Travailler dans l’audiovisuel : Quels métiers après l’ISA ?

publié le 17 Mars 2022
5 min

À l’Institut Supérieur d’Audiovisuel (ISA), les étudiants peuvent réaliser un BTS Métiers de l’audiovisuel professionnalisant. Pour assurer leur avenir dans ce secteur, l’école propose des master class et des formations mêlant théorie et pratique. Alors, quels métiers de l’audiovisuel sont accessibles après l’ISA ? L’ISA vous explique tout.

L’ISA, une école d’audiovisuel pour apprendre sur le terrain

La formation est disponible en alternance, au rythme d’une semaine de cours et d’une semaine en entreprise. Avec un contrat d’apprentissage, l’étudiant bénéficie du statut de salarié et perçoit entre 27 % et 100 % du SMIC en fonction de son âge et de son niveau d’études. La formation est financée par l’entreprise d’accueil.

Les étudiants peuvent également réaliser un stage longue durée (convention COSTAL), avec un rythme identique à celui de l’alternance. Le stagiaire a le statut d’étudiant et perçoit une rémunération au minimum équivalente à 30 % du SMIC.

Tout au long de la formation, l’ISA a à cœur de privilégier l’acquisition de savoir-faire. C’est la raison pour laquelle ses intervenants sont des professionnels. De plus, les étudiants réalisent chaque année plus de 50 productions audiovisuelles.

80% des étudiants de l’ISA trouvent un emploi l’année de l’obtention de leur diplôme.

Un institut qui ouvre les portes du monde professionnel

L’ISA organise régulièrement des master class menées par des personnalités prestigieuses et passionnées. On peut ainsi citer Lionel Rosso (journaliste, Europe 1 et LCL), Bérénice Bejo (actrice césarisée), Jean-Michel Aphatie (chroniqueur politique) ou encore Patrick Bruel (acteur et chanteur).

Ces rencontres inspirantes sont l’occasion, pour les étudiants, de découvrir de multiples expériences professionnelles et de bénéficier de regards croisés sur les métiers de l’audiovisuel.

L’ISA développe aussi fortement ses relations entreprises afin d’accompagner les étudiants dans leur insertion professionnelle. Il est membre du Réseau des Grandes Écoles Spécialisées (GES), qui ne compte pas moins de 6 000 entreprises partenaires. Les élèves de l’ISA ont accès aux offres d’emploi et aux coordonnées de ces entreprises depuis un extranet.

L’ISA dispose également d’une Cellule Relations Entreprises qui organise régulièrement des rencontres dans le cadre des « campus recrutement » et propose des ateliers CV et « personal branding ».

Enfin, grâce au Réseau GES, les étudiants accèdent à un réseau de plus de 25 500 alumni. Le Service Alumni s’implique dans l’insertion professionnelle des diplômés en publiant plus de 250 offres d’emplois chaque année.

Les métiers de l’audiovisuel accessibles après l’ISA

Les étudiants bénéficient de nombreux débouchés professionnels, quelle que soit l’option privilégiée lors de leur BTS.

L’option Son permet d’étudier des matières spécifiques comme l’installation des équipements sons et la captation du son, l’édition de fichiers audio ou encore le mixage et la diffusion. Parmi les débouchés accessibles après cette option, on retrouve, entre autres, les métiers d’ingénieur du son, de perchman, d’opérateur de prise de son, de régisseur son, d’assistant studio et de sonorisateur.

Au cours du BTS Métiers de l’audiovisuel option Image, les étudiants étudient la captation de l’image et la mise en forme des prises de vue. Ils assistent pour cela à des cours dédiés sur l’analyse et la préparation d’un projet audiovisuel et la participation aux finitions image, par exemple. Après ce BTS, plusieurs débouchés sont possibles : assistant opérateur, opérateur spécifique de l’image, chef opérateur lumière, etc.

Les étudiants du BTS Métiers de l’audiovisuel option Montage apprennent tout ce qu’il faut savoir sur la conception, le montage et la post-production d’un programme audiovisuel ou d’une œuvre. Ils étudient, entre autres, la technique et la mise en œuvre montage, les effets spéciaux, le dérushage et la synchronisation image et son. Une grande diversité de métiers est ensuite accessible : monteur, monteur truquiste, infographiste ou encore étalonneur.

Enfin, avec l’option Gestion de production, les étudiants apprennent à maîtriser la chaîne de production audiovisuelle, la gestion du suivi administratif, juridique et financier et l’évaluation des besoins humains, techniques et financiers. Grâce aux connaissances acquises, les élèves de l’ISA peuvent ensuite se diriger vers les métiers d’assistant de production, de chargé de production, de régisseur et de responsable de plannings, par exemple.

Pour en savoir plus sur l’ISA et le BTS des Métiers de l’audiovisuel, rendez-vous sur le site de l’école

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !