1. Jobs, Stages, Emploi
  2. Jeunes diplômés : faites jouer vos réseaux pour trouver votre emploi
Enquête

Jeunes diplômés : faites jouer vos réseaux pour trouver votre emploi

Envoyer cet article à un ami
Pour trouver un emploi, un panel assez large de dispositifs existe pour vous aider à trouver un emploi (réseaux sociaux, associations, alumnis...) // © fotofabrika / Adobe Stock
Pour trouver un emploi, un panel assez large de dispositifs existe pour vous aider à trouver un emploi (réseaux sociaux, associations, alumnis...) // © fotofabrika / Adobe Stock

Conséquence du choc de l'épidémie de coronavirus, les entreprises interrompent ou reportent beaucoup de plans de recrutement. Soignez vos réseaux pour maximiser vos chances de trouver malgré tout un poste dans les mois à venir. La force du groupe peut faire la différence !

Sans réseau, difficile de trouver du boulot ! Le dicton est d’autant plus vrai quand la conjoncture économique est difficile comme actuellement. De plus, pour les postes à partir de bac+3, 80% des emplois se trouvent par le précieux réseau. En rejoignant et en vous investissant dans un des dispositifs suivants, vous ne serez plus seul, vous vous sentirez plus fort et trouverez plus vite.

Lire aussi : Emploi des jeunes : le plan d'Emmanuel Macron pour la rentrée 2020

Exploitez le réseau des anciens élèves

Alors que les offres d’emploi se raréfient, c’est le moment d’exploiter à fond le réseau des anciens étudiants de votre école ou de votre université. Ces fameuses associations d'alumnis fédèrent les actuels et anciens étudiants et promeuvent l’établissement de formation dans les milieux socio-économiques. Elles favorisent le "réseautage" et les opportunités professionnelles pour leurs membres. La force du réseau des anciens étudiants sera cruciale pour votre insertion professionnelle en cette période. Vous entrez en relation avec des diplômés en poste qui pourront vous ouvrir des portes et vous aiguiller pour votre insertion.

Le réseau des alumnis n’est pas l’apanage des grandes écoles de commerce en particulier. Désormais, les universités s’y mettent, à l’image de l’université d’Aix-Marseille, qui a lancé son réseau en 2019. Composantes de l’université, les IUT créent aussi leurs propres associations d’anciens, comme celui de Rennes, qui a son réseau d’alumnis depuis 2018.

Lire aussi : Stage, emploi, alternance… Comment les universités vous aident à les trouver

Gardez le lien avec le réseau des anciens de votre formation et de vos premières expériences

Vous étudiez les langues étrangères à l’université de Besançon (25) ? Rejoignez le groupe LEA Besançon sur LinkedIn. Vous étudiez la gestion à la Sorbonne (75) ? Entrez, via Facebook, dans le réseau Alumni Gestion Sorbonne de l’université. Au-delà des établissements de formation, vous retrouverez sur Facebook ou LinkedIn des groupes privés de votre formation.

En rejoignant ces groupes, vous accédez à des informations et actualités spécifiques à votre filière de formation. Essentiel pour être à l’affût de la moindre opportunité professionnelle. Pensez à vous faire recommander par un professeur, un responsable de formation, des collègues ou un manager que vous avez côtoyé durant vos premières expériences professionnelles (jobs étudiants, stages, alternance…). Ils constitueront le premier cercle de votre réseau professionnel.

Lire aussi : Deux jeunes sur trois s'estiment mal préparés à la recherche d'emploi

Appuyez-vous sur les réseaux sociaux professionnels

"Inscrivez-vous dans des groupes en rapport avec votre futur métier. Regardez ce qu’écrivent les autres professionnels puis 'likez' ou partagez… ", préconise Cécile Garofoli, consultante en développement professionnel à l'Agence pour l’emploi des cadres (APEC) de Bordeaux (33). Vous pouvez rédiger des articles que vous partagerez avec votre communauté professionnelle et construire votre ligne éditoriale. Les réseaux sociaux professionnels, LinkedIn en tête, servent avant tout à vous mettre en relation avec des professionnels en poste.

Mais avant de contacter des personnes susceptibles de vous recruter ou de vous faire recruter, pensez à rendre votre profil attractif : une photo professionnelle, un titre percutant et un résumé de votre parcours avec des mots-clés pour vous distinguer. Rédigez ce résumé de façon brève et concise en expliquant ce qui vous rend unique et en y glissant des mots-clés qui correspondent à votre (futur) univers professionnel : marketing digital, e-commerce, entrepreneuriat, ingénierie… Vous pouvez ajouter à votre présentation un lien vers des documents : un écrit, vos travaux sur Instagram s'ils se prêtent à des photos, une vidéo YouTube… Tout ce qui peut vous mettre en valeur et prouver vos compétences. Ceci fait, vous pouvez solliciter vos premières recommandations et demander des mises en contact.

Lire aussi : Recherche d'emploi, 7 étapes pour trouver avec LinkedIn

N'oubliez pas les réseaux de chercheurs d'emploi

Le piège du demandeur d'emploi, c'est l'isolement. Pour ne pas rester seul et céder au découragement (ou à la paresse) vous pouvez rejoindre des collectifs de recherche d'emploi. Là encore, vous pourrez travailler à plusieurs, vous encourager mutuellement, retrouver une atmosphère de travail… car la recherche d'un job, c'est du travail.

Il existe des associations qui viennent en aide aux chercheurs d'emploi un peu partout en France. Par exemple, l'association Solidarités nouvelles contre le chômage propose ainsi depuis 35 ans un parrainage et un accompagnement bénévole aux demandeurs d'emploi.
Le réseau Cojob, créée par deux jeunes diplômées (à l'époque demandeuses d'emploi elles-mêmes), propose à des petites promotions de 10 à 15 personnes de chercher ensemble un job pendant 4 semaines à Paris et Nantes (44). C'est aussi une plateforme de mise en relation entre chercheurs d'emplois partout dans l'hexagone. L'important, dans votre recherche, est de ne pas rester seul et d'être dans l'action. Ensemble on va plus loin !

Lire aussi : Jeunes diplômés, pourquoi (et comment) s'inscrire à Pôle emploi