1. Samuel, d’élève-ingénieur à "sommelier du parfum"
Portrait

Samuel, d’élève-ingénieur à "sommelier du parfum"

Envoyer cet article à un ami
Samuel a créé sa start-up pour aider les consommateurs à choisir parmi les 2.500 parfums qui sortent par an. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l'Etudiant
Samuel a créé sa start-up pour aider les consommateurs à choisir parmi les 2.500 parfums qui sortent par an. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l'Etudiant

Samuel Fillon, 25 ans, a décidé de lancer sa start-up une fois diplômé de l’École nationale des ponts et chaussées. Son projet : aider les consommateurs à trouver un parfum qui leur correspond.

Samuel Fillon est persévérant. Après son bac S, il n’obtient que son 19e vœu parmi les classes prépas scientifiques choisies. Après un an en MPSI (mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur) à Saint-Étienne, il se réoriente en PC (physique, chimie) à Annecy. "J’ai harcelé plusieurs établissements pour obtenir une place, en vain." Il décide alors de cuber [redoubler la deuxième année], dans le lycée Thiers, à Marseille. "Il fallait que je trouve un bon environnement pour décrocher l’une des meilleures écoles d’ingénieurs." Et cela a marché : il intègre l’École nationale des ponts et chaussées.

Savoir conseiller un parfum

Samuel a créé sa start-up après avoir constaté un manque : "Je cherchais un parfum à base de santal, et la vendeuse était incapable de m’aider. "

Lire aussi : Les autres portraits des jeunes qui vont faire la une

Il part à Tokyo et revient avec l’idée de creuser cette niche. "Il y a trente ans, une centaine de nouveaux parfums sortaient par an. Aujourd’hui, c’est plus de 2.500 références. C’est souvent difficile pour les clients et les vendeurs de s’y retrouver…"

Un marché potentiel

Dès 2016, il s’attelle à son projet. Pour la Saint-Valentin 2017, il lance un chatbot de 30.000 références, qui permet de trouver le parfum qui s’harmonise le mieux à la personnalité. Sommelier du parfum, sa start-up, profite de "l’excellence des produits français", en démarchant les grandes marques et les chaînes de distribution pour leur proposer un service sur mesure. Lauréat des concours Start in Cosmetic et PEPITE-Tremplin, son entreprise réussit à lever 70.000 €, fin 2017, et espère obtenir une bourse French Tech auprès de la BPI France. De quoi penser à un futur développement

Kangae, le site Web des 15–25 ans qui donne le goût d'entreprendre

Vous êtes collégien, lycéen, étudiant… et vous avez envie de créer votre entreprise ? La plate-forme Kangae, dont l'Etudiant est partenaire, met à votre disposition toutes les ressources pour vous donner les outils pour vous lancer et concrétiser vos projets.