Le BTS est mort, vive le bachelor professionnel ?

Par Etienne Gless, publié le 29 Juillet 2022
3 min

L’inventeur du bac pro revient avec des propositions pour donner un nouveau souffle à l’enseignement professionnel. Parmi elles, le remplacement du BTS en deux ans par un bachelor professionnel en trois ans, sur le modèle de la réforme du BUT. Explications.

Transformer le BTS en deux ans en un bachelor professionnel en trois ans, c’est une des propositions de Daniel Bloch, le "père" du bac professionnel. Cet ancien directeur des enseignements supérieurs au ministère de l’Éducation nationale avait en effet proposé la création du bac pro en 1985 au ministre de l’époque, Jean-Pierre Chevènement.

Il veut aujourd’hui donner un nouveau souffle à l’enseignement professionnel et vient de rédiger une note à ce titre pour le laboratoire d’idées Terra Nova, publiée début juillet.

Lire aussi

Une année de formation en plus

"Ce diplôme de bachelor professionnel serait l’analogue du BUT (bachelor universitaire de technologie) récemment substitué au DUT (diplôme universitaire de technologie) par l’addition d’une année de formation supplémentaire", propose Daniel Bloch, qui souhaite son instauration à titre expérimental en lycée professionnel.

"Je propose qu’au cours des prochaines cinq années soit développé un bachelor professionnel préparé suivant un cycle cohérent de trois années, dont l’une correspondrait ici encore à des périodes de formation rétribuées en milieu professionnel", écrit-il dans le rapport.

Lire aussi

Revenir au CAP en trois ans

Daniel Bloch souhaite aussi revenir à un CAP qui se préparerait en trois ans et non plus deux ans. Et pour tous les diplômes de l’enseignement professionnel – CAP, bac pro et nouveau diplôme de bachelor professionnel – l’ancien haut-fonctionnaire plaide pour que les jeunes soient rémunérés durant leur période d’un an de formation en entreprise.

Le gouvernement d’Emmanuel Macron reprendra-t-il ces propositions ? Possible : lors de la campagne présidentielle, le président de la République avait assuré qu’il placerait la réforme des lycées professionnels au premier rang des priorités du nouveau quinquennat.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !