Coup d'œil sur les études de pharmacie

Par La rédaction de l'Etudiant, mis à jour le 15 Février 2021
4 min

Les études pour devenir pharmacien durent, au minimum, six ans. Mais contrairement aux idées reçues, le métier que vous exercerez peut être très différent selon la spécialité choisie en quatrième année : l'industrie, l'officine ou l'internat.

Comme pour les autres filières médicales (médecine, odontologie et maïeutique), pour accéder aux études de pharmacie, vous devrez d'abord passer le cap de la sélection. Deux voies principales permettent désormais d’y accéder après le bac : le parcours spécifique accès santé (PASS) ou bien une licence avec option "accès santé" (L.AS), c’est-à-dire une majeure au choix (chimie, biologie, droit…), associée avec une mineure santé. Cette année propédeutique se déroule à l'université et reste assez généraliste.

Lire aussi

Un mix entre théorie et TP dès le premier cycle

Une fois votre PASS ou L.AS validé, vos études de pharmacie peuvent commencer. Elles se découpent en cycles : les deuxième et troisième années correspondent au premier cycle où vous validerez un diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques, puis, les quatrième et cinquième années valident votre deuxième cycle avec un diplôme de formation approfondie en sciences pharmaceutiques à la clé. Biochimie, biologie végétale, chimie organique, galénique (préparation des médicaments pour les rendre administrables), physiologie, statistiques… le programme, varié, est réparti entre cours théoriques et enseignements dirigés.

Dès la deuxième année, les TP (travaux pratiques) sont nombreux : extraction de composés, fabrication de poudres et de pommades… Trois stages (l’un obligatoire de six semaines ou de deux fois trois semaines en officine, les deux autres optionnels) sont programmés avant la fin du premier cycle.

Lire aussi

Industrie, officine ou internat ?

La quatrième année permet de s’orienter vers l’une de ces trois voies possibles : l'industrie, l'officine ou l'internat. Puis, la cinquième année, dite "AHU" (année hospitalo-universitaire), met l’accent sur la pratique. Les étudiants appliquent, pendant un an à mi-temps ou six mois à temps plein, leur savoir à l’hôpital. Les futurs spécialistes en industrie doivent, en plus, trouver un stage au cours de l’année.

En sixième année, les étudiants peuvent se diriger vers le cycle court (spécialité officine ou industrie) pour obtenir au bout d’un an leur diplôme d’État (DE) de docteur en pharmacie. Ils devront pour cela soutenir leur thèse et effectuer un stage de six mois à temps plein. Certains réalisent ce stage final à mi-temps et font un master en parallèle.

Lire aussi

Un cycle long en internat

Après leur cinquième année, les étudiants peuvent aussi opter pour le cycle long. Accessible sur concours, l’internat (quatre ans après la cinquième année) débouche à la fois sur le DE et sur un DES (diplôme d’études spécialisées) dans trois filières au choix : biologie médicale (option biologie médicale spécialisée ou biologie médicale polyvalente), innovation pharmaceutique et recherche ou pharmacie hospitalière (option pharmacie hospitalière générale ; développement et sécurisation des produits de santé ou radiopharmacie qui dure cinq ans et non quatre). La formation est alors rémunérée.

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !