Un nouveau parcours pour devenir professeur des écoles, dès janvier sur Parcoursup

Par Maya Baldoureaux-Fredon, publié le 21 Decembre 2020
5 min

C’est une nouvelle voie pour les bacheliers qui rêvent de devenir professeurs des écoles, en maternelle ou en primaire. Le Parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) arrive dès janvier 2021 sur Parcoursup. Objectif : former, dès la L1, de futurs professeurs motivés, avec un bon niveau dans toutes les matières. Décryptage.

Vous souhaitez devenir professeur des écoles ? Traditionnellement, il fallait faire une licence dans la discipline de votre choix avant de passer deux ans en master MEEF (Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation). Vous pouvez toujours choisir cette option.

Cependant, un nouveau parcours s’ouvre dès janvier 2021, le PPPE : le Parcours préparatoire au professorat des écoles. Il commence dès la L1 et va jusqu’à la L3, une partie des cours a lieu en lycée, une autre à la fac et des stages sont prévus chaque année. "C’est un parcours qui s’adresse à des étudiants investis et motivés, qui ont pour objectif, dès la L1, de devenir professeur des écoles", explique Guillaume Coudevylle, doyen de l’UFR Staps de Guadeloupe, qui abritera le nouveau parcours sur l’île, sous réserve de moyens suffisants.

Lire aussi

Un parcours accessible à tous

Le PPPE s’adresse aussi à des étudiants pour qui l’université est difficilement accessible. "Quand on habite Beauvais, on doit souvent aller à Amiens pour faire ses études, tout le monde ne peut pas se le permettre", souligne Olivier Catoire, proviseur du lycée Félix-Faure de Beauvais, dans l’Oise, qui abritera le parcours préparatoire au professorat des écoles en binôme avec la licence lettres humanités de l’université de Picardie.

Les 25 parcours labellisés se répartissent entre 23 académies en France métropolitaine et en Outre-mer. "Parfois le passage à l’université est assez brutal. Certains attendent l’autonomie apportée par la fac, d’autres en souffrent. Avec ce parcours, la liberté et l’autonomie s’acquièrent progressivement puisqu’une partie des cours a lieu au lycée", continue le proviseur. Ainsi, en L1, 75% des cours ont lieu au lycée et 25% à la fac ; en L2, c’est moitié-moitié et en L3, la tendance s’inverse : trois quarts des cours se tiennent à la fac, et un quart au lycée.

Les critères de recrutement ne sont pas encore tous fixés. Il est néanmoins conseillé d’avoir un profil assez équilibré, d’avoir fait des maths et du français tout au long du lycée, pour pouvoir suivre l’enseignement pluridisciplinaire prévu dans ce cursus. Des places seront réservées aux élèves boursiers. Chaque promotion comptera entre 30 et 40 étudiants.

Lire aussi

Une formation pluridisciplinaire

Ce parcours vous formera à devenir de futurs professeurs des écoles avec un bagage solide, dans toutes les disciplines, notamment en mathématiques et en lettres. "On explique en général le recul du niveau de mathématiques en France par le fait qu’une minorité des enseignants du premier degré a une formation scientifique. Notre but c’est donc de donner cette formation à ces futurs professeurs des écoles", souligne Sébastien Marrone, maître de conférences au département de maths de l’université Paul-Sabatier de Toulouse, et co-responsable du PPPE pour l’académie.

Attention, la formation reste pluridisciplinaire, toutes les matières seront enseignées : "Il y aura de l’EPS, des maths, des sciences, des lettres, de la philo, des arts plastiques…" détaille Olivier Catoire, du lycée Félix-Faure de Beauvais. Trois heures de cours par semaine seront réservées à du soutien ou de l’accompagnement individuel. Il est aussi prévu que des professionnels de l’éducation viennent présenter leur métier lors de conférences.

Lire aussi

Choisir une licence à l'université

Quant à la part des cours qui se tiendra à la fac, il reste des détails à ajuster. Un conseil : bien se renseigner avant de postuler, car la licence à laquelle est adossée ce programme n'a pas la même importance dans toutes les académies.

Si à Toulouse, où le Parcours préparatoire au professorat des écoles est lié à une licence de mathématiques, les étudiants ne travailleront pas cette matière-là en particulier, dans d'autres académies, en revanche, la licence colorera la formation. "Avec une licence de Staps, on espère apporter aux futurs professeurs des écoles une sensibilité particulière pour le sport dès le primaire", détaille Guillaume Coudevylle.

Le choix de la licence à laquelle est adossé le PPPE reste important : c’est dans ce cursus que l’étudiant pourra se réorienter si le parcours ne lui plaît pas.

Articles les plus lus

A la Une fonction publique

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !