Etudier à l'étranger : préparer son départ

Par Expat.com, partenaire de l'Etudiant, publié le 18 Novembre 2021
8 min

Partir étudier à l’étranger est bien souvent une des premières aventures internationales dans la vie des étudiants. Bien que les prétendants à la mobilité internationale soient jeunes, il est attendu d’eux une autonomie et une rigueur parfaite afin de mener leur expérience à terme, sans embûche.

Le maitre mot, tout au long de vos démarches sera « anticipation ». En effet, les inscriptions pour les mobilités internationales se faisant en moyenne un an avant le départ vers le pays d’accueil, vous comprendrez que pour pouvoir vous inscrire vous devrez vous être renseignés en amont. Il existe des salons Étudiants spécialisés organisés afin de vous renseigner et aiguiller dans vos recherches, ainsi n’hésitez pas à profiter de tous les moyens mis à votre disposition.

Bien que les salons soient sans toute la manière la plus interactive de vous renseigner sur le sujet, notez que chaque établissement qui ouvre ses portes aux étudiants étrangers fourni les renseignements nécessaires sur sa page internet. Il peut vous être également utile de contacter l’administration de votre établissement scolaire si vous êtes en cours d’études et que vous souhaitez partir via un échange étudiant. Il n’est pas rare que les universités organisent chaque année une rencontre informative à destination de ceux qui souhaitent se renseigner sur les modalités de départ.

Des recherches préalables bien menées vous éviteront du stress inutile au moment de la constitution de votre dossier administratif.

Préparer son départ à l'étranger : l'administratif

Le plus important, à ne surtout pas sous-estimer, est évidemment le dossier administratif à monter afin de prétendre au départ tant attendu. Que vous partiez dans le cadre d’un échange universitaire ou en tant que candidat autonome, vous ferez face à des démarches qui sortent de votre ordinaire.

Les visas

En cas de départ dans un pays exigeant un visa ou un permis d’étude ou de travail pour y séjourner, votre interlocuteur privilégié sera l’ambassade du pays d’accueil dans la capitale de votre pays de domiciliation.

Attention, il existe des arnaques connues dans les pays considérés comme populaires par les expatriés et étudiants en échange, de fausses agences censées prendre en charge vos démarches pourront vous approcher, ne cédez surtout pas aux sirènes des visas et papiers facilement obtenus, vous risquez de débourser beaucoup d’argent sans jamais rien recevoir en retour.

Les démarches pour changer de pays peuvent paraître effrayantes, mais elles ne sont absolument pas insurmontables, avec un peu de rigueur vous avez toutes les cartes en main pour y arriver par vous-même.

Chaque pays d’accueil possède ses propres règles et exigera différents documents pour vous fournir une autorisation de séjour. Il est de votre responsabilité de fournir un dossier administratif complet, suffisamment en avance afin de prendre en compte les éventuels délais de traitement sur lesquels vous ne pourrez nullement influer.

Une erreur commune est de ne pas faire attention à l’expiration de vos papiers d’identité officiels. La plupart des destinations exigent même un passeport valide plus de 6 mois après la date de votre départ afin de vous accueillir.

En guise d’exemple de documents administratifs que l’on pourrait vous demander de fournir : Un extrait de casier judiciaire, la preuve de fonds nécessaires pour subvenir à vos besoins pendant un temps défini, une preuve d’identité, un visa, une lettre d’acceptation de votre université

Les exigences sanitaires

Ne sous estimez pas non plus le volet santé de votre voyage, certains pays exigeront un passeport vaccinal à jour et une preuve de certains vaccins spécifiques afin de vous accueillir, cette étape ne sera pas négociable.

Être étudiant à l’étranger va également de pair avec une assurance santé. Certains établissements exigent des étudiants de souscrire à l’assurance maladie administrée par l’université afin de contrôler la couverture des candidats à la mobilité et éviter des situations fâcheuses.

Dans tous les cas, si vous sortez des frontières européennes, la sécurité sociale ne prendra pas en charge vos frais médicaux et il sera plus que conseillé (si ce n’est exigé par certains établissement ou pays) de prendre une assurance médicale privée pour couvrir des frais éventuels.

De plus, une fois sur place, n’hésitez pas à vous inscrire au registre des étrangers de votre pays d’accueil, en cas de problème majeur il est important que votre ambassade sache que vous êtes dans le pays et qu’elle puisse vous contacter, notamment pour vous secourir si besoin.

Préparer son départ à l'étranger : la préparation personnelle

La langue

Vous auriez tort d’imaginer que la préparation administrative soit la seule à prendre en compte. Partir pour l’étranger n’est certainement pas anodin pour un individu et demande, pour une expérience optimisée une préparation personnelle.

Ne sous estimez pas l’avantage que peut vous apporter la maitrise de la langue de votre pays d’accueil, en particulier s’il est question d’une langue peu commune ou d’une partie du monde où les locaux ne parlent que peu l’anglais. Il existe de nombreux pays où l’anglais n’est pas une évidence et se cantonner à lui vous exclura de nombreuses facettes de la vie à l’étranger en plus de vous exposer à des arnaques ciblées ou en tout cas à des personnes souhaitant profiter de votre statut.

Puisque les démarches de départ doivent être entamées très en avance, rien ne vous empêche de consacrer un peu de votre temps à la maitrise d’une langue, l’effort n’est pas minime mais il vous permettra une intégration plus réussie, plus rapidement et donc une aventure plus enrichissante une fois dans votre pays d’accueil.

Le budget

Une des clés de réussite d’un séjour étudiant à l’étranger est indéniablement un budget bien préparé et bien géré. Attention, si vous êtes dans un pays dont la devise monétaire est différente de celle que vous connaissez, il peut vite arriver de perdre le contact avec la valeur de ce que vous dépensez. Il serait dommage de devoir écourter une si belle aventure à cause d’un trou dans votre compte en banque. Il ne sera jamais trop prudent de prévoir en avance un plan de route avec un budget par catégorie de dépense : logement, nourriture, sorties, transports…

Garder la tête sur les épaules

Partir est excitant, on se projette, on rêve d’une nouvelle vie et on s’imagine héros d’un film… Cette euphorie est merveilleuse mais il serait sage de ne pas perdre de vue la réalité et de profiter de l’exaltation sans pour autant se perdre. Idéaliser son aventure avant de partir est dangereux et peut mener à une lourde désillusion et même à un sentiment de déprime qui pousse certains étudiants à rentrer plus tôt que prévu. Une mobilité internationale est une chance merveilleuse, vous y vivrez certainement des moments très forts de joie mais il n’en reste pas moins qu’il s’agit toujours de la vie quotidienne et qu’il est possible que tout ne se passe pas parfaitement ou que vous deviez faire face à des situations délicates.

Il ne s’agit pas de tomber dans une paranoïa mais d’être prévenu et réaliste. Il est toujours intéressant de rencontrer des étudiants ayant passé une année ou plus dans le pays d’accueil que vous visez afin de pouvoir discuter plus amplement de leurs expériences personnelles. Chaque aventure est unique et chacun pourra vous apporter des conseils spécifiques.

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !