Physique et chimie

Les poursuites d’études dans cette filière se déroulent soit à l’université, soit en école d’ingénieurs. Si vous êtes bon en mathématiques, pensez à l’option prépa.

Physique et chimie
Ces deux matières donnent accès à de nombreux cursus. Côté débouchés, il existe deux voies principales : l’enseignement et la recherche ou l’industrie. Dans ce dernier domaine, le choix des secteurs d'activité est très vaste : BTP (Bâtiment et Travaux Publics), contrôle qualité, imagerie médicale, industrie chimique ou pharmaceutique, nucléaire…

Licence scientifique : une formation généraliste

Les universités délivrent des licences de chimie, de physique ou de physique-chimie, mais aussi des licences Sciences pour l’ingénieur, avec des parcours en physique appliquée et instrumentation (Aix-Marseille) ou génie mécanique et matériaux (Lorient). Dans tous les cas, la physique et la chimie ne sont pas les seules disciplines enseignées.

La première année de licence (L1) est souvent un portail pluridisciplinaire scientifique : mathématiques, informatique et physique ou physique, chimie et sciences de la Terre. 

Certaines universités ont mis en place des parcours renforcés de deux ans dont un parcours intégré des écoles d'ingénieurs Polytech (PeiP).

afin d'intégrer l’une des écoles du réseau Polytech.

À l’issue de la licence, l’enseignement et la recherche sont la suite logique de ces cursus généralistes, à condition de continuer en master, voire en doctorat.

Prépas PC et PSI : pour les matheux

L’entrée en classe préparatoire s’effectue après l’examen d’un dossier.

En première année
de prépa, les étudiants plus attirés par la physique et la chimie que par les mathématiques s’orienteront vers la filière PCSI (Physique, Chimie, Sciences de l’Ingénieur). Malgré les 12 heures hebdomadaires de physique et chimie, les mathématiques ne sont pas abandonnées pour autant. Il faut compter 10 heures de cours par semaine dans cette matière.

En seconde année, si les étudiants choisissent plutôt la voie PC (Physique-Chimie), d’autres optent pour la voie PSI (Physique et Sciences de l’Ingénieur). Les filières PC et PSI laissent une place plus importante aux travaux pratiques que la voie MP (Mathématiques-Physique). Il existe des prépas PC* et PSI*, réservées aux meilleurs élèves, dans lesquelles enseignement et entraînement aux concours sont plus approfondis.
Après la prépa, différents concours d’entrée en écoles d’ingénieurs s’offrent aux étudiants.

Écoles d’ingénieurs : un vaste choix

Cursus après le bac en cinq ans ou en trois ans après prépa : c’est au choix ! Les écoles à bac recrutent majoritairement sur concours (concours Avenir, concours GEIPI-Polytech pour intégrer les écoles universitaires, Puissance-Alpha, etc.). Après une prépa, le concours est un passage obligé et ouvre à de nombreuses écoles d’ingénieurs.

Autre solution : intégrer après le bac, sur dossier et entretien, un CPI (Cycle Préparatoire Intégré) de la Fédération Gay-Lussac. À l’issue des deux ans de formation, il est possible d’accéder à 20 écoles d’ingénieurs en chimie sans passer de concours.

Pour aller plus loin :

Formation en école d’ingénieurs ou cursus en ingénierie à l’université, comment choisir ?

Pour quel master en sciences, techniques et formations scientifiques opter ?

Zoom sur : les biotechnologies

Il n’y a pas que la passion du vivant et des innombrables innovations rendues possibles par les biotechnologies qui unit l’astrobiologiste Cyprien Verseux et l’étudiante Julie Donzier : ils sont également tous les deux passés par l’école d’ingénieurs Sup’Biotech. Rejoignez leur discussion !

Info plus
francechimie.fr, site de l’Union des industries chimiques.
20ecolesdechimie.com, site de la Fédération des écoles de chimie et de génie chimique.

Retour aux études par secteur.