1. La fonction publique hospitalière

La fonction publique hospitalière

Envoyer cet article à un ami

Le monde de la santé rassemble des établissements privés, des établissements publics et l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris). La fonction publique hospitalière ne comprend que l’AP-HP, les établissements publics qui dépendent des communes, des départements ou de l’État.

Il s’agit des établissements publics de santé et des syndicats inter-hospitaliers, des hospices publics, des maisons de retraite publiques (hormis celles du bureau d’aide sociale de Paris), des établissements publics ou à caractère public relevant des services départementaux de l’aide sociale à l’enfance et des maisons d’enfants à caractère social, des établissements publics ou à caractère public pour mineurs ou adultes handicapés ou inadaptés (sauf les établissements nationaux, les établissements d’enseignement et les établissements d’éducation surveillée), des centres d’hébergement et de réadaptation sociale publics ou à caractère public, et enfin du centre d’accueil et de soins hospitaliers de Nanterre.

Quoi sont les fonctionnaires hospitaliers ?

Chaque établissement de santé fonctionne de manière autonome et gère son propre personnel : les fonctionnaires hospitaliers qui dépendent à la fois du statut général des fonctionnaires de 1983 et du statut de la fonction publique hospitalière qui date de 1986. Par ailleurs, la fonction publique d’État et la fonction publique territoriale peuvent, elles aussi, recruter du personnel médical (infirmier, médecin) qui n’appartient pas à la fonction publique hospitalière.

La fonction publique hospitalière emploie, elle, environ 853.000 fonctionnaires (dont les trois quarts sont des femmes) auxquels s’ajoutent près de 98.600 médecins, biologistes, pharmaciens et orthodontistes qui, eux, ont un statut différent de celui des fonctionnaires.

Le personnel fonctionnaire est composé quant à lui :

- du personnel des services de soins (infirmiers, diététiciens, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, aides-soignants, auxiliaires de puériculture, brancardiers, etc.) ;
- du personnel médico-technique (manipulateurs en électroradiologie, aides laboratoire, préparateurs en pharmacie, etc.) ;
- du personnel social (assistants de service social, éducateurs de jeunes enfants, éducateurs spécialisés, etc.) ;
- du personnel administratif (directeurs d’hôpital, adjoints administratifs, secrétaires médicaux, standardistes, etc.) ;
- du personnel technique (ingénieurs, ouvriers, etc.).

Comment sont organisés les concours ?

Les concours de la fonction publique hospitalière peuvent être organisés par l’État au niveau national (direction des hôpitaux et de l’offre de soins) ou dans chaque département ou région directement par les établissements hospitaliers. Comme dans la fonction publique d’État, les candidats reçus à un concours sont ensuite affectés à un poste par les directeurs d’hôpitaux. À noter, l’ensemble du personnel médical, soignant, paramédical et social est généralement recruté par le biais de concours sur titre.

Tous les concours de la fonction publique sont dans le moteur de recherche de letudiant.fr

Sommaire du dossier
Retour au dossier La fonction publique d’Etat La fonction publique territoriale La fonction publique hospitalière La fonction publique de la Ville de Paris La fonction publique européenne