1. Supérieur
  2. Parcoursup - Inscriptions dans le supérieur
  3. Parcoursup : les attendus en licence de sciences humaines et sociales
Boîte à outils

Parcoursup : les attendus en licence de sciences humaines et sociales

Envoyer cet article à un ami
"Avoir de l'intérêt pour la recherche documentaire" fait partie des exigences demandées pour entrer dans une licence de SHS. // © hilophoto/Fotolia
"Avoir de l'intérêt pour la recherche documentaire" fait partie des exigences demandées pour entrer dans une licence de SHS. // © hilophoto/Fotolia

Depuis le 22 janvier 2020, les candidats peuvent s’inscrire et sélectionner leurs vœux sur Parcoursup. Sur la plate-forme d’admission, chaque formation affiche ses attendus nationaux et/ou locaux. Des critères qu’il faut avoir en tête avant de postuler. Voici ce qu’il faut savoir sur les licences humanités, histoire, histoire de l'art et archéologie, géographie et aménagement, sociologie, sciences sociales et sciences de l'Homme, anthropologie, ethnologie.

Avant d’enregistrer un vœu sur Parcoursup, vous devez d’abord lire la fiche détaillée de la formation. Une fiche récapitulative des éléments essentiels à connaître tels que les critères d’examen des dossiers, la réussite et les débouchés des étudiants, les frais ou encore la capacité d’accueil de la formation.

Vous trouvez également la liste des attendus nationaux. Fixés, entre autres, par le ministère de l’Enseignement supérieur et les directeurs de formation, ils permettent de donner un aperçu du profil recherché par les établissements. Les attendus en licence restent assez généraux : avoir un bon niveau en langues étrangères, maîtriser le français, avoir une culture générale solide, être autonome…

Lire aussi : Parcoursup : comment s'inscrire à l'université ?

Certaines formations ajoutent également des attendus locaux, propres à chaque établissement pour spécifier les critères de sélection. Car si le nombre de candidats ayant postulé est plus important que la capacité d’accueil, les formations choisiront en priorité les futurs étudiants qui répondent à toutes ces exigences.

De votre côté, ces attendus vous permettent aussi de mieux cibler la formation et de mieux connaitre les disciplines étudiées dans la licence visée. Voici les attendus dans les filières des sciences humaines et sociales, à savoir les licences humanités, histoire, sociologie, sciences sociales, histoire de l'art et archéologie, géographie et aménagement et sciences de l'Homme, anthropologie, ethnologie.

Lire aussi : Pourquoi étudier à l'université ?

Licence d'humanités

Argumenter à l'écrit et à l'oral

Produire des argumentations structurées, analyser, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés : tel est ce qu'on va vous demander en licence d'humanités. À cette fin, un solide niveau en langues et des capacités d'expression, écrite et orale, sont nécessaires.

Maîtriser au moins une langue étrangère

En humanités, vous suivrez des cours de langues vivantes. La maîtrise d'une langue étrangère de niveau bac est indispensable.

Avoir le goût de la démarche scientifique

Savoir comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts est nécessaire.

S'intéresser aux sciences humaines

En licence d'humanités, vous vous intéresserez à l'étude et à la compréhension du phénomène humain. Avoir un goût pour sa richesse, sa diversité et sa complexité est indispensable.

Être autonome et organisé

En licence d'humanités, vous devez être capable d'organiser – seul ou en petit groupe – votre travail, de chercher les ressources par vous-même. En outre, seuls certains cours sont obligatoires (les travaux dirigés) et exigent des rendus, eux aussi, obligatoires. Vous devez donc faire preuve d’autonomie.

Licences d'histoire, de sociologie ou de sciences sociales

Les attendus en licence d'histoire, de sociologie et de sciences sociales sont les mêmes que pour les licences d'humanités, auxquels il convient d'ajouter :

Avoir de l'intérêt pour la recherche documentaire

Vous devrez au cours de votre formation, rechercher et analyser de nombreuses sources très diverses. Il vous faudra également les comprendre et les mettre en perspective.

S'intéresser aux questions historiques, politiques, économiques et sociales

L'histoire est connectée aux réalités politiques, économiques et sociales. Autant de domaines pour lesquels vous devez montrer de l'intérêt.

Licence d'histoire de l'art et archéologie

Les attendus en licence d'histoire de l'art et archéologie sont également les mêmes que pour les licences d'histoire, de sociologie et de sciences sociales, auxquels il convient d'ajouter :

S'intéresser à l'art, l'archéologie, l'histoire et la culture

La licence d'histoire de l'art et archéologie étant interdisciplinaire, vous devez afficher une curiosité pour les phénomènes artistiques, culturels et visuels dans une perspective historique.

Licence de géographie et aménagement

Les attendus en licence de géographie et d'aménagement sont les mêmes que pour les licences d'histoire, de sociologie et de sciences sociales, auxquels il convient d'ajouter :

S'intéresser aux questions de société, aux problématiques environnementales, à l'aménagement et l’occupation des espaces

Du fait du caractère transdisciplinaire de la licence de géographie et aménagement, vous devez afficher de la curiosité pour l’environnement, l’aménagement des territoires et le lien social qui font appel à des notions relevant du droit, des sciences de la vie et de la Terre, de la sociologie et du numérique.

Licence de sciences de l'Homme, anthropologie, ethnologie

Les attendus en licence de sciences de l'homme, anthropologie, ethnologie sont les mêmes que pour les licences d'histoire, de sociologie et de sciences sociales, auxquels il convient d'ajouter :

S'intéresser aux questions historiques, politiques, économiques et sociales

Les dimensions historique, politique, économique et sociale sont présentes en licence de sciences de l'homme, l’anthropologie et l’ethnologie, ce qui implique que vous soyez curieux de chacun de ces aspects.

Lire aussi : Georges Haddad : pourquoi étudier les sciences humaines et sociales ?