1. Parcoursup, un vaste champ de formations agricoles
Boîte à outils

Parcoursup, un vaste champ de formations agricoles

Envoyer cet article à un ami
L'agriculture fournit un vaste champ de possibilités en matière de formations, dont beaucoup recrutent via Parcoursup. // © plainpicture/Philippe Leroux
L'agriculture fournit un vaste champ de possibilités en matière de formations, dont beaucoup recrutent via Parcoursup. // © plainpicture/Philippe Leroux

Vous trouverez dans Parcoursup plusieurs centaines de formations supérieures liées au secteur de l’agriculture : des BTSA, DUT, classes prépa... qui peuvent être des voies d'accès vers les écoles agro-véto ou du paysage.

Envie de travailler dans les champs, de développer l'agro-biologie, de préserver les écosystèmes menacés ? L'enseignement supérieur agricole est peut-être fait pour vous. Alors que le Salon international de l'agriculture bat son plein et que vous devez peaufiner vos vœux d'orientation, l'Etudiant fait le point sur les différentes possibilités de formations postbac proposées via la plate-forme nationale.

Lire aussi : La carte interactive de Parcoursup, un outil de plus pour faire son choix

20 spécialités de BTSA

Il existe une vingtaine de spécialités de BTS (brevets de technicien supérieur) dans le secteur de l’agriculture, depuis le BTSA ACSE qui permet de gérer une exploitation agricole, jusqu’au BTSA viticulture-œnologie en passant par le BTSA aménagements paysagers ou élevage, soins et entraînement des chevaux.

Lire aussi : Les BTS du secteur agriculture-agroalimentaire

Certaines spécialités sont plus particulièrement porteuses d’emploi, comme le BTSA productions animales ou encore le BTSA technico-commercial qui affichent des taux d’insertion professionnelle élevés (respectivement 95 % et 93 %) selon les chiffres 2018 du ministère de l’Agriculture.

Un DUT tremplin

Autre formation courte, le DUT (diplôme universitaire de technologie) génie biologique avec ses différentes options (agronomie, génie de l’environnement, industries agro-alimentaires…). Ce diplôme peut vous ouvrir les portes d’une licence professionnelle, d’un master ou de certaines écoles d’ingénieurs par la voie des admissions parallèles.

Lire aussi : Le palmarès des DUT génie biologique les plus attractifs

Accessibles après un BTS ou un DUT ou aux étudiants ayant validé une deuxième année de licence, plusieurs licences professionnelles peuvent aussi être envisagées pour vous former aux métiers de l'agriculture, de l'agro-alimentaire ou encore de la commercialisation des productions agricoles.

Des prépas aux concours agro-véto et des écoles du paysage

Si vous avez suivi la spécialité EAT (écologie-agronomie et territoires) en terminale S, vous êtes d’autant plus légitime pour postuler aux classes prépa BCPST (biologie, chimie, physique, sciences de la Terre). Ces prépas agro-véto vous entraînent plus particulièrement aux concours des écoles d’enseignement supérieur d’agronomie, vétérinaires ou du paysage.

Lire aussi : Le classement des prépas BCPST

Sur Parcoursup figurent 54 prépas BCPST en 2019. À noter : parmi les cycles universitaires préparatoires aux grandes écoles, l’université d’Aix-Marseille propose également une préparation aux concours agronomiques et vétérinaires.

Les écoles d'ingénieurs, les écoles vétérinaires et les écoles du paysage

Huit écoles publiques d'ingénieurs postprépa relèvent du ministère de l'Agriculture : Agrocampus Ouest, AgroParis Tech, Agrosup Dijon, VetAgro Sup (site de Clermont-Ferrand), Oniris Nantes, Montpellier SupAgro et l'ENGEES (École nationale du génie de l'eau et de l'environnement) à Strasbourg. Ces écoles proposent des formations pour devenir ingénieur dans les sciences du vivant : par exemple, ingénieur conseiller agricole, sélectionneur végétal ou ingénieur consultant secteur eau.

Lire aussi : Au cœur d'AgroParisTech chez les futurs ingénieurs agronomes

C'est aussi à l'issue d'une classe préparatoire que vous pourrez présenter le concours commun aux quatre écoles vétérinaires qui délivrent le diplôme d'État de docteur vétérinaire : l'École nationale vétérinaire d'Alfort (ENVA), VetAgroSup (site de Lyon), Oniris Nantes et l'ENVT (l'École nationale vétérinaire de Toulouse). Enfin, l'ENSP (École nationale supérieure de paysage) sur ses campus de Versailles et Marseille vous prépare au diplôme d'État de paysagiste. Mettez-vous au vert !