1. Ma première présentation en entreprise : 6 conseils pour la réussir
Coaching

Ma première présentation en entreprise : 6 conseils pour la réussir

Envoyer cet article à un ami
Pour ne pas trop stresser lors de votre première présentation, une seule solution : répéter avant ! // © Plainpicture/Westend61/zerocreatives
Pour ne pas trop stresser lors de votre première présentation, une seule solution : répéter avant ! // © Plainpicture/Westend61/zerocreatives

Faire preuve de clarté dans son exposé tout en maintenant l'attention de son auditoire, c'est tout l'enjeu d'une présentation face à des collègues. Voilà quelques recommandations pour réussir l'exercice à coup sûr dans notre nouveau volet de notre série "Mes premiers pas en entreprise".

À distance et dans un contexte international, avec huit interlocuteurs d'Europe et d'Asie ! C'est un sacré challenge que François Verdaguer, 25 ans, a du relever lorsqu'est arrivé le moment de réaliser sa première présentation, deux mois après avoir été recruté par la société de conseil en management et en technologie BearingPoint. "J'ai beaucoup travaillé mon discours, et j'avais auparavant observé mon manager lorsqu'il se livrait à cet exercice", se souvient ce jeune consultant, diplômé de Telecom ParisTech et de la Technische Universität de Munich.

1. Préparer pour mieux improviser

"Improviser ne signifie pas qu'il faille arriver sans avoir rien préparé", affirme Didier Chambaretaud, consultant indépendant, animateur de conférences TEDx et auteur de "18 minutes pour réussir votre présentation" (Éditions Eyrolles, 2016). Un avis partagé par François Verdaguer. "C'est la préparation qui fait la réussite d'une présentation ! L'objectif est de transmettre un message, celui-ci doit donc être suffisamment travaillé pour être clair et structuré. Cela ne s'improvise pas", constate-t-il.

Consulter nos offres d'emploi

2. Utiliser les slides comme support

Proposer des slides très complets, reprenant toutes les idées développées lors de la présentation... c'est une tentation courante. "Les slides ne doivent pas se substituer au discours. Ils ne sont qu'un support sur lequel ne doivent figurer que quelques idées clés venant renforcer le propos", assure François Verdaguer qui n'utilise pas d'illustrations de "remplissage". "Elles distraient l'attention", remarque-t-il.

3. Rédiger... mais pas trop

Lorsque l'exercice de la présentation n'est pas encore maîtrisé, il est tentant de rédiger l'ensemble de son propos, en guise de filet de sécurité. Pas forcément le meilleur moyen d'être captivant. Le risque ? Rester plongé dans son texte, sans établir de lien visuel avec son auditoire, et le lire de manière monocorde. "En revanche, il peut être utile de rédiger son introduction et sa conclusion. Il est aussi possible d'avoir sous les yeux les étapes de transition entre les différentes parties, avec quelques mots-clés pour être sûr de ne rien oublier", conseille Didier Chambaretaud.

4. Introduire des éléments de rupture

"Après 15 minutes d'exposé, la plupart des gens commencent à s'ennuyer", assure Didier Chambaretaud. Pour éviter la monotonie, il est donc nécessaire de jouer avec des variations. "Par exemple en restant assis pour introduire le sujet, avant de se lever ensuite", suggère Didier Chambaretaud. Idem avec la voix, dont il faut varier le ton et le rythme, pour maintenir l'attention.

Faites le test : Pour quel type d'entreprise êtes vous fait(e) ?

5. Jouer l'interactivité

Pour garder son auditoire en éveil, rien n'interdit de jouer l'interactivité. Par exemple en s'adressant nommément à un collègue qui maîtrise parfaitement le sujet, ou en interrogeant un autre qui semble perplexe. "Ou encore en proposant aux participants de poser des questions s'ils ont besoin d'explications supplémentaires", propose Didier Chambaretaud. "S'il y a un petit incident, par exemple un slide qui ne s'affiche pas dans le bon ordre, l'autodérision permet de dédramatiser et de capter à nouveau l'attention", constate de son côté François Verdaguer.

6. Faire une séance de répétition

Pour arriver fin prêt et pas trop stressé, rien de tel qu'une séance de répétition. "À haute voix. C'est un exercice qui permet d'évaluer la durée de son intervention. Souvent, c'est en répétant que l'on trouve les bonnes expressions, les traits d'humour et les transitions qui vont retenir l'attention", recommande Didier Chambaretaud.

À ne pas négliger non plus, les aspects techniques. Tout le monde a déjà assisté à des présentations débutant avec retard à cause d'un PowerPoint qui ne démarre pas ou d'un rétroprojecteur qui fait des siennes. Pour éviter ce genre de désagrément, il suffit d'arriver un quart d'heure à l'avance pour préparer son matériel. Et s'éviter un stress inutile lorsque la salle commence à se remplir.

Avec "Mes premiers pas en entreprise", l'Etudiant vous donne ses conseils pour gérer le plus sereinement possible votre premier expérience professionnelle :
- Premières semaines en entreprise : 5 conseils pour trouver rapidement vos marques
- Première réunion : 5 conseils pour s'en sortir haut la main
- Premiers conflits au bureau : 4 règles à suivre pour les surmonter
- Premier jour en entreprise : 5 conseils pour le vivre au mieux