Le salon Big 2020 de BPI France : la place capitale des jeunes dans l'entrepreneuriat

Par Gabriel Joly, publié le 02 Octobre 2020
4 min

Ce jeudi 1er octobre avait lieu à Paris la 6e édition du salon Bpifrance Inno Generation (Big). Cet événement dédié à l’entrepreneuriat est l’occasion pour certains jeunes de venir s’informer et rencontrer des professionnels.

Dès l'ouverture, à 9 heures, l'AccorHotel Arena de Bercy, qui accueille les participants du salon Big, commence à se remplir. Tout au long de la journée, des conférenciers sont attendus pour intervenir sur différents aspects de l’entrepreneuriat et partager leur expérience. Une jauge de 1.000 personnes présentes simultanément sur le salon ayant été fixée, l’événement et les conférences ont été également retransmis en ligne.

Malgré des conditions sanitaires qui modifient le déroulé habituel de cette 6e édition du salon, les professionnels du milieu, tous masqués, étaient au rendez-vous pour échanger. Le président de la République, Emmanuel Macron, était là lui aussi pour renouveler son soutien aux plus jeunes qui peinent à trouver de l’emploi.

Lire aussi

Un événement pour se faire connaître des acteurs du milieu

Quelques jeunes arpentent justement les couloirs du salon à la recherche de professionnels à interroger. "Je suis là pour discuter avec des entrepreneurs et m’imprégner de ce milieu. C’est aussi un moyen de me faire des contacts", explique Julie, en master de finance à Dauphine.

Leur démarche s’avère pertinente, puisque du côté des entreprises, certains sont présents pour attirer les futurs entrepreneurs, comme l’explique un conseiller en stratégie : "Mon rôle c’est de connecter des grands groupes à des start-up créées par des jeunes pour collaborer."

Les jeunes sont en effet une cible pour les entreprises selon Emmanuel Jamin, directeur commercial de la société Famoco : "c’est une génération qui baigne dans la sphère numérique et qui peut permettre aux entreprises d’évoluer". Pour cela, il considère qu’il faut également aider et conseiller ceux qui ont fait le choix de l’alternance et se retrouvent bloqués pour leurs diplômes.

Lire aussi

Un conseil si vous voulez entreprendre : ne rien lâcher !

Le principal conseil donné à cette génération de jeunes parmi lesquels nombreux souhaitent entreprendre est celui de la ténacité. D’autant plus en cette période sanitaire difficile, ceux qui veulent lancer leurs projets doivent s’accrocher pour ne pas abandonner.

"J’ai créé ma marque de vêtements et ça a bien marché. Ça m’a montré que quand tu es jeune, il ne faut pas avoir peur d’avoir des projets. La clé c’est d’oser", raconte Mass qui s’est lancé à 30 ans.

Lire aussi

Des structures peuvent vous aider à vous lancer

Toutefois les entrepreneurs croisés sur le salon sont unanimes, il ne faut pas se lancer seul avec la volonté de créer son projet. "L’entrepreneuriat, ce n’est pas une question d’âge. Par contre, il faut être bien accompagné", met en garde Anthony Marchais, chef de projet à CitésLab qui aide à mettre en place les projets de certains jeunes issus de quartiers.

Tout est fait pour favoriser l’entrée des jeunes dans le domaine de l’entrepreneuriat. Pour Alix Marthet, chargée de mission au Réseau des couveuses d’entreprises, il est important pour un jeune d’être soutenu par des réseaux d’accompagnements avant de se lancer. Les différents acteurs peuvent en effet permettre de structurer et orienter le projet.

Ces intervenants ne sont pas à la base du projet mais ils représentent une vraie aide. Tout ce que l'entrepreneur a à fournir, c'est une idée, de la patience… et de la passion !

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une création d'entreprise

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !