Les bonnes raisons de partir étudier en Nouvelle-Zélande

Par Marie-Anne Nourry, Guillaume Le Néouanic, publié le 21 Avril 2017 - Mis à jour le 16 Mai 2018
6 min

Malgré son isolement géographique, ce pays du Pacifique Sud attire de plus en plus d'étudiants étrangers, amoureux de la nature et en quête d'aventures. Des grands espaces à l'offre étendue de formations, ses arguments ne manqueront pas de vous séduire.

Connue pour sa domination sur le rugby mondial et ses montagnes enneigées filmées par Peter Jackson dans "Le Seigneur des anneaux", la Nouvelle-Zélande attire plus de 2.000 étudiants français chaque année (dont la moitié pour des cours d'anglais). Pourtant, la renommée de ses universités, l'offre variée de cursus et la beauté du pays valent largement le voyage !

Une rentrée décalée

La rentrée se fait ici en février, hémisphère Sud oblige. Voilà un argument qui pourrait séduire ceux qui n'auront pas finalisé leur choix d'études pendant l'été. S'il est conseillé d'envoyer son dossier de candidature en juillet, il peut être transmis jusqu'à la fin de l'année civile.

Lire aussi : Comment financer son inscription en Nouvelle-Zélande

Privilégiez les programmes d'échange proposés par votre établissement français, car les frais de scolarité sont élevés. Pour un Bachelor (équivalent de la licence) à l'université, il faudra débourser 8.000 € par semestre. Et environ 10.000 € pour un master.

Un niveau d'anglais abordable

Si l'accent néo-zélandais n'est pas le plus facile à comprendre, les universités présentent l'avantage d'être tolérantes quant au niveau d'anglais des nouveaux arrivants. En Bachelor, elles demandent en général un score minimal de 6 à l'IELTS (International English Language Testing System) ou de 60-78 au TOEFL (Test Of English as a Foreign Language). Elles sont un peu plus exigeantes en master et requièrent un minimum de 6,5 à l'IELTS et de 79-93 au TOEFL.

Mais presque toutes proposent également en interne des cours de mise à niveau avant la rentrée, d'une semaine à plusieurs mois. Il faudra toutefois payer ces formations en plus des frais de scolarité. Vous pourrez ensuite passer les tests afin de valider votre inscription.

Des filières universitaires ou professionnelles

La Nouvelle-Zélande possède huit universités publiques : les domaines d'étude y sont variés et les enseignements bien souvent magistraux. "J'ai 11 heures de cours mais la part accordée au travail personnel est plus importante qu'en France. J'ai un gros devoir à rendre par semaine", détaille Thibault, étudiant à l'Epita en échange pour un semestre à l'AUT (Auckland University of Technology).

Lire aussi : Comment choisir son université en Nouvelle-Zélande

Pour ceux qui souhaiteraient intégrer une filière plus professionnalisante, l'enseignement public propose 16 ITPs (Institutes of Technology and Polytechnics), comparables aux IUT (instituts universitaires de technologie) français. C'est ce qu'a choisi Svenja, étudiante dans la section trinationale du DUT techniques de commercialisation de l'Université de Haute-Alsace et inscrite pour un semestre au NMIT (Nelson Marlborough Institute of Technology), à Nelson. "J'aurais pu choisir Auckland mais ce n'était pas l'expérience néo-zélandaise que je voulais vivre. À partir d'ici, je fais facilement du tourisme le week-end. Et je suis la seule Française !"

Le pays compte également plus de 700 écoles privées. Les cours y sont plus encadrés, et l'entrée plus sélective.

Un large choix d’études en environnement

Air pur, lacs aux eaux bleues, montagnes boisées et volcans encore en activité font de la Nouvelle-Zélande une précieuse réserve naturelle. Le pays offre donc un large choix d'études sur le milieu environnemental, telle la School of Forestry, formation publique dispensée à l'Université de Canterbury.

La biologie marine, notamment proposée à l'Université Victoria, à Wellington, est aussi l'un des domaines d'excellence du pays.

Concernée également par la question de l'eau, la Réunionnaise Marine prépare une thèse en écologie d'eau douce à l'Université d'Otago, à Dunedin. "J'ai des compétences recherchées et c'est un secteur porteur. Mon but est d'ailleurs de rester en Nouvelle-Zélande après le doctorat pour chercher un emploi."

Des filières agricoles prestigieuses

Le pays des hobbits a depuis toujours compté sur son agriculture pour subvenir à ses besoins. Il dispense naturellement d'excellentes formations en agriculture et en agroalimentaire, notamment à l'Université de Lincoln, située à Christchurch. 

Mondialement connue pour ses élevages de moutons – on en compte près de 30 millions pour 4,4 millions d'habitants –, la Nouvelle-Zélande s'est logiquement tournée vers le commerce de la laine, qu'elle exporte dans le monde entier.

Également réputé pour son sauvignon blanc, le pays propose des formations sur le vin, comme au Centre de viticulture et d'œnologie de l'Université de Lincoln.

Un cadre de vie exceptionnel

Amoureux de la nature, de la montagne et des grands espaces, la Nouvelle-Zélande est faite pour vous. "Dans un rayon de vingt minutes autour de la ville, j'ai accès à l'océan, à un lac, à la forêt et à la montagne. Pour moi qui ai grandi à La Réunion avant de faire mes études à Montpellier, c'est très précieux", confie Marine, installée à Dunedin, dans l'extrême sud du pays.

Lire aussi : Le blog de Bruno, parti à l'aventure en Nouvelle-Zélande pour étudier l'anglais

Canoë sur les eaux du fjord Milford Sound, ski en juillet sur les sommets surplombant la bouillonnante ville de Queenstown, excursions sur les glaciers ou encore randonnées sur les volcans s'offriront à vous.

Un accueil chaleureux

Tous ceux qui ont mis un jour les pieds en Nouvelle-Zélande louent également l'accueil exemplaire des "Kiwis", surnom donné aux habitants. "Grâce à l'université, j'ai eu l'occasion de m'immerger le temps d'un week-end dans la culture maorie. J'ai appris des chants traditionnels, le 'haka', j'ai été adopté", ajoute Thibault, venu passer un semestre dans la capitale.

Bien que le pays soit imprégné par la culture anglo-saxonne, sa population est très cosmopolite et les racines maories demeurent très présentes. Jusque sur les panneaux de signalisation, qui sont traduits systématiquement en maori !

Enfin, la Nouvelle-Zélande cumule les superlatifs à l'échelle planétaire : plus beau pays du monde, peuple le plus accueillant, pays le plus paisible... À votre tour de juger !

Sites utiles

Le site gouvernemental Education New Zealand répertorie toutes les formations proposées.
Le site commun des huit universités du pays abrite une rubrique "International" complète.
Le site de l'ambassade de Nouvelle-Zélande en France détaille (en français) les procédures pour l'obtention du visa.

Étudier en Nouvelle-Zélande : suivez le guide !

Votre décision est prise : vous allez partir étudier en Nouvelle-Zélande. Mais comment choisir l'université ? Combien va vous coûter l'inscription ? Où vous loger ? On fait le point sur les étapes à franchir.

Test : Êtes-vous prêt(e) à partir étudier en Nouvelle-Zélande ?
Comment choisir son université en Nouvelle-Zélande ?
Coûts des études, bourses, jobs… quel budget pour la Nouvelle-Zélande ?
Visa, assurance, test de langue… quelles formalités pour étudier en Nouvelle-Zélande ?
Logement, transport, budget… la vie étudiante en Nouvelle-Zélande.

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !