Service national universel : 94% des jeunes satisfaits de leur expérience

Par Pauline Bluteau, publié le 11 Octobre 2019
2 min

INFOGRAPHIE. Deux mois après le lancement du premier service national universel auquel ont participé 2.000 jeunes de 15 à 16 ans, l’heure est au bilan. Globalement, l’expérience semble avoir été plus que positive.

Le 16 juin 2019, plus de 2.000 jeunes de 15 à 16 ans se sont portés volontaires pour participer au service national universel (SNU). Deux semaines, dites de cohésion, qui doivent à terme remplacer l’actuelle journée de défense et citoyenneté. Pour cette toute première expérience, seuls les volontaires habitants dans l’un des treize départements participants pouvaient bénéficier du programme.

Après cette première expérience, l'Injep (lnstitut national de la jeunesse et de l’éducation populaire) a donc publié les résultats de son enquête.

Lire aussi

Une première expérience positive

Pour le ministère de l’Éducation nationale, l’objectif du SNU est de favoriser la mixité et surtout de donner envie aux jeunes de s’engager. En effet, à l’issue de ces deux semaines de cohésion, les volontaires ont un an pour effectuer une mission d’intérêt général de deux semaines dans une structure d’accueil de leur choix (association, corps en uniforme, entreprise…). Ce mois obligatoire peut être complété par un service civique, à réaliser avant 25 ans.

En attendant, les jeunes semblent plutôt satisfaits de leur premier module même si quelques points restent à améliorer pour la prochaine session qui doit se dérouler en juin 2020. Cette fois, tous les départements seront concernés et 40.000 jeunes pourront y participer.

Bilan du SNU 2019

*Enquête réalisée auprès de 1.806 jeunes et publiée en septembre 2019.

Lire aussi

Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une engagement et vie associative

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !