Brexit : les nouvelles règles du jeu pour un job au Royaume-Uni

Par Etienne Gless, publié le 13 Janvier 2021
6 min

Depuis le 1er janvier 2021, de nouvelles règles s’appliquent aux Européens qui souhaitent travailler au Royaume-Uni. Sa sortie de l’Union européenne complique l’obtention d’un job étudiant ou d’un premier emploi au sein de ce pays, mais n’abandonnez pas. Plus vous possédez de compétences recherchées, plus vous avez de chances d'obtenir un visa. L’Etudiant vous explique les nouvelles règles du jeu.

Couplé à l’épidémie de Covid-19, particulièrement ravageuse à Londres, le Brexit peut dissuader de prendre un job étudiant ou de chercher un premier emploi de l’autre côté de la Manche. L’accord de commerce et de coopération signé le 24 décembre entre le Royaume-Uni et l’Union européenne change effectivement la donne : oui, il est désormais plus compliqué d'aller travailler outre-Manche.

Si le Royaume-Uni souhaite privilégier les sujets de sa Majesté et éviter la course aux petits jobs de nombreux Européens débarquant sur le sol britannique, nos voisins sont toujours à la recherche de personnes diplômées ou particulièrement talentueuses et compétentes. Plus vous êtes qualifié et travaillez dans des secteurs d'activité stratégiques, plus vous serez le bienvenu pour travailler.

Lire aussi

Instauration d'un visa d'immigration à points

"Le Royaume-Uni a instauré un système d’immigration à points ("points-based immigration system") qui donne priorité aux aptitudes et talents des personnes", explique le gouvernement britannique. Pour avoir le droit d'y travailler, vous devrez cumuler 70 points, attribués en fonction de vos compétences et qualifications. Par exemple, savoir parler anglais vaut 10 points, obtenir une offre d’emploi d'un salaire supérieur à un seuil de 20.480 £ (29.445 €) vaut 20 points, etc. Les frais de dossier pour décrocher le visa peuvent varier de 660 € à près de 1.400 €.

Visa de travailleur qualifié : le "Skilled Worker Visa"

Pour venir travailler au Royaume-Uni, le visa principal est le visa de travailleur qualifié nommé "Skilled Worker Visa". Pour l’obtenir vous devez en principe remplir les conditions suivantes :

  • avoir obtenu une offre d’emploi venant d’un employeur agréé avec le niveau de la qualification requise ;
  • être rétribué au salaire minimum de 25.600 £ (30.000 €) ou au taux en vigueur pour un travail particulier, le plus élevé de ces deux montants étant retenu. Vous pouvez néanmoins toucher un salaire inférieur dans certains cas, en particulier si vous avez moins de 26 ans ou signez un contrat de travail de courte durée (lire l'encadré en fin d'article) ;
  • parler au minimum un niveau d’anglais intermédiaire, le B1 (conformément au cadre européen commun de référence pour les langues).

Lire aussi

Une procédure accélérée pour un emploi dans la santé

Médecins, infirmiers et personnels de santé qui s'expatrient au Royaume-Uni bénéficient d'une procédure accélérée et de frais réduits. Si vous travaillez dans un secteur éligible de la santé et décrochez une offre d’emploi de la part du service public de santé (le NHS pour National Health service, ndlr), du secteur de l’assistance sociale ou d’employeurs fournissant des services au NHS, alors vous pouvez postuler pour le visa spécifique du secteur de la santé, le "Health and Care Visa".

Vous devrez bien sûr toujours parler anglais et répondre aux critères de la procédure des travailleurs qualifiés. Si vous êtes éligible pour postuler à ce visa du secteur de la santé, vous serez également exonéré du paiement des surtaxes de santé à l’immigration (Immigration Health Surcharge).

Le "Graduate visa" si vous êtes diplômé au Royaume-Uni

Si vous obtenez votre diplôme au Royaume-Uni, vous pourrez postuler au "Graduate visa" à partir de juillet 2021. Ce visa "spécial diplômés" vous permettra de rester, de chercher un emploi et de travailler sur une période de deux ans maximum après la fin de vos études, et même trois ans si vous êtes étudiant de 3ème cycle et préparez un PhD (doctorat).

Lire aussi

Des visas spécifiques pour les startuppers, sportifs ou artistes

Le Royaume de sa grâcieuse majesté a mis en place d’autres visas de travail spécifiques pour toute une série de catégories socio-professionnelles. Chacun avec sa procédure propre d’obtention. Ainsi, il existe un visa spécifique pour les entrepreneurs innovants (créateurs de start-up), les ministres des cultes, les sportifs ou les artistes.

Talents de niveau mondial : venez, même sans offre d’emploi !

"Les personnes ayant des compétences uniques enrichissant le savoir, l’économie et la société britannique sont bienvenus peuvent bénéficier d'un visa 'Global talent'", annonce le gouvernement anglo-saxon. Ce visa s’adresse aux travailleurs les plus qualifiés. Il leur permet d'aller outre-Manche même sans offre de travail en poche. Les chercheurs, scientifiques, spécialistes en ingénierie, mathématiques ou en technologies numériques, par exemple, peuvent postuler pour le visa "Global Talent" sur le site du gouvernement britannique.

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road