Comment choisir la prépa qui vous convient ?

Par Juliette Chaignon, publié le 05 Novembre 2021
5 min

Chaque année, près de 40.000 élèves entrent en classes préparatoires. Cette filière vous intéresse mais vous vous demandez dans quel(s) lycée(s) postuler ? Certains vous semblent loin ou inaccessibles ? Voici nos conseils.

Avant de choisir les classes prépa auxquels envoyer sa candidature, il faut identifier les filières qui vous intéressent. Il existe trois catégories de classes préparatoires : scientifiques, littéraires et économiques. Sur Parcoursup, chaque voie de prépa (lettres A/L, BCPST, MPSI, ECE, ECS…) compte pour un vœu multiple et chaque établissement pour un sous-vœu. Vous ne pouvez pas sélectionner plus de 10 sous-vœux.

Près de 450 lycées (363 établissements publics et 94 privés) proposent des classes préparatoires en France métropolitaine et dans les départements et territoires d’outre-mer. Pour s’y retrouver, les sites des associations de professeurs en classes préparatoires dressent la liste des établissements pour chaque type de prépa : scientifique, littéraire et économique.

Lire aussi

Choisir sa prépa à moins de 45 minutes de trajet

Le rythme en classe prépa avoisine les 50 heures de travail hebdomadaire. Il est donc recommandé de ne pas habiter à plus de 45 minutes de trajet de son établissement. Pour faire son choix, il faut donc se poser les questions suivantes : est-ce que je préfère étudier loin de ma famille ou pouvoir rentrer tous les week-ends ? Quel sera le coût (transport, loyer) si j’étudie loin de ma famille ?

De nombreux lycées proposent un internat, souvent ouvert le week-end. Dans les établissements publics, le coût de l’internat (logement et repas) se situe autour de 200 euros par mois. "C’est ultra-compétitif", souligne l’Union des professeurs de classes préparatoires scientifiques (UPS).

Sur Parcoursup, il est possible d’ajouter une demande d’internat à chacun de vos vœux dans un lycée proposant ce service d’hébergement. Ce type de double-demande (avec et sans internat) constitue un vœu unique et n’a donc pas d’impact sur le total de vœux émis.

Lire aussi

Choisir sa prépa selon son profil

L’ambiance de la classe prépa joue beaucoup sur la réussite d’un élève. Certains réussiront mieux dans une prépa moins sélective, avec moins d’élèves, dans une ville de taille moyenne, car ils ou elles s’y sentiront plus en confiance. D’autres préféreront l’émulation et la compétition dans un établissement plus sélectif. Les professeurs de prépa le rappellent : les meilleures prépas sont meilleures car elles recrutent de manière plus sélective.

"Nos murs ne sont pas magiques et les professeurs sont sélectionnés partout de la même manière", insiste Damien Framery, professeur de géographie dans un lycée parisien bien classé, "un étudiant qui doit réussir, réussira à intégrer une belle école dans sa prépa dite ‘de proximité’".

Lire aussi

Echanger pour choisir sa CPGE en confiance

Il peut être utile d’échanger avec des élèves et des professeurs de classes préparatoires pour se rassurer quant à la formulation ses vœux. Pour cela, le plus simple est de se rendre aux journées portes ouvertes (JPO) des lycées qui vous intéressent. Certains sont aussi présents dans les salons d’orientation. C’est un moyen de vous donner confiance et ne pas vous auto-censurer dans vos vœux.

Vous pouvez aussi contacter les associations de professeurs de classes préparatoires pour vous renseigner et échanger sur votre projet. Dans certains lycées, des partenariats existent avec des classes préparatoires ou des associations promouvant l’égalité des chances.

D’anciens élèves reviennent parfois dans leur lycée d’origine pour répondre à vos questions et vous présenter leur parcours. Ce sont autant d’occasions de se faire une idée de la classe prépa qui vous conviendra le mieux. Le portail des classes préparatoires scientifiques insiste : "la meilleure prépa, c’est celle dans laquelle vous vous épanouirez le plus et où vous travaillerez le plus efficacement possible".

Articles les plus lus

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !