitia, 39 ans, réélu en mars 2016
PEETERS Jean, président de l'université de Bretagne-Sud, 54 ans, réélu en mars 2016
REGHEM Pascal, président de l'université du Havre, 57 ans, réélu en mai 2016
ROMANI Paul-Marie, président de l'université de Corse, 65 ans, réélu en février 2016
ROUSSEL Gilles, président de l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée, 48 ans, réélu en janvier 2016
VANDENDRIESSCHE Xavier, président de l'université Lille 2 Droit et Santé, 54 ans, réélu en mars 2016
VARASCHIN Denis, président de l'université Savoie-Mont-Blanc, 59 ans, réélu en avril 2016
VIDAL Frédérique, présidente de l'université Nice-Sophia-Antipolis, 51 ans, réélue en avril 2016


En photo : Frédéric Fleury, Davis Alis, Michèle Cottier, Matthieu Gallou, Hélène Velasco-Graciet, Georges Haddad, Alain Eschalier, Hassane Sadok, Abdelhakim Artiba, Corinne Mascala, Olivier Montagne, Jean-Marc Ogier, Jean-Christophe Camart et Guillaume Gellé.

Marie-Anne Nourry avec Thibault Franceschet et Ronan Planchon | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
desaint Claire.

Vous indiquez qu'il y a seulement 20% de femmes. Nous sommes bine loin de la parité ! Comme la France est en retard. En politique, elle vient de passer cette année de la 36° à la 60° place. Pas étonnant si tous les textes sont au masculin : pourquoi ne parlez vous que de présidents et non des présidentes ? des dirigeants et non des dirigeantes ? Vous n'avez donc pas lu le "Guide pratique pour une communication publique sans stéréotypes de sexe" publié par le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes a présenté le 5 novembre 2015. Vous devriez pourtant appliquer ses recommandations. Le langage fait partie de la visibilité. Cordialement