1. Supérieur
  2. Écoles d'ingénieurs
  3. Coronavirus : les conséquences sur les concours des écoles d'ingénieurs
Boîte à outils

Coronavirus : les conséquences sur les concours des écoles d'ingénieurs

Envoyer cet article à un ami
Face à l'épidémie de coronavirus, les écoles d'ingénieurs s'adaptent pour les examens et concours. // © AimPix / Adobe Stock
Face à l'épidémie de coronavirus, les écoles d'ingénieurs s'adaptent pour les examens et concours. // © AimPix / Adobe Stock

La décision est officielle : toutes les épreuves écrites et orales des concours post-bac sont annulées afin de protéger l'ensemble des candidats alors que sévit en France l'épidémie de coronavirus. Les concours restent néanmoins maintenus, avec de nouvelles modalités d'évaluation.

Le monde de l'éducation et de l'enseignement supérieur est chamboulé à la suite de l'épidémie de coronavirus. Dans un communiqué, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, annoncent de nouvelles mesures concernant les concours communs aux écoles d'ingénieurs post-bac.

Les concours ne sont pas annulés, mais les modalités d'évaluation changent. Certains concours avaient pris leurs dispositions avant l'annonce officielle par mesure de précaution pour la sécurité des candidats. Mais la règle s'applique désormais à l'ensemble des concours.

Lire aussi : Établissements et universités fermés à cause du coronavirus : qu’en pensent les étudiants ?

Post-bac : comment les écoles d'ingénieurs vont-elles vous recruter en 2020 ?

Les concours menant aux écoles d'ingénieurs post-bac doivent s'adapter face à cette situation totalement inédite. Astrid Woitellier, déléguée générale de Puissance Alpha, confirme que le concours demeure maintenu malgré les circonstances, "dans un principe d'égalité des chances".

Pour les candidats au concours Puissance Alpha, votre admission repose désormais sur la notation du dossier par la banque d'épreuves (50% de la note) et sur la notation du dossier par chaque établissement (50% de la note). La banque d'épreuves appliquait ce processus d'évaluation pour les candidats des autres filières du baccalauréat. La première étude de dossier réalisée par le concours détermine les grands classés.

"Nous nous attachons à personnaliser l’évaluation du candidat pour trouver la meilleure adéquation entre l’élève et le programme de l’école", ajoute la déléguée générale du concours Puissance Alpha.

Le concours Avenir confirme que l'ensemble des candidats (toutes filières confondues) seront uniquement classés sur la base de l'étude du dossier scolaire, néanmoins le principe de grand classé est abandonné pour cette année. Le processus de sélection est également appliqué pour les candidats aux programmes bachelors post-bac.

Et concernant le concours Geipi Polytech ? Pour les candidats de la filière S, l’examen du dossier prend en compte les notes de maths et de physique de première et de terminale, les notes d’anglais de terminale et les notes obtenues au bac de français. Pour les candidats des filières STI2D-STL, l’examen du dossier prend en compte toutes les notes de première et de terminale.

Les épreuves écrites et orales du concours Advance sont annulées. Le concours a pris de nouvelles dispositions concernant sa procédure de recrutement : les candidats seront classés en fonction de la notation du dossier scolaire. Le principe de grand classé est également abandonné pour cette année.

"Les règles sont bouleversées. Nous sommes obligés de reconsidérer l'évaluation des dossiers scolaires. Nous serons attentifs à la personnalité de l'élève et aux appréciations", annonce Fabrice Bardèche, vice-président exécutif de IONIS Education Group, à l'issue d'une réunion sur les nouvelles modalités du concours Advance.

La procédure d'admission des écoles membres du groupe INSA subit également des modifications. Les entretiens de motivation sont dorénavant annulés pour cette année pour les candidats inscrits sur Parcoursup. Votre candidature repose uniquement sur l'examen de votre dossier scolaire.

La procédure LaSalle Grandes Écoles est également obligé de s'adapter à la situation. Les quatre écoles d’ingénieurs généralistes du réseau ECAM ont pris la décision de supprimer les entretiens. L'admission repose uniquement sur votre dossier de candidature. En revanche, l'école d'ingénieurs UniLaSalle maintient ses entretiens : ils se dérouleront par visioconférence.

Cette nouvelle organisation inquiète à juste titre de nombreux lycéens sur la poursuite de leurs études dans l'enseignement supérieur. "Il faut rester confiant et garder la tête froide, affirme un élève de terminale S. Je comprends que ces décisions soient prises. Normalement cela devrait bien se passer."

Pas de changement concernant les frais de candidature

Les frais de candidature pour votre inscription au concours restent inchangés pour le moment. Les nouvelles modalités d'admission demandent aux concours de nouveaux moyens humains et techniques "afin de mettre en place une solution de traitement des dossiers de manière individualisée", explique Astrid Woitellier, déléguée générale de Puissance Alpha. "Nous avons besoin de mobiliser plus de monde pour être le plus juste possible."

Les frais d'inscription sont à régler sur la plate-forme d'orientation Parcoursup, sans quoi votre inscription ne sera pas prise en compte même si les épreuves écrites et orales sont annulées.

Lire aussi : Le classement 2020 des écoles d'ingénieurs

Les concours post-prépa sont maintenus pour le moment

Le comité de pilotage du Service de concours écoles d'ingénieurs (SCEI) s’est réuni le vendredi 13 mars. Le président du comité, Claude-Gilles Dussap, confirme que l’ensemble des concours des écoles d’ingénieurs post-prépa sont maintenus pour le moment. "Nous avons encore du temps devant nous, mais nous regardons la situation avec énormément d’attention. Nous ne prenons pas les choses à la légère."

Actuellement, le comité de pilotage ne dispose pas de "formule de remplacement" mais réfléchit à des procédures d’aménagement afin d’assurer la sécurité des candidats. "Il est hors de question de mettre en danger la santé des jeunes", conclut Claude-Gilles Dussap.

Lire aussi : Intégrer une école d’ingénieurs : bien choisir son concours post-prépa