Variant Omicron : quelles conséquences pour mon job étudiant, mon stage ou mon apprentissage ?

Par Etienne Gless, publié le 03 Janvier 2022
5 min

Questions-réponses. Les nouvelles mesures mises en place dans le monde du travail pour faire face à la cinquième vague épidémique s'appliquent depuis ce lundi 3 janvier 2022.

Face à la vague du variant Omicron le protocole sanitaire a été renforcé. De nouvelles mesures temporaires sont mises en place dans le monde du travail depuis le 3 janvier 2022. Si vous avez un job à côté de vos études, si vous êtes en apprentissage ou vous apprêtez à effecteur un stage, ces mesures vous concernent aussi.

Puis-je télétravailler ?

Si votre poste le permet, votre entreprise ou votre organisme d’accueil doit vous proposer de télétravailler au moins trois jours par semaine voire quatre si l’organisation du travail le permet. Cette mesure s’applique pour au moins trois semaines et concerne aussi bien les salariés en CDI, en CDD, en apprentissage que les stagiaires.

Le protocole pour assurer la sécurité et la santé des salariés face à l’épidémie de Covid-19 précise que "les employeurs doivent veiller aussi au maintien des liens du collectif de travail et prévenir les risques liés à l’isolement des salariés en télétravail".

J’ai un job étudiant ou je suis apprenti, je présente les symptômes du Covid-19, que dois-je faire ?


Vous devez vous faire tester et si votre test est positif vous devez vous isoler. La durée d’isolement dépend de votre statut vaccinal : sept jours après le début des symptômes si vous disposez d’un schéma vaccinal complet, 10 jours s’il est incomplet. N’oubliez pas de prévenir au plus vite les personnes avec lesquelles vous êtes en contact.

Lire aussi

Si je suis testé positif au Covid-19 et que le télétravail n’est pas possible que se passe-t-il ?

Si votre activité ne peut pas se réaliser à distance, vous pouvez en tant que salarié (apprenti, CDD, CDI à temps partiel…) obtenir un arrêt de travail et bénéficier des indemnités journalières. La marche à suivre ? Vous devez vous déclarer sur le site de l’assurance maladie (Améli) ou celui de la Mutualité sociale agricole (MSA) et vous engager à réaliser un test antigénique ou RT-PCR dans les deux jours qui suivent. Vous toucherez pendant votre arrêt de travail la quasi-intégralité de votre salaire.

Notez que si votre état de santé n'est pas stabilisé à l'issue de votre période d'isolement, votre médecin traitant pourra prolonger votre arrêt maladie.

Dois-je être vacciné pour effectuer mon stage ?

Non, sauf si vous effectuez votre stage dans un organisme d’accueil où l’obligation vaccinale est exigée. C’est notamment le cas dans les établissements de santé ou les résidences pour personnes âgées. Les sapeurs-pompiers, le personnel navigant ou encore les salariés d’un service d’aide à domicile sont également concernés.

Vous devez justifier alors d’un schéma vaccinal complet. Vous devrez transmettre le document à votre organisme d’accueil qui l’exigera pour pouvoir vous recevoir en stage. En l’absence de ce justificatif, le stage ne pourra avoir lieu.

Dois-je fournir un pass sanitaire pour travailler ?

Pour certains emplois, un pass sanitaire est exigé. C’est le cas dans le transport de personnes, la restauration commerciale, les foires, séminaires et salons, les centres commerciaux et grands magasins ou encore les activités culturelles et sportives. Pour exercer ces activités, vous devez fournir un pass sanitaire c’est-à-dire soit un schéma vaccinal complet (avec une 3e injection à partir du 15 janvier 2022), soit un résultat négatif au test de dépistage du Covid-19, soit un résultat positif d'un test RT-PCR ou antigénique attestant du rétablissement du Covid, datant d'au moins 11 jours et de moins de six mois.

Lire aussi

Que faire si je n’ai pas de pass sanitaire ?

Si votre emploi est concerné par le pass sanitaire obligatoire et que vous n'êtes pas en possession d’un des documents permettant de l’obtenir, votre contrat de travail peut être suspendu par l’employeur. Vous n'êtes alors plus rémunéré. Cette suspension prend fin dès que vous présentez l'un des trois justificatifs.

Si la suspension de votre contrat de travail se prolonge au-delà de trois jours, votre employeur vous convoque à un entretien pour examiner avec vous les moyens de régulariser votre situation. Il pourra, par exemple, examiner s’il est possible de vous affecter à un poste non soumis à l’obligation du pass. A moins que vous ne choisissiez de vous faire vacciner !

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !