1. L'école des Beaux-Arts de Paris lance un cursus artistes/métiers de l’exposition
En bref

L'école des Beaux-Arts de Paris lance un cursus artistes/métiers de l’exposition

Envoyer cet article à un ami
Dans le cadre d'un double cursus, des étudiants débutent cette année la nouvelle formation de l'école parisienne. // © L'école des Beaux-Arts de Paris
Dans le cadre d'un double cursus, des étudiants débutent cette année la nouvelle formation de l'école parisienne. // © L'école des Beaux-Arts de Paris

Dès cette rentrée, une quinzaine d’étudiants vont suivre la nouvelle formation artistes/métiers de l’exposition aux Beaux-Arts de Paris. Il s'agit d'apprendre des métiers comme celui de régisseur d’œuvres, scénographe, emballeur, monteur d’exposition… Avec la multiplication des musées dans le monde les perspectives ne manquent pas pour vous.

Devenez régisseur d’œuvres, scénographe, emballeur, monteur d’exposition… tous ces métiers relatifs à la présentation et à la diffusion de l’art ne sont pas enseignés à l’Université. L'école des Beaux-Arts de Paris pallie ce manque en lançant un cursus artistes/métiers de l’exposition, en partenariat avec le Palais de Tokyo, à Paris également.

"Avec la multiplication de musées dans le monde, il y a à l’évidence une filière professionnelle qui va ouvrir énormément de possibles", explique Jean de Loisy, nommé à la tête des Beaux-Arts de Paris en décembre 2018. Ces métiers peuvent être utiles aux étudiants, soit en attendant de pouvoir vivre de leur art, soit parce qu’ils souhaitent continuer à travailler dans leur milieu, même si il ne s’agit pas d’une activité artistique". Le directeur des Beaux-Arts y voit donc une occasion pour les étudiants "d'élargir leurs possibilités professionnelles dans un monde passionnant, auprès des œuvres et des artistes".

Lire aussi : Beaux-Arts de Paris : après le concours d'entrée, la course à l'atelier

Un cursus à la fois théorique et pratique

Dès cette rentrée, une quinzaine d’étudiants vont suivre la formation dans le cadre d’un double cursus (en parallèle de leur parcours artistique), au sein des Beaux Arts. L’établissement propose cette année une qualification, sanctionnée par un diplôme d’établissement, puis une licence professionnelle dès la rentrée 2020.

Au menu de la formation : la programmation artistique, la scénographie, la gestion juridique, la production et la régie d’exposition, la conservation et la surveillance des œuvres, le mécénat… Les étudiants devront faire aussi un stage obligatoire de trois mois dans un lieu partenaire et un projet professionnel sous tutorat avec le Palais de Tokyo. 288 heures de formation sont prévues.

Lire aussi : Découvrez nos fiches métiers de la rubrique "création, métiers d'art"