1. Avant de tenter les grands concours de la fonction publique : décrochez un stage !

Avant de tenter les grands concours de la fonction publique : décrochez un stage !

Envoyer cet article à un ami

Un bon moyen de savoir si vous êtes fait pour le métier qui vous attire aujourd’hui, c’est aussi de faire un stage. N’hésitez pas à contacter, dès l’année de 3ème, un magistrat - ou même un avocat si vous visez une carrière judiciaire – pour passer une semaine auprès d’eux en observation. Les administrations sont moins sollicitées que les entreprises et y décrocher un stage, n’est pas mission impossible, loin de là. Dans l’académie de Marseille, la police scientifique accueille chaque année, par exemple, des collégiens. Ce 1er stage d’observation pourra être complété par un stage plus long pendant la licence. Vous comprendrez mieux les enjeux politiques et administratifs auxquels est confronté un haut fonctionnaire.

"Raconter, lors des oraux que l’on veut faire ce métier depuis longtemps et qu’on le connaît bien est un plus indéniable", souligne Marie Masclet de Barbarin, maître de conférences à la faculté de droit d'Aix-Marseille 3. Le jury 2010 du concours de conservateur du patrimoine le martèle aussi dans son rapport : "On ne répètera enfin jamais assez : le candidat doit être préparé à ce que le jury l’interroge sur ses préférences pour un métier et pour la fonction publique et que ses réponses doivent être nourries et argumentées". Vous voilà prévenus  !

Le conseil de Mathilde, reçue au concours de commissaire de police, à 23 ans


Mathilde a toujours voulu être commissaire. Après un bac ES, elle s’inscrit en fac de droit. 5 ans plus tard, son rêve est devenu réalité. A 25 ans, elle s’apprête à faire ses premiers pas professionnels dans un commissariat à Roubaix (59).


"J’ai fait beaucoup de stages pendant mes études de droit : j’ai passé 15 jours au SRPJ (service régional de police judiciaire) de Rouen (76) l’année de L2, puis une semaine dans un tribunal de grande instance, une autre chez un avocat. En fin de L3, je suis restée 3 semaines au commissariat d’Evreux (27), à la sécurité publique. Puis, entre le M1 et le M2, je suis retournée au SRPJ de Rouen pour 3 semaines. A chaque fois, ces stages m’ont boostée. L’inconvénient de préparer un concours de niveau bac+5, c’est qu’il faut patienter et ne pas perdre son objectif de vue. Je revenais motivée, avec la confirmation que ce domaine professionnel et l’ambiance me plaisaient."

Céline Manceau

Sommaire du dossier
Retour au dossier Concours de la haute fonction publique : votre plan d’action dès le lycée Les grands concours de la fonction publique : suivez l’actualité pour faire la différence Pour réussir les grands concours : parlez français ! Les grands concours de la fonction publique : créez votre propre culture générale Avant de tenter les grands concours de la fonction publique : décrochez un stage ! Les grands concours de la fonction publique : inscrivez-vous en droit ou en sciences politiques Pour les oraux des grands concours de la fonction publique : faîtes du théâtre !