Brexit : depuis le 1er janvier, le Royaume-Uni a quitté le programme Erasmus+

Par Pauline Bluteau, publié le 04 Janvier 2021
2 min

Quelques jours avant l’officialisation du Brexit, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé la fin des accords entre le Royaume-Uni et le programme Erasmus+. Un départ qui aura des conséquences non négligeables sur les mobilités des étudiants français à compter de la rentrée 2021.

Cette nouvelle année sera donc placée sous le signe du changement outre-Manche. Depuis le 1er janvier 2021, l’Angleterre, l’Ecosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord ne participent plus au programme Erasmus+. Une annonce assez inattendue mais qui était déjà envisagée depuis plusieurs mois en raison du Brexit.

Le Royaume-Uni considéré comme un "pays tiers"

Alors que la période de transition du Brexit prenait fin le 31 décembre 2020, le Royaume-Uni et le Parlement européen sont finalement parvenus à un accord le 24 décembre. Celui-ci concerne à la fois le commerce mais aussi toutes les coopérations entre le pays et l’Union européenne, et notamment la participation au programme Erasmus+.

Depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni est donc considéré comme un "pays tiers" du programme. Cela signifie qu'il n’accèdera plus aux mêmes avantages que les 33 pays membres (pays de l’Union européenne, Islande, Liechtenstein, Norvège, Turquie, Macédoine du Nord et Serbie).

Lire aussi

De nouveaux frais universitaires

Un nouveau statut qui a des conséquences sur les mobilités internationales des étudiants. En effet, à partir de la rentrée universitaire 2021–2022, les étudiants, qu’ils soient français, européens ou internationaux, souhaitant poursuivre leur cursus dans un établissement britannique devront s’acquitter de nouveaux frais d’inscription. Le montant pourra alors s’élever de 10.000 à 30.000 euros l’année selon le pays d'origine, l’établissement et le niveau d’études.

Entré dans le programme Erasmus+ dès sa création en 1987, le Royaume-Uni accueillait chaque année environ 15.000 étudiants français.

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !