1. Supérieur
  2. Master / MBA/ Mastère
  3. Pour quel master en sciences, techniques et formations scientifiques opter ?
Décryptage

Pour quel master en sciences, techniques et formations scientifiques opter ?

Envoyer cet article à un ami
Si vous êtes passionné de sciences et techniques, de nombreuses formations s'offrent à vous. // © Skynesher/iStockphoto
Si vous êtes passionné de sciences et techniques, de nombreuses formations s'offrent à vous. // © Skynesher/iStockphoto

Il existe en France plusieurs centaines de masters en sciences et techniques, incluant masters universitaires, Mastères Spécialisés® (MS) et Masters of Science (MSc). Voici quelques pistes et des zooms par secteurs porteurs (intelligence artificielle, big data, cybersécurité, environnement, génie des matériaux) pour vous aider à faire votre choix au sein de cette offre très large et diversifiée.

Il existe trois types de masters différents dans le secteur des sciences et techniques : les masters universitaires, les Mastères Spécialisés® (MS) et les Masters of Science (MSc).

Les atouts des masters universitaires dans le domaine des sciences

Il est possible de les intégrer après avoir décroché un bac+3 en rapport avec le master concerné. On s’assure ainsi de bonnes bases dans la discipline en question. La formation est divisée en semestres et plusieurs parcours sont proposés au sein des différents domaines : mathématiques, informatique, physique/génie des matériaux, chimie, génie civil, SVT/environnement. Notez que les masters universitaires ont pour principe d’établir des liens étroits entre la formation et la recherche et que vous pouvez d’ailleurs poursuivre par une thèse après avoir décroché votre master.

Lire aussi : Master, MSc, Mastère Spécialisé®… Faites la différence !

À qui s'adressent les Mastères Spécialisés® (MS) dans les disciplines scientifiques ?

Ces formations, labellisées par la Conférence des grandes écoles (CGE), sont dispensées au sein d’écoles d’ingénieurs pour leur grande majorité. Accessible après un bac+4 ou un bac+5, un Mastère Spécialisé permet d’acquérir une expertise facilitant l’intégration du monde de l’entreprise à des postes plus qualifiés, et peut être suivi au format "executive", à raison d’une semaine de cours par mois. Quelques secteurs abordés dans le domaine des sciences et techniques : environnement/énergie, génie civil/construction, ou encore informatique/traitement de l’information/réseaux.

Masters of Science (MSc) : une forte dimension internationale

Egalement labellisés par la CGE, les Masters of Science ont pour objectif de proposer une formation à forte dimension internationale après la licence. Les étudiants ont le choix parmi une offre de spécialisations moins dense, mais à la qualité tout aussi reconnue, et avec l’avantage d’un stage en entreprise de plusieurs mois intégré à la formation. Souvent très proches des entreprises du domaine concerné, les MSc permettent ensuite un accès plus facile à des emplois identifiés.

Lire aussi : Les meilleurs Mastères Spécialisés® en sciences, technologies et santé

Intelligence artificielle : l'avenir pour tous ?

Le numérique est depuis plusieurs années un secteur en plein essor. Plusieurs masters dans ce domaine sont proposés en France, notamment à l’université de Lyon 1, à celle de Toulouse 3 ou encore à l’IA School Boulogne-Billancourt, et intègrent une importante composante informatique. Les élèves ingénieurs ayant réalisé un parcours généraliste ou passés par une spécialité informatique sont des profils qui s’épanouiront en master IA, tout comme ceux qui ont intégré à leur cursus des thématiques autour de la biologie ou des neurosciences.

Big data : toujours incontournable ?

Les étudiants de cette filière sont en grande partie issus d’écoles d’ingénieurs avec une forte culture en mathématiques appliquées et informatique, mais aussi des étudiants venant de filières universitaires de mathématiques appliquées. Ils trouveront des débouchés en entreprise, dans des start-up aussi bien que des grands groupes ou des sociétés de conseil.

Lire aussi : Intelligence artificielle : les formations pour être à la pointe

Cybersécurité : plus que jamais d'actualité !

Les questions autour de la sécurité des données sont également au cœur des préoccupations des entreprises et organismes de tous secteurs d’activité. Elles sont traitées dans les masters en cybersécurité que proposent notamment les universités de Limoges ou de Rennes. Le MBA Management de la cybersécurité de l’Institut Léonard de Vinci, le master Ingénieurie de la cybersécurité de l’IMT Lille Douai ou encore le master Réseaux et Télécommunication Parcours Administration et Sécurité des Réseaux de l’université de Reims Champagne-Ardenne sont des exemples de bac+5 que vous pouvez décrocher dans ce domaine.

Environnement : de plus en plus nécessaire

Il existe des masters en environnement dans de nombreuses villes de France, qui intègrent des étudiants généralement titulaires d’une licence ou d’un bachelor en environnement, biologie, chimie. Matières premières, modes de fabrications, distribution… l’ensemble de la chaîne de production est susceptible d’être concernée par les politiques de RSE.

Lire aussi : Biodiversiré : des métiers pour sauver la cathédrale du vivant

Les emplois sont à trouver principalement dans la gestion des déchets, l’économie circulaire, les systèmes de management QSE (Qualité Sécurité Environnement), la gestion des risques, la gestion des milieux naturels, de l’eau et des sols. Deux exemples de formations à bac+5 : le master Environnement de l’ISA Lille, le MS Management de la Qualité de la Sécurité et de l’Environnement du CESI (plusieurs campus en France).

Où suivre un master Génie des matériaux ?

Aujourd’hui, les matériaux céramiques avancés s’intègrent partout. Il existe donc des besoins de professionnels capables de travailler de nouvelles techniques, particulièrement dans les domaines de l’énergie, des technologies de l’information et de la communication ou encore de la santé. Une trentaine d’établissements en France proposent des masters assimilés génie des matériaux, notamment les universités de Nice-Côte-d’Azur, de Strasbourg ou encore de Grenoble, Toulouse INP, ou encore l’université Polytechnique Hauts-de-France.