1. Supérieur
  2. International et étranger
  3. Mobilité étudiante : les chiffres à retenir
En bref

Mobilité étudiante : les chiffres à retenir

Envoyer cet article à un ami
Entre 2011 et 2016, 90.500 étudiants français sont partis quelques semaines voire plusieurs mois à l'étranger. // © Adobe Stock/DisobeyArt
Entre 2011 et 2016, 90.500 étudiants français sont partis quelques semaines voire plusieurs mois à l'étranger. // © Adobe Stock/DisobeyArt

INFOGRAPHIE. Chaque année, vous êtes de plus en plus nombreux à effectuer une partie de votre cursus à l’étranger. L’Etudiant récapitule tout ce qu’il faut retenir sur la mobilité des étudiants français.

Les études à l’étranger ont le vent en poupe. Entre 2011 et 2016, le nombre d'étudiants en mobilité a augmenté de 50%. Au total, ce sont plus de 90.500 étudiants qui quittent la France chaque année pour s’expatrier quelques semaines voire plusieurs mois à l'étranger, selon les chiffres de Campus France.

Le programme Erasmus+ fait d’ailleurs partie des dispositifs qui encouragent et facilitent la mobilité des étudiants. En 30 ans, un million de Français ont pu en bénéficier et partir dans l’un des 34 pays membres. Retour sur les chiffres-clés des études à l’étranger.

Le top 5 des destinations préférées des étudiants

En fonction de leur domaine d’études, leur âge et le type de mobilité, les étudiants ne partent pas tous vers les mêmes destinations. Mais certaines apparaissent tout de même comme plus attrayantes que d’autres. En 2016, les étudiants ont privilégié des pays frontaliers et/ou francophones, à savoir : la Belgique, le Canada, le Royaume-Uni, la Suisse et l’Allemagne.

D’autres destinations européennes ont aussi la cote aux yeux des étudiants. C’est le cas de l’Espagne, premier pays d’accueil pour les Français en mobilité d’études, mais aussi de l’Irlande (troisième pays d’accueil pour les étudiants en stage) et de l’Italie.

Lire aussi : Dix questions à se poser avant d'envisager des études à l'étranger

Une majorité d’étudiantes en mobilité

Concernant le profil des jeunes expatriés : ce sont majoritairement des étudiantes (56%) qui ont en moyenne 23 ans, ce qui correspond plutôt à la fin d’un cursus. Les étudiants partent environ quatre mois et sont légèrement plus nombreux à effectuer des stages. On compte 33.698 stagiaires en 2017–2018 contre 33.555 étudiants en mobilité d’études.

Certains domaines d'études paraissent également plus propices pour effectuer un séjour à l'étranger. Les jeunes en mobilité effectuent généralement des études dans le domaine du commerce, de l’administration ou du droit, mais aussi en ingénierie, fabrication et construction. Or, dans ces deux types de formations, des semestres à l'étranger sont souvent obligatoires pour valider son diplôme.

Lire aussi : Huit astuces pour partir à l'étranger en dehors de vos études

La mobilité des étudiants français en quelques chiffres. // © Pauline Bluteau
La mobilité des étudiants français en quelques chiffres. // © Pauline Bluteau