1. Ils ont créé Genius, un réseau d’étudiants-entrepreneurs
Portrait

Ils ont créé Genius, un réseau d’étudiants-entrepreneurs

Envoyer cet article à un ami
L'équipe fondatrice de Dauphine Genius // © Kévin N.
L'équipe fondatrice de Dauphine Genius // © Kévin N.

En 2013, Alexis Tuil, Raphaël Fettaya et Ethan Sebban, trois élèves de l’université Paris-Dauphine, créent Genius. Objectif de l’association : rassembler la communauté d’étudiants intéressés par l’entrepreneuriat autour d’événements et de projets communs. Aujourd’hui, elle compte une centaine de membres.

Nombreux sont les étudiants qui ont envie de monter leur entreprise. Peu sont ceux qui réussissent à mettre en œuvre leur projet. C'est en partant de ce constat qu'Alexis Tuil, Raphaël Fettaya et Ethan Sebban ont décidé de créer Genius, une association d'étudiants qui ont la fibre entrepreneuriale.

Trois amis, une association

En 2013, alors qu'il termine sa licence de mathématiques à Paris-Dauphine, Alexis Tuil commence à s'intéresser au monde des start-up et monte même une application de notation de produits avec son ami Ethan. Si le projet n'aboutit finalement pas, il permet aux deux étudiants, rejoint par Raphaël, de réaliser qu'aucune structure ne promeut l'entrepreneuriat au sein de leur université. "Tout s'est fait très vite. On a eu l'idée, on en a parlé à l'administration et on a rapidement recruté vingt étudiants", raconte Alexis. C'est ainsi qu'est née "Dauphine Genius", une association permettant aux étudiants de Dauphine d'échanger autour de l'esprit entrepreneurial.

Un réseau en pleine expansion

Un an plus tard, en 2014, Alexis intègre l'école d'ingénieurs Centrale, à Paris, et décide d'y exporter l'association. "On avait réussi à s'implanter à Dauphine, je me suis dit pourquoi pas à Centrale ? Les étudiants que j'ai rencontrés m'ont conforté dans cette idée", se souvient l'étudiant. Depuis, Genius s'est implantée dans neuf écoles et universités comme les Mines, Supélec, Paris 6 ou Les Ponts et Chaussées. Workshops sur l'entrepreneuriat, "Startup Night" , etc. : chaque association organise indépendamment ses événements autour des problématiques liées aux start-up. "Notre objectif, c'est d'abord de pousser les étudiants à entreprendre, à se lancer, et surtout, de créer une communauté pour qu'on s'aide les uns les autres dans nos projets", explique Alexis.

Genius compte aujourd'hui une centaine de membres et compte bien se développer dans d'autres écoles et universités à la rentrée 2015. En septembre, Genius Global, la fédération de toutes les associations Genius verra le jour. Elle donnera une plus grande visibilité à cette communauté d'étudiants et, Alexis l'espère, "lui permettra de s'implanter dans l'écosystème parisien" de l'entrepreneuriat.