Management et événementiel du sport : pour faire une école, "le seul prérequis, c'est la passion"

Par Séverine Mermilliod, publié le 03 Novembre 2021
5 min

Dans le sillage des grands événements sportifs se créent des écoles qui proposent des formations ciblées sur le sport. Elles s'adressent à des passionnés et se veulent avant tout professionnalisantes.

Avec la Coupe du monde de rugby en 2023 et les JO 2024 à Paris, le sport en France a le vent en poupe. À la clef : des vocations d'étudiants et de nouveaux emplois. Des écoles l'ont bien compris et se spécialisent dans le management ou l'événementiel liés au sport. La dernière née est l'ISG Sport Business Management School, en partenariat avec la NBA.

De plus en plus d'écoles spécialisées dans le sport

"Quand on est passionné de sport et qu'on veut se diriger dans le secteur, autant gagner du temps. Nous traitons les mêmes matières (business, marketing, événementiel…) qu'en école de commerce mais toujours à travers le prisme du sport", présente Stéphane Bitton, directeur de Paris School of Sports. La jeune école créée avec Teddy Riner en 2018 va former des apprentis du comité d’organisation de la Coupe du monde de rugby 2023.

"Je me suis demandée : 'est-ce que je fais une licence marketing normale pour ne pas me fermer de portes, ou est-ce que je me spécialise ?'", raconte Marie, 29 ans. Après une licence pro et un master en management et communication sport, elle a créé son entreprise dans l'événementiel sportif. "Et il y a de l'emploi !", assure-t-elle.

De fait, entre les JO de Paris et le mondial de rugby, "le sport est extrêmement porteur", constate Stéphane Bitton, d'autant que le Covid-19 a aussi remis du monde à l'entraînement. "Il y a aussi le e-sport… tout ces vecteurs amènent du business dans le sport et qui dit argent dit employabilité."

Lire aussi

Des écoles de commerce, avec le sport comme prisme

Cette spécialisation se traduit par "des cas concrets" : "On apprend par exemple une notion de marketing puis on demande aux étudiants de réfléchir au lancement d'une chaussure chez Adidas", détaille le directeur de Paris School of Sports. "En cours de PAO on ne créera pas une affiche classique mais une destinée à un club, par exemple, renchérit David Mignot, directeur académique de Sports Management School, créée en 2010. Tous les cours vont avoir une spécificité sport."

Parmi les matières, "marketing du sport, économie du sport, presse sportive et institutions sportives", liste Thomas, 22 ans, en bachelor 3 Sport Business à l'INSEEC de Chambéry (73). Les professeurs sont le plus souvent des professionnels du secteur, qui "apportent des anecdotes ou des informations plus précises sur le monde de l'entreprise", raconte l'étudiant, "un vrai plus".

Lire aussi

Un métier "passion"

Que ce soit en école ou à l'université, pour Marie, l'important pour réussir est surtout d'être passionné. "Il faut être curieux, aller voir des événements sportifs, avoir la notion du terrain, du management d'humains", souligne-t-elle. "Le réseau des écoles peut être utile mais ça dépend de la personne. J'étais motivée et j'y suis arrivée ! L'important : être actif personnellement pour se créer un réseau."

Lire aussi

Pour cela, le passage obligé est le bénévolat. "On nous met dans le monde du travail très tôt", confirme Thomas, avec "du bénévolat lors d'événements sportifs (coordination, finalisation)" et des "business games" pour se mettre dans la peau d'un professionnel. Les étudiants doivent répondre au brief d'un client, organiser des événements de A à Z.

"Le seul prérequis, c'est la passion pour le sport. Si vous avez ça, vous avez presque tout", encourage Stéphane Bitton. "Entre la fin de leurs études et le passage de leur mémoire, 93% de nos étudiants ont trouvé un emploi, souvent lié à leur dernier stage", précise David Mignot.

La dynamique se poursuivra-t-elle au-delà des Jeux de 2024 ? En attendant, le comité de Paris 2024 devrait "sous peu" s'inspirer de ce qui a été fait pour la Coupe du monde de rugby, confie Stéphane Bitton, avec des promotions d'étudiants en alternance recrutés pour l'occasion.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !