1. Recherche d'emploi : le dress code à adopter pour un entretien
Coaching

Recherche d'emploi : le dress code à adopter pour un entretien

Envoyer cet article à un ami
Vêtements de coupe classique, tons neutres, maquillage léger... en optant pour une tenue simple et sobre vous ne risquez pas de commettre d'impair en entretien de recrutement. // © plainpicture/OJO/Robert Daly
Vêtements de coupe classique, tons neutres, maquillage léger... en optant pour une tenue simple et sobre vous ne risquez pas de commettre d'impair en entretien de recrutement. // © plainpicture/OJO/Robert Daly

Lors d'un entretien d'embauche, vous devez soigner votre apparence. Conseils pour vous adapter aux codes vestimentaires de votre futur métier.

"Cette tenue ne sera plus acceptée." En 2018, le président de la Fédération française de tennis a reproché à la joueuse américaine Serena Williams sa combinaison en lycra noire sur le cours central de Roland Garros. Comme elle, dans la vie professionnelle, vous êtes vu(e), observé(e), jugé(e).

Votre tenue influe sur votre crédibilité

"En entreprise, vous ne pouvez pas vous habiller comme à la fac", remarque Élodie Baussand. Cette consultante du cabinet de conseil Tenzing prépare beaucoup de jeunes diplômé(e)s aux entretiens de recrutement à travers des ateliers d’Article 1, une association de lutte contre l'inégalité des chances. Pourquoi soigner votre apparence ? Pour éviter d’être jugé(e) sur des critères subjectifs mais bien sur ce que vous avez à dire. "Une tenue correcte, soignée, même 'casual' doit inspirer confiance. Elle est un signe de maturité professionnelle et de crédibilité", assure la consultante.

Lors d'un entretien, les premiers instants de la rencontre sont cruciaux : en quelques secondes, vous transmettez à votre interlocuteur des signaux, une impression. Avant même d’avoir prononcé vos premiers mots, votre tenue va déterminer en partie votre crédibilité professionnelle. Une tenue inappropriée peut vous desservir, malgré toutes vos compétences techniques ou votre motivation.

Strict ou "casual", à chaque univers professionnel ses codes

Commerce, informatique, métiers de la pub ou de la mode… chaque secteur possède ses codes vestimentaires. Le costume-cravate ou le tailleur sont de rigueur dans les métiers de la relation client, de la finance ou du secteur public. Vous n’imaginez pas votre banquier en jogging vous refuser un découvert !

Lire aussi : Entretien collectif, comment tirer votre épingle du jeu ?

En revanche, une tenue moins stricte pourra être adoptée dans les métiers dits "créatifs" (publicité, communication, jeux vidéo…). Idem dans le secteur des technologies où le dress code est plus détendu. Chez Google ou dans une start-up, le style "casual", autrement dit décontracté, est de mise. Mais attention : "Veillez à mettre un jean ou un pantalon en bon état, des baskets propres et un polo ou un t-shirt sans tache, prévient Élodie Baussand. De même, la barbe doit être entretenue. Vous devez renvoyer une image soignée."

Scrutez les réseaux sociaux

Concrètement comment vous y prendre ? Pour vous familiariser avec les codes et les usages de l’entreprise où vous postulez, consultez d'abord son site Web. Vous y trouverez souvent des photos du personnel et de l’équipe dirigeante. "Regardez les tenues sur les pages carrières-emploi, cela annonce la couleur", conseille Élodie Baussand.

Sur les réseaux sociaux professionnels, vous trouverez également des visuels de collaborateurs en contexte professionnel : colloques, réunions, salons, séminaires… Vous observerez par exemple que le ou la dirigeant(e) ne porte jamais de cravate, mais que son costume ou son tailleur sont tout de même assez stricts. Dans telle start-up high-tech, vous constaterez ainsi que si beaucoup de jeunes patrons adoptent le look de Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, (jean, t-shirt gris et sneakers), les commerciaux sont quant à eux tirés à quatre épingles quand ils sont en rendez-vous client.

Enfin, autre astuce pour vous renseigner sur le code vestimentaire de votre futur métier, observez la sortie des bureaux.

Une tenue trop formelle ? Irréprochable

Vous doutez malgré tout du look à adopter ? "Privilégiez toujours une tenue plus formelle, on ne vous le reprochera pas", estime Alexandre de Gennaro, un chasseur de têtes basé à Lausanne et spécialiste du recrutement des jeunes diplômés. Si vous postulez dans l’univers des start-up, un look guindé fera peut-être sourire votre interlocuteur mais ne bloquera pas votre candidature. Une fois dans l'entreprise, vous ajusterez le tir. En entretien, mieux vaut avoir l’air trop habillé que pas assez !

Des couleurs… à petites touches

"Évitez les couleurs trop vives ou à l'inverse d'être vêtu(e) tout de noir", conseille Alexandre de Gennaro. Beige, gris, blanc, bleu marine… les tons neutres vont fournir la base de votre tenue. Mais vous pouvez y associer des accessoires de couleur pour faire passer votre dynamisme, votre énergie, bref, votre motivation. À ce titre, le vestiaire des filles est plus large que celui des garçons.

Lire aussi : Comment se préparer à un entretien d'embauche ?

"Dans une entreprise 'casual', les filles peuvent opter pour une jupe de longueur adaptée à l’environnement professionnel avec un haut un peu fantaisie et des baskets ou des ballerines pourvu qu’elles soient propres, conseille Élodie Baussand. Dans une entreprise plus normative, adoptez une tenue stricte ou passe-partout sans renoncer pour autant à la couleur. L'ensemble doit rester harmonieux". À éviter : la combinaison d'imprimés qui jurent, les décolletés plongeants. "Optez pour l'élégance sobre avec une note de fantaisie pour affirmer votre patte", recommande encore Élodie Baussand.

Répétez en tenue face à votre miroir

Choisissez une tenue dans laquelle vous vous sentez bien pour réduire votre stress. Celle-ci doit être adaptée à votre morphologie et vous mettre en valeur. Par exemple, une tenue unie si vous avez des formes. Surtout, ne l’achetez pas la veille de votre entretien. Mais si vous avez investi, pensez à tester vos nouveaux habits et vos nouvelles chaussures plusieurs jours avant.

Faites des essais devant votre miroir. N'oubliez pas de soigner les petits détails : pas de chaussures usagées, pas d'imprimés mal coordonnés, pas d'ongles mal faits, etc. surtout si vous postulez pour un poste où vous serez en représentation (accueil, rendez-vous clientèle…).

Et continuez une fois le job décroché !

Une fois dans l’entreprise, vous pourrez peut-être vous habiller plus "à la cool" que lors de l'entretien. Mais quel que soit le secteur, les détails comptent et on ne vous pardonnera pas (ou pas longtemps !) une apparence négligée au travail. Coupe de cheveux, barbe, maquillage, tenue… prenez soin de vous !

Entretien d'embauche : les sept détails qui tuent

1. Un costume ou un tailleur tout neuf avec des chaussures usagées : c'est le signe que vous n'êtes pas allé(e) au bout de votre effort.
2. Des bijoux, des accessoires trop nombreux et trop voyants, cela distrait de l'essentiel : vous !
3. Un maquillage trop prononcé, un parfum trop prenant, une cravate flashy, des piercings, des tatouages… Vous risquez de déconcentrer votre interlocuteur.
4. Une tenue trop sexy : ce n'est pas votre meilleure arme de séduction lors d'un entretien professionnel !
5. Des habits neufs achetés la veille dans lesquels vous ne vous sentez pas bien : vous ne serez pas détendu(e) et risquez de perdre confiance en vous.
6. Un sac dans lequel vos affaires sont mal rangées : vous donnerez une image brouillon et désordonnée.
7. Pas de sac, pas de bloc notes, pas de stylo ? Impossible. Ne venez pas les mains dans les poches. N'oubliez pas votre CV, la copie de l'offre de poste et les éventuels documents demandés pour l'entretien.