1. Rentrée en écoles d'ingénieurs : des journées atypiques
Reportage

Rentrée en écoles d'ingénieurs : des journées atypiques

Envoyer cet article à un ami
A l'ESTP, les étudiants ont également pu se défouler au rugby // © Clément Rocher
A l'ESTP, les étudiants ont également pu se défouler au rugby // © Clément Rocher

#RécitsdeRentrée Episode 6. Entre coopération, initiation aux relations avec les entreprises ou à la réalisation de projets, retour sur les premiers pas en école pour les nouveaux élèves-ingénieurs de l'ESTP Paris, de l'EBI, de l'ISAE Supaéro et de Polytech Sorbonne.

Au contact des entreprises à l’ESTP

Près de 800 étudiants se sont rassemblés la semaine dernière sur le campus de l’ESTP Cachan (Ecole Spéciale des Travaux Publics) dans le cadre de leur journée d’intégration. L’établissement organisait la 32e édition des COSI Games. Une véritable tradition pour l’école qui met les jeunes directement dans le bain de la construction. Florence Darmon, directeur général de l’ESTP, se félicite de "l’implication et du dynamisme" de cette nouvelle promotion.

Au cours de cette compétition, les nouveaux étudiants se répartissent par équipe et ont pour objectif d’imaginer un bâtiment à énergie positive, la thématique de cette année. Ils ont à leur disposition des briquettes de bois, de type Kapla. Le but est de mettre en avant leur esprit de créativité mais aussi de cohésion. Un porte-parole au sein de l’équipe est ensuite chargé de défendre le projet auprès du jury qui évaluera la qualité du travail.

"C’est un travail très gratifiant", explique Jean-Régis, étudiant en filière génie mécanique électrique. Talkie-walkie à la main, il veille au bon déroulement des opérations. Il supervise cet événement depuis mai avec les autres membres du COSI (Comité d’Organisation du Séminaire d’Intégration). Un long travail de démarchage des entreprises s’est opéré en amont.

Une trentaine d’entreprises ont participé à cette journée d’intégration afin de pouvoir échanger avec les étudiants. Une présence qui permet de montrer certains métiers techniques peu connus de la jeunesse. "Les étudiants peuvent plus facilement se projeter", déclare Adeline qui travaille auprès de l’entreprise Groupe Qualiconsult, partenaire de l’ESTP.

La journée d’intégration se poursuit dans l’après-midi avec un forum : les étudiants peuvent aller à la rencontre des entreprises et s’intéresser aux différentes professions que propose le monde de l’ingénierie. Emma, nouvelle recrue de l’ESTP, est contente que les entreprises soient aussi accessibles et qu’elles puissent répondre à ses interrogations.

Lire aussi : Récits de rentrée : L'Etudiant en immersion dans les universités et les grandes écoles

L’importance de la coopération à l’EBI

Quel futur ingénieur je veux devenir ? Voici la question à laquelle les nouveaux étudiants de l’EBI (Ecole de Biologie Industrielle) doivent se poser lors de cette journée d’intégration organisée par l’établissement. Sous la direction de Geoffroy Mathieu, préparateur mental, l’atelier offre aux étudiants un espace de questionnements et d’échange. "Le séminaire repose essentiellement sur vos épaules", annonce-t-il d’emblée.

Le groupe d’étudiants est séparé en deux. Une équipe est en charge de composer une histoire (les créateurs) tandis que l’autre moitié doit deviner l’histoire (les enquêteurs). Les jeunes sont libres d’imposer leur style dans la création du récit. Les idées fusent très rapidement mais ils ont uniquement une heure pour se mettre d’accord et imaginer un récit cohérent.

Lire aussi : Rentrée à Polytechnique : les X2019 en mission commando

Les étudiants ne se connaissent pas encore entre eux et doivent faire preuve de communication pour relever le défi, mais aussi d’initiative afin d’être force de proposition. Le séminaire vise à instaurer une bonne dynamique de groupe et à travailler la confiance en soi.

Les étudiants sont invités à faire le bilan à la fin du séminaire et à relever les points forts mais aussi les points d’amélioration car les rôles s’inverseront la prochaine fois. Certains dévoilent leur capacité de leadership et d’autres leurs qualités créatives. Chacun doit découvrir sa faculté à s’adapter et à interagir avec l’autre.

L’esprit d’équipe et la communication sont des valeurs importantes pour Florence Dufour, directrice de l’école : "La coopération est plus forte que la compétition. Il n’y a qu’avec le collectif qu’on s’en sort." Les étudiants de l’EBI pourront ensuite retrouver Geoffroy Mathieu pour d’autres ateliers au cours de leur parcours.

ISAE-SUPAERO sous le signe de la robotique

William et Théophile, étudiants en 1re année ont participé à une compétition robotique au cours de leur semaine d’intégration à l’ISAE-SUPAERO. Pendant une journée et demi, ils ont consacré leur temps à élaborer un programme informatique et concevoir un robot.

Lire aussi : Les étudiants dans les starting blocks à Neoma BS

Les étudiants ont également été invités à visiter Aeroscopia, le musée aéronautique de Toulouse Blagnac, ainsi que la Cité de l’Espace. Ils ont saisi l’occasion de découvrir les mécanismes complexes de vol en échangeant avec un pilote expérimenté.

L’ISAE-SUPAERO a organisé, comme plusieurs établissements d’enseignement supérieur, une journée placée sous le signe de l’environnement. L’association La Fresque du Climat est venue à l’école sensibiliser les étudiants aux enjeux du dérèglement climatique à travers un jeu ludique. L’Etudiant a découvert cette initiative lors de la journée de rentrée de l’EDHEC.

Polytech Sorbonne agit pour l’environnement

Les 300 nouveaux étudiants du cycle ingénieur de Polytech Sorbonne ont également été confronté aux enjeux climatiques lors d’un hackathon solidaire, organisé en collaboration avec la mairie du Ve arrondissement de Paris. Une innovation pour l’établissement.

Les élèves se sont mobilisés pour proposer des solutions à travers des projets innovants. Certaines propositions pourront faire l’objet d’un approfondissement au cours de la suite de leurs études. "L’objectif est de transformer les idées en projets", certifie Myriam Comte, directrice de Polytech Sorbonne.